Bucks

Giannis Antetokounmpo martèle son règne : meilleur marqueur de l’histoire des Bucks en Playoffs, Kareem Abdul-Jabbar perd un nouveau titre

Giannis Antetokounmpo record 21 avril 2022

Salut, je suis le meilleur joueur de l’histoire de Milwaukee.

Source image : NBA League Pass

Ce mercredi, dans la défaite, Giannis Antetokounmpo a quand même réussi à s’octroyer une belle victoire individuelle. Son haut fait ? Casser le record de franchise du nombre de points inscrits en Playoffs. Dans le rétro ? Kareem Abdul-Jabbar.

Dans le Game 2 opposant Bucks et Bulls, Chicago, porté par un énorme DeMar DeRozan, a surpris le champion en titre. Mais Giannis Antetokounmpo n’est pas passé à côté de son match et a encore fait des ravages dans la raquette adverse. De toute façon, on le sait : quand en route pour le panier, le Grec a passé son défenseur à l’épaule, il devient compliqué de lui proposer un autre itinéraire. Il est un finisseur polyvalent. Eurostep, lay-up plus traditionnel ou poster, libre à lui de choisir à quelle sauce manger les intérieurs adverses. Cette nuit, c’est encore une ligne de stats hallucinante pour Giannis avec 33 points à 11/20 au shoot et 11/18 aux lancers-francs, 18 rebonds, 9 passes et 2 contres. Les Nikola Vucevic, Patrick Williams, Coby White ont tous subi le courroux de l’ancien double MVP. Une nouvelle soirée monstre pour le Freak qui s’est conclue, à titre seulement individuel, par un joli succès.

En effet, trois semaines après avoir battu le record de franchise de points marqués sur la saison régulière, voilà que Janisse refracasse ce record, cette fois en Playoffs. Le Grec met une nouvelle fois Kareem Abdul-Jabbar de côté et montre qui est le vrai patron dans l’histoire des Bucks. Mister Antetokounmpo ajoute ainsi une nouvelle pierre à sa legacy. À Milwaukee, il continue d’ajouter des pages à son bouquin, soir après soir, record tombé après record tombé. On se refait vite fait l’état des lieux de la carrière du Greek Freak : MIP en 2017, six fois All-Star de 2017 à 2022, DPOY en 2020, MVP du All-Star Game 2021, MVP en 2019 et 2020, MVP des finales NBA en 2021, champion NBA 2021, All-NBA Defensive Team de 2019 à 2021, All-NBA First Team de 2019 à 2021, record de points de la franchise en saison régulière et en Playoffs, le tout en clamant haut et fort être contre les superteams. Un palmarès long comme ses bras. Mais une interrogation subsistes : Giannis Antetokounmpo est-il devenu le GOAT de sa franchise ? Par rapport à son concurrent Kareem Abdul-Jabbar, il ne lui manque plus qu’un titre de MVP (l’affaire sera peut-être réglée sous peu) ainsi qu’une sélection en NBA First-Team (l’affaire sera réglée sous peu). La seule chose qu’on ne pourra pas enlever à Abdul-Jabbar, c’est qu’il n’est resté que six saisons à Milwaukee, soit deux de moins que Giannis actuellement, et a donc réalisé tous ces accomplissements en moins de temps. Le débat est lancé, à vous de vous faire votre propre avis.

Que Giannis Antetokounmpo soit le GOAT de sa franchise ou non, le Grec-Frites entre dans la discussion par la grande porte. Il n’arrête pas de faire tomber les records les uns après les autres. À seulement 27 ans et en plein prime, il  a peut-être juste besoin de temps pour entrer dans la cour des très grands.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top