Lakers

Jeanie Buss, la proprio des Lakers, s’impatiente : « Quand vous dépensez autant d’argent, vous vous attendez à aller loin en Playoffs »

Jeanie Buss Lakers - Lonzo Ball

Colère colère.

Source image : Sportsnet

Pendant que les joueurs des Lakers sont tranquillement à Cancun ou en train de faire du cinoche, leur proprio s’énerve et attend un retour sur investissement le plus rapidement possible. Parce qu’avoir six mois de vacances pour les projets de chacun, c’est bien. Mais jouer le titre, c’est mieux.  

Les Lakers sortent d’une saison noire. La pire de leur histoire ? Peut-être, si l’on voit le ratio effectif/résultat, combiné avec les attentes exprimées en début de saison. Après de multiples blessures et sous-performances, les Angelinos n’ont même pas réussi à finir la saison avec un bilan positif et ne se sont pas qualifiés pour la postseason. En ce moment, LeBron James est sur le tournage de son biopic et ses partenaires doivent profiter des îles et de la vie loin des terrains de basket, zieutant du coin de l’œil les Bucks taper le comeback de l’année.  Mais cette situation n’amuse pas du tout – mais alors pas du tout – Jeanie Buss, la propriétaire de la franchise californienne. Elle estime que son équipe est assez forte et surtout assez payée pour réaliser une meilleure saison.

« Je m’impatiente parce que nous avons la quatrième masse salariale de la Ligue. Quand vous dépensez autant d’argent en plus de la luxury tax, vous vous attendez à aller loin en Playoffs. Donc oui, c’est déchirant pour moi de sortir comme ça et de ne pas obtenir les résultats que nous recherchions. Je ne suis pas contente. Je ne suis pas satisfaite. » – Jeanie Buss, pour LA Times

En parlant d’argent, c’est un sujet dont le front office des Lakers va beaucoup entendre parler cet été. En effet, à part Anthony Davis qui a encore trois années (dont la dernière en player option) sur son contrat, pour le reste l’avenir est beaucoup plus flou. Commençons par la star ultime, LeBron James. Le King est contractuellement encore attaché une saison avec les jaunes et violets pour la modeste somme de 44 millions de dollars. Les Lakers veulent le prolonger, mais va-t-il accepter étant donné les résultats de son équipe et son âge, déjà avancé ? Il faudra attendre encore un peu pour avoir une réponse. Ensuite, Russell Westbrook, le joueur qui a fait couler beaucoup d’encre concernant son niveau de jeu cette saison. Pour Brodie, une année en player option à 47 millions réside encore sur son gros contrat. On se demande bien s’il va l’accepter (oui). Et si le vent tourne au trade pour lui, bonne chance pour trouver un pigeon camarade. Vient le reste de l’EHPAD qui sera free agent cet été. Tous les trentenaires comme Dwight Howard, Carmelo Anthony, Wayne Ellington, Avery Bradley, Kent Bazemore sont dans le flou pour leur avenir. De nouveaux contrats viendront-ils sur la table ? Les Lakers feront-ils un grand ménage pour laisser la place aux jeunes ? Il y a également des vents sur une possible retraite de Melo. Un futur incertain tout comme pour les jeunes et talentueux Malik Monk et Austin Reaves. Les deux seront également free agent cet été, mais au vu de leurs bonnes saisons, pourraient être renouvelés. À certains moments, on se demandait si l’ancien des Hornets n’était pas la deuxième ou troisième option des Lakers. Tandis que pour le rookie, il a sauvé les siens à plusieurs reprises comme face aux Mavericks avec un game winner en prolongation.

Jeanie Buss demande des résultats immédiats à son équipe. Le ton est donné, l’été qui arrive sera bouillant sur les plages californiennes. Un nouvel échec ne sera pas toléré. En 2017, elle n’avait pas hésité à virer son frère Jim Buss et le GM de l’époque Mitch Kupchak, après 17 ans de bons et loyaux services suite aux piètres résultats des Lakers. La proprio sait sévir et ne plaisante pas avec son argent. 

Source texte : LA Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top