Magic

Markelle Fultz a rejoué au basket, une première depuis 418 jours : une reprise en douceur, parce qu’un first pick ça se bichonne

Markelle Fultz Cole Anthony 28 février 2022

Que du love pour le retour de Markelle !

Source Image : NBA League Pass

Après avoir été éloigné des parquets pendant plus d’un an, Markelle Fultz a enfin rejoué au basket, hier soir face aux Pacers. Seize minutes de jeu pour lui, en sortie de banc d’une équipe du Orlando Magic excitante et toujours plus jeune.

Cela faisait 418 jours qu’on ne l’avait plus vu sur un terrain. Durant plus d’un an, Markelle Fultz a travaillé dans l’ombre pour revenir de sa terrible blessure au genou gauche (déchirure des ligaments croisés antérieurs), intervenue lors d’une rencontre face aux Cavs le 6 janvier 2021. C’était à l’époque un énorme coup dur pour le meneur qui a déjà traversé pas mal de galères dans sa jeune carrière et qui était justement venu à Orlando pour se relancer. Hier soir, le numéro 1 de la Draft 2017 faisait donc son grand retour face aux Pacers. En sortie de banc, Markelle a joué seize belles minutes pour une ligne de stats de 10 points à 5/7 au tir, 2 rebonds et 6 assists, et il nous a même gratifié d’une ou deux pénétrations acrobatiques, ce qui rassure plutôt pas mal sur son niveau de confiance en ses capacités physiques même après une telle blessure.

La nuit dernière, le Magic a aligné un cinq majeur avec Cole Anthony, Jalen Suggs, Franz Wagner, Mo Bamba et Wendell Carter Jr., avec R.J. Hampton et donc Markelle Fultz sur le banc. C’est à peine si la moitié de l’effectif peut célébrer les rares victoires avec une bière tant ils sont jeunes, et cette saison la moyenne d’âge de l’effectif coaché par Jamahl Mosley émarge à 24,57 ans, soit l’une des équipes les plus jeunes de la Ligue. La reconstruction du Magic, entamée à la deadline de mars dernier, commence à prendre forme puisque presque tous les postes sont aujourd’hui occupés par des jeunes à potentiel ne demandant qu’à avoir du temps de jeu pour prouver de quoi ils sont capables. Aujourd’hui et peut-être bien jusqu’à la fin de la saison, Orlando possède le pire bilan de toute la Ligue avec seulement 14 victoires pour 47 défaites et cherche donc à récupérer un haut pick à la Draft 2022, cuvée qui s’annonce très forte pour les cinq premiers choix mais plutôt moyennes au global. En filigrane ? La franchise floridienne est donc lancée à plein et officiellement dans son opération tanking, mais en envoyant tout de même au feu quelques joueurs frissons, tout ce qu’il faut, tout ce qu’on aime.

Markelle Fultz sur un terrain de basket et en forme qui plus est, la vie est belle en ce 1er mars, à voir désormais dans quel état il finira la saison et quel rôle lui sera attribué dans le futur. N°1 de Draft en 2017 et il est enfin l’heure de faire remonter sa cote pour faire exploser une carrière qui ne demande que ça, et nous aussi d’ailleurs.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top