Timberwolves

« Anthony Edwards peut devenir le meilleur joueur au monde » : Tim Connelly, nouveau dirlo des Wolves, annonce la couleur

anthony edwards

Anthony Edwards, futur meilleur joueur du monde ? Tim Connelly semble y croire.

Source image : Youtube

Ça c’est de la déclaration, comme dirait l’autre. Fraîchement arrivé à Minneapolis en provenance de Denver, le nouveau président des opérations basket des Wolves, Tim Connelly, n’a pas mis le frein à main concernant les éloges pour Anthony Edwards. En bref, le nouveau chef des affaires de la meute pense tout simplement que sa pépite peut devenir le meilleur joueur du monde. 

Pour une entrée en matière auprès des médias locaux, Tim Connelly a bien compris comment se faire aimer par les habitants du Minnesota. Interrogé par Christopher Hine du Minneapolis Star Tribunele GM des Wolves s’est longuement exprimé sur les stars de son groupe. Auteur d’une fantastique saison sophomore, Anthony Edwards a bien logiquement été au cœur de l’échange. Bras droit de Karl-Anthony Towns en régulière, porteur des baloches du groupe en Play-in puis en Playoffs, Antho’ a tout pour devenir le roi des Loups. Bien sûr, envoyer ce genre de performances pour sa seconde année chez les grands, ça ferait de l’effet à n’importe quel gestionnaire de franchise. Plutôt logique donc que Tim ait déballé toute son admiration pour M. Édouard. Voyez vous même.

“Le gars peut être aussi fort que n’importe qui dans le monde. Ce genre de talent… il a certainement l’ADN de champion que nous recherchons tous. Je veux donc qu’il ne perde jamais cette ‘joie’. C’est assez spécial de voir jouer une personne qui se sent bien dans sa peau […] Il ne peut pas griller d’étapes pour être un grand joueur, mais il n’y a pas de limites à ce qu’il peut faire. Il peut devenir le meilleur joueur du monde.”

– Tim Connelly

Ah oui carrément. Le meilleur joueur du monde ? Allez pourquoi pas, mais il va falloir dépasser une bonne brouette de joueurs encore en activité aujourd’hui. Cependant, si l’on prend en compte la marge de progression du jeunot en matière d’expérience et de gestion du jeu… rien n’est impossible. En tout cas, le ton est donné par Connelly, qui souhaite lancer sur les meilleurs rails sa relation avec l’incarnation du futur de la meute à Minnesota. Dans cette interview, il est également important de retenir les mots du GM pour le leader des Wolves depuis quelques années : Karl-Anthony Towns. Une nouvelle fois, Timmy choisit le champ lexical de l’admiration et des belles perspectives d’avenir. L’objectif pour Charles-Antoine selon son nouveau responsable ? Voir sa tunique flotter au plafond du Target Center, juste à côté de celle de Kevin Garnett.

“J’espère qu’il sera là pour toujours. J’espère que nous aurons le genre de succès collectif qui nous permettra de regarder vers le haut et voir le maillot de Karl suspendu à la charpente de la salle.”

En revanche, pas un mot prononcé sur D’Angelo Russell. Le message est presque aussi fort que celui pour les deux autres, mais pas dans le bon sens. D-Lo semble en disgrâce complète du côté des forêts du grand Nord des États-Unis depuis une campagne de Playoffs qui a certainement coûté une place au second tour à son équipe. Pour le meneur, le signal n’est donc pas positif du tout. Son nom est apparu dans les médias récemment et plus précisément dans la colonne “départ à venir”. À deux jours de la Draft, il n’est pas du tout impossible d’imaginer Connelly lui trouver une porte de sortie afin d’offrir du renfort supplémentaire à ses deux chouchous. Le Big 3 Russell-Edwards-KAT a peut-être joué son dernier match contre Memphis.

Tim Connelly déclare sa flamme à Anthony Edwards et Karl-Anthony Towns… tout en restant bien silencieux vis-à-vis du cas Russell. Pour les deux premiers nommés, c’est donc le grand sourire, tandis que le troisième a certainement dû lire le papier avec quelques gouttes de sueur. 

Source : Minnesota Star Tribune

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top