Mavericks

Christian Wood quitte Houston et part pour les Mavericks dans un échange à cinq joueurs : business entre voisins !

Christian Wood 16 juin 2022

Le regard du mec qui vient de trouver le meneur parfait pour tourner à 25 pions par match.

Source image : YouTube

Il y avait bien eu un premier éclat il y a 48 heures, mais pas sûr que la destinée de JaMychal Green ne vous intéresse plus que ça. Cette fois-ci c’est donc un trade de tout premier plan qui a eu lieu en fin de nuit entre les Rockets de Houston et les Mavericks de Dallas, espèce de gros deal entre amis texans, et les récents finalistes de la Conférence Ouest acquièrent donc – déjà – l’un des intérieurs les plus demandés du marché. On fait le point !

Il était 3h03 du matin heure locale, en plein cœur d’une nuit que l’on avait sélectionné pour être le dernier temps calme avant la folie de ce soir (le Game 6 des Finales t’sais, commenté en direct par TrashTalk, yeah). Mais si les dirigeants des Warriors et des Celtics sont actuellement concentrés sur bien d’autres choses, ceux des Mavs et des Rockets avaient donc pour objectif de faire la une ce matin. Boum, envoyez la bomba, made in Charania :

A première vue ? Les Mavs récupèrent donc un gars bien solide et qui sait se servir de ses mains. A deuxième vue ? Les Rockets frappent également un joli coup dans leur optique de refonte de la franchise autour de Jalen Green, de leur pick 3 de la Draft à venir (commentée en direct par TrashTalk, yeah yeah) et de leur jeunesse déjà en place (Kevin Porter Jr., Alperen Sengun, Usman Garuba, Josh Christopher, etc). On imagine que les Boban, Brown, Burke et Chriss ne feront pas forcément partie du projet à Houston et c’est donc surtout un gros salaire qui dégage et de nombreux assets qui débarquent en vue de la Free Agency qui arrive à grands pas (et dont la première soirée sera probablement… commentée en direct sur TrashTalk, yeah yeah yeah). A Dallas on se félicitera au contraire d’avoir mis la main sur l’un des intérieurs les plus talentueux de la Ligue, qui avait explosé à Detroit en 2020 après cinq saisons d’errance et qui assure depuis un quasi 20/10 quotidien malgré quelques légers caprices et/ou contrariétés à Houston, plutôt pas mal quand on sait que son futur camarade de pick and roll se nomme Luka Doncic.

Des Rockets qui récupèrent quatre belles options marchandes et un pick de plus, et Dallas qui tient désormais son pivot, car on rappelle que Dwight Powell en Finales de Conférence c’est… bref. Tout le monde il est content, on se sert la main bons amis, c’est comme ça que ça marche entre cow-boys.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top