Playoffs NBA

Suns et Bucks, destins croisés : un cadre à l’infirmerie et l’avantage du terrain perdu, réaction attendue dès ce soir

Booker Middleton Suns Bucks 22 avril 2022

On prévoyait une promenade de santé sur ce premier tour pour les Bucks et les Suns mais la route semble finalement semée d’embûches.

Source image : montage via YouTube

Les Suns et les Bucks vivent en ce moment un parcours similaire en Playoffs. Les deux finalistes 2021 connaissent un début de campagne… mitigé, dira-t-on. Simple coup de mou ou réelles inquiétudes à avoir, peu importe, mais il va falloir réagir et tout de suite.  

Alors que la majorité des fans prévoyait de voir les Suns et les Bucks passer tranquillement leur premier tour, la route s’annonce peut-être un peu plus compliquée que prévu. En effet, lorsqu’on prend du recul, on s’aperçoit que Phoenix et Milwaukee éprouvent les mêmes difficultés, comme si les deux finalistes NBA en titre étaient liés par le destin. Les deux ont commencé par une victoire : les premiers de l’Ouest ont tenu leur rang contre les Pelicans avec un énorme Chris Paul et un Devin Booker en préchauffage ; les champions en titre, eux, ont dû s’y reprendre à deux fois pour se débarrasser des Bulls. Les choses ne tardent pas à se corser dès le Game 2. Les deux franchises croisent des outsiders qui ont le couteau entre les dents et qui ne veulent pas se laisser abattre sur la place publique sans rien faire. DeMar DeRozan allie les actes à la parole et bat son record de points en carrière en Playoffs pour assassiner Milwaukee. Brandon Ingram, quant à lui, répond au scoring de Booker et à des Suns un poil trop sûrs d’eux. Scénario impensable : un avantage du terrain perdu contre toute attente pour les favoris et des séries totalement relancées avec du suspense. Mais le plus grave dans ces défaites, ce sont les blessures de Khris Middleton et de D-Book. On le sait, chaque année lors des Playoffs, des joueurs majeurs se blessent et provoquent de véritables tournants. D’après les derniers reports d’Adrian Wojnarowski, le lieutenant des Bucks pourrait manquer trois à quatre semaines avec une réévaluation de la blessure dans quinze jours. Pour le co-franchise player des Suns, il va falloir attendre deux à trois semaines. Un sacré coup de massue mais il y a un boulot à assurer derrière donc tout le monde va devoir step-up pour compenser.

Que ce soit pour Phoenix ou Milwaukee, une sortie de route avant les finales NBA serait vécue comme un échec et, si elle devait arriver au premier tour, comme une humiliation. Ces deux équipes vont devoir taper du poing sur la table et remettre les Ingram, McCollum, DeRozan et Vucevic à leurs places. Oui vous êtes forts messieurs, mais il n’y a aucun scénario où on ne vous marche pas dessus et où on ne file pas vers les sommets. Malgré les blessés, les deux formations ont largement les armes pour gagner leurs séries respectives. Côté Suns, Chris Paul doit jouer comme au Game 1 à chaque match et apporter du scoring en plus de ses caviars alors que Deandre Ayton est obligé de se montrer plus conquérant et plus dominant face à Jonas Valanciunas dans la raquette. Sur le banc, Monty Williams a une décision importante à prendre concernant l’identité du remplaçant de Devin Booker. Plusieurs noms sont disponibles : Cameron Payne, Cameron Johnson ou Landry Shamet (on miserait bien sur lui). Dès le Game 3, Phoenix doit arriver furieux et activer le mode « Best Team in the League ». Côté Wisconsin, Milwaukee peut compter sur un énorme Giannis Antetokounmpo qui va devoir l’être encore plus. Mais un autre homme est contraint de commencer ses Playoffs : Jrue Holiday. Le bras gauche du Grec peine à lancer la machine sur ce début de campagne mais il a toujours su répondre aux attentes lorsque le besoin était le plus fort. Ces Playoffs 2022 portent en eux toute une symbolique pour ces deux franchises. Phoenix a une occasion en or de décrocher le premier titre de son histoire, une chance qui ne se représentera peut-être pas de si tôt. Pour Chris Paul le temps est compté et, s’il veut sa bague, c’est maintenant ou jamais. Milwaukee peut entrer dans la cour des grands en réalisant un back-to-back avec un Giannis maître suprême de la NBA. Deux belles histoires à écrire mais la route des Finales est encore longue et il va falloir se sortir de ce premier tour.

Deux franchises liées par le destin et qui seront peut-être amenées à se retrouver en juin. Mais avant ça, il va falloir passer sur le corps des Bulls et des Pelicans. Rendez-vous cette nuit pour le Game 3, respectivement à 2h30 pour Chicago-Milwaukee et 3h30 pour New Orleans-Phoenix.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top