Hornets

Qui pour prendre la place de James Borrego aux Hornets ? Kenny Atkinson, Mike D’Antoni, Darvin Ham… y’a du beau monde sur la liste des candidats

Kenny Atkinson

Kenny Atkinson est dans les petits papiers des Hornets.

Source image : YouTube

Faisant partie des trois équipes ne possédant pas de coach à l’heure actuelle avec les Lakers et les Kings, les Hornets ont été relativement discrets depuis le renvoi de James Borrego il y a une dizaine de jours. Mais ça y est, des noms commencent à fuiter du côté de Charlotte et y’a plutôt du beau monde. 

À chaud, juste après le renvoi de Borrego le 22 avril dernier, on se demandait si les Frelons avaient quelqu’un de spécifique en tête pour le remplacer. Car son licenciement fut relativement surprenant après la progression démontrée par les Hornets sous les ordres de ce brave James, eux qui restent sur une saison positive à 43 victoires et une deuxième participation consécutive au play-in tournament. Aujourd’hui, on y voit un peu plus clair sur les intentions de la franchise de Michael Jordan et faut bien avouer qu’on est plutôt hypés par l’identité des candidats. D’après Adrian Wojnarowski d’ESPN, il y a aujourd’hui quatre noms qui se détachent et qui vont rencontrer les dirigeants de Charlotte, avec un vieux de la vieille dans le lot et trois assistants actuels. Vous les voulez ? Allez, on envoie la sauce. D’abord, Mike D’Antoni. Déjà candidat pour les Kings mais non retenu par la franchise de Sacramento, Pringles semble parfaitement adapté à la philosophie de jeu actuelle des Hornets, basée notamment sur le jeu rapide et les 3-points. Rien que d’imaginer LaMelo Ball sous les ordres de MDA, ça nous met des étoiles dans les yeux. Également dans les petits papiers du manager général Mitch Kupchak : Kenny Atkinson, actuellement dans le staff de Steve Kerr à Golden State. Architecte avec Sean Marks du renouveau des Nets avant l’arrivée de Kevin Durant et Kyrie Irving à Brooklyn il y a trois ans, Atkinson a prouvé qu’il savait tirer une jeune équipe vers le haut, emmenant Brooklyn contre toute attente vers les Playoffs en 2019. Rappelez-vous, c’était l’équipe hyper fun avec D’Angelo Russell, Caris LeVert, Jarrett Allen, Joe Harris ou encore Spencer Dinwiddie et Rondae Hollis-Jefferson. Que c’était cool d’être fan des Nets à l’époque…

Outre ces deux-là, les Frelons pourraient également être tentés par des assistants n’ayant jamais occupé un poste de head coach en NBA. Darvin Ham, actuellement le bras droit de Mike Budenholzer à Milwaukee, représente une option intéressante même s’il est également côtoyé par les Lakers. C’est un ancien NBAer qui sait comment parler à ses gars, qui possède quand même dix ans d’expérience en tant qu’assistant, qui est reconnu pour sa capacité à développer les joueurs et qui connaît en plus l’ivresse d’un titre NBA (champion en 2004 en tant que joueur, champion en 2021 en tant qu’assistant). Bref, le bonhomme coche pas mal de cases et on comprend pourquoi il intéresse plusieurs franchises à la fois. Enfin, quatrième et dernier candidat mentionné par Woj : Sean Sweeney. Son nom ne vous dit peut-être rien mais sachez que si les Mavericks sont devenus l’une des meilleures défenses NBA cette année, c’est notamment grâce à l’assistant de Jason Kidd. Voir ce dernier parmi les candidats potentiels nous laisse penser que les Hornets vont peut-être faire de la défense leur prochaine priorité, et c’est pas plus mal quand on connaît leurs galères dans ce secteur. Charlotte, c’est une équipe fun et spectaculaire, mais pour devenir une franchise qui compte vraiment à l’Est, va falloir se mettre à défendre à un moment donné. Une arrivée de Sweeney serait un signe plutôt fort en ce sens, à voir si les Frelons sortiront de leur zone de confort.

Plutôt Mike D’Antoni pour maximiser le potentiel de LaMelo Ball ? Plutôt Kenny Atkinson pour sa capacité à développer les jeunes ? Plutôt Sean Sweeney pour son expertise défensive, ou alors Darvin Ham pour l’ensemble de ses compétences ? Difficile de se prononcer pour l’instant mais y’a des chances pour que le futur coach de Charlotte se trouve parmi eux, à moins qu’un certain Quin Snyder vienne coiffer tout le monde au poteau. D’après l’insider Marc Stein, le coach du Jazz pourrait en effet intéresser les Hornets si jamais il venait à quitter son poste chez les Mormons…

Source texte : ESPN, Marc Stein

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top