Grizzlies

Dillon Brooks suspendu pour le Game 3 : la saison de Gary Payton II est probablement finie, c’est effectivement le tarif minimum

Dillon Brooks 10 mars 2020

Ça sert à rien de bouder hein.

Source : Youtube

La sanction est tombée pour Dillon Brooks, et elle est plutôt logique : il ne jouera pas la troisième manche de cette demi-finale de Conférence Ouest. Après s’être fendu d’une faute pour le moins dangereuse sur Gary Payton II, l’ailier de Memphis avait été exclu d’office, brisant au passage le coude du malheureux californien. On débrief. 

Si un avocat avait dû défendre la cause de Dillon Brooks pour tenter de lui empêcher une longue suspension, il aurait eu grand mal à faire mieux que ça. Allez, on se fait rapidement le petit flashback pour que ceux qui ronflaient dans la nuit de mardi à mercredi aient toutes les clés de compréhension de l’affaire. Après seulement trois petites minutes de jeu, Gary Payton II, en contre-attaque, se ramasse une mandale de l’espace signée Dillon Brooks, retombe violemment et se brise le coude dans sa chute. Sortie directe du terrain pour GPII et pour Didi, chacun a sa raison. L’un est logiquement évacué au vestiaire pour des examens, l’autre est renvoyé à la douche pour un geste difficilement pardonnable. Steve Kerr s’emportera après la fin du match, critiquant fortement la mise en danger de son Gary préféré par un joueur ayant « brisé le code » d’honneur implicite entre joueurs de la ligue. La NBA est chargée de l’explicite, de l’officiel… et elle a tranché : ce sera un match de suspension pour l’ Ourson, une information relayée par l’éternel Adrian Wojnarowski.

Dans les faits, Dillon Brooks ne manquera… pas beaucoup aux Grizzlies. Pourquoi ? Car son apport sportif est pour le moins dérisoire dans cette série et plus globalement depuis le début de ces Playoffs. Certes, il y a une petite moyenne pas dégueu’ à 13.4 points, mais regardons ça d’un peu plus près. Dans le jeu, Dillon Brooks se la joue Dillon Briques, avec des soirées vraiment cataschtroumpfiques au tir. Depuis mi-avril, il mange la feuille avec des shoots hors de rythme et beaucoup trop compliqués. Il aura au moins le mérite – via sa suspension – de laisser ses tirs à des coéquipiers plus en jambes. Pour l’historique de ce type de sanction, Grayson Allen (Bucks) avait ramassé le même type de punition après avoir cartonné Alex Caruso en début de saison. Pour beaucoup, cest frustrant de voir qu’il ne reçoit qu’un seul match de suspension quand on sait que ce type de geste peut potentiellement briser une carrière, ou tout du moins y mettre un coup d’arrêt. Mais à la fin de foire, c’est bien la NBA qui décide.

Allez Dillon, on enfile la combinaison orange et on purge sa peine pour le premier match des siens à San Francisco. La sanction doit faire son effet et ce n’est que juste réparation pour tenter d’alléger la peine des Warriors et de Gary Payton II. On espère que ça te fera réfléchir, et plus question de te revoir faire ça hein. 

Source : Twitter @AdrianWojnarowski

 

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top