Playoffs NBA

Steve Kerr voit beaucoup de Draymond Green en Marcus Smart : « Il est intelligent et peut défendre tous les postes »

Y’a un air de ressemblance vous trouvez pas ?

Source image : Montage via YouTube

Affiche des Finales NBA 2022, le Warriors – Celtics opposera cette année les deux meilleures défenses NBA de la saison régulière. Et qui d’autre que Draymond Green et Marcus Smart pour symboliser la solidité défensive des deux finalistes. Le coach de Golden State Steve Kerr s’est justement exprimé sur l’arrière de Boston, qui lui rappelle son Draymond adoré.

En devenant le premier arrière à remporter le titre de Défenseur de l’Année depuis Gary Payton en 1996, Marcus Smart a ajouté son nom à un palmarès sur lequel se trouve également Draymond Green, élu DPOY au terme de la saison 2016-17. Cela fait déjà un point commun entre le pitbull de Boston et la grande gueule de Golden State, mais il y en a encore beaucoup d’autres. Il suffit d’écouter les propos de Steve Kerr pour comprendre à quel point on est devant deux phénomènes assez similaires (via NBC Sports Warriors).

« Sa solidité et ses capacités d’anticipation, il a un incroyable sens du jeu en défense. Il est en quelque sorte la version ‘arrière’ de Draymond. Il lit bien les angles, il défend sur l’ensemble des cinq postes. S’il doit switcher sur un pivot, il est tellement costaud qu’il peut résister. Il est assez rapide pour suivre les meneurs, assez costaud pour affronter les ailiers donc il peut littéralement défendre des postes 1 à 5 dans le jeu moderne. Son nom lui va bien, il est très intelligent [smart en anglais, ndlr.], très polyvalent, et c’est un grand grand défenseur. »

Non seulement Steve Kerr voit beaucoup de Draymond Green en Marcus Smart, mais il connaît également bien ce dernier car il a pu le côtoyer avec Team USA lorsque l’arrière des Celtics faisait partie du roster pour la Coupe du Monde 2019 en Chine. Nouveau coach de l’équipe nationale depuis le départ de Gregg Popovich après la médaille d’or des Jeux Olympiques de Tokyo, l’actuel entraîneur des Warriors était l’assistant de Pop il y a trois ans et a donc pu partager une partie de l’été avec le guard de Boston.

Le challenge aujourd’hui pour Stevie en amont des Finales NBA opposant ses Warriors aux Celtics, c’est de mettre ses Splash Brothers et Jordan Poole dans les meilleures dispositions malgré la pression défensive que peut exercer un Marcus Smart sur ses adversaires directs. Le DPOY 2022 sera logiquement chargé de s’occuper de Stephen Curry, qui représente évidemment le cœur du système Kerr chez les Warriors. Quand il sera directement face à lui, on peut s’attendre à voir les Dubs proposer des écrans pour permettre à Curry d’avoir un match-up un peu plus favorable suite à des switchs défensifs. Problème pour Golden State, Boston possède des défenseurs de qualité à tous les postes et surtout des défenseurs polyvalents (Grant Williams, Jayson Tatum, Jaylen Brown, Derrick White) qui semblent armés pour faire face à la puissance offensive de Golden State, et notamment au rythme incessant de l’attaque symbolisé bien entendu par le mouvement sans ballon de Curry. Tout ça pour dire qu’Ime Udoka possède pas mal de solutions défensives en plus de Smart, qui ne devrait ainsi pas être sur Steph 100% du temps car il ne faut pas oublier non plus qu’il aura un vrai rôle à jouer offensivement dans ces Finales NBA. Petit rappel juste pour la route, lors du premier match de la saison régulière 2021-22 entre Golden State et Boston en décembre dernier, Curry avait terminé avec 30 points au compteur dans une victoire des Warriors, mais à seulement 9/21 au tir dont 5/14 du parking, avec en plus six pertes de balle. On ne parlera pas du deuxième en mars dernier car Curry s’était blessé après seulement 14 minutes sur un plongeon de Smart, ce qui n’avait pas plu du tout à… Steve Kerr.

Malgré cet épisode un peu chaud, Kerr a le plus grand respect pour Marcus Smart, et ce n’est pas très étonnant sachant qu’il a construit le succès défensif de sa propre équipe sur un mec comme Draymond Green. Dans la NBA actuelle, la polyvalence est la clé, et Marcus en est le prototype chez les arrières défensifs. 

Source texte : NBC Sports Warriors

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top