Bulls

Le Big Three des Bulls enfonce un peu plus les Hornets : quand les trois Taureaux sont là, les frelons ne dansent toujours pas

hornets-Bulls 10_02_2022

Un frelon, ça s’éclate !

source image : montage TrashTalk via YouTube

Grosse performance du Big Three des Bulls cette nuit sur le parquet des Hornets, une de plus, et grosse victoire de Chicago, une de plus. Deuxième match seulement depuis le retour de Zach LaVine et ça va directement mieux pour les hommes de Billy Donovan, en revanche côté Hornets on enchaine donc sur une sixième défaite de suite. De quoi choper… la mouche.

La boxscore qui fait plaisir, c’est juste ici !

Les trois mousquetaires des Bulls ont donc bien répondu présents cette nuit, et puisque c’est face aux Hornets on peut légitimement les renommer les trois moustiquaires. Nikola Vucevic a frôlé le triple-double, Zach LaVine a enregistré un 27/7/5 avec une facilité déconcertante, et puis ce zinzin de DeMar DeRozan a encore cartonné avec 36 points à 68% au tir, enchaînant ainsi son huitième match à 30 points depuis… douze rencontres. On pense fortement à trois lettres en ce moment lorsque l’on parle de Dédé (non, on ne parle pas ni de la Dèche ni de ton oncle bourré aux repas de famille), et pour les Bulls en tout cas le retour du Big Three au top de sa forme arrive à pic. Après un gros coup de mou récemment, qui les a vu quitter le trône de la conférence Est au dépend du Heat, Chicago a fort heureusement repris du poil du Taureau. Après un regain de forme face aux terribles Suns, malgré la défaite, jamais ils n’ont laissé une chance aux Hornets de revenir dans le match après avoir fait l’écart dans le deuxième quart-temps.

Quand le Frelon devient le frôle-la-honte, on obtient donc les Hornets depuis six matchs. Six défaites, six disasterclass, sixrelou de jouer ainsi. En ce moment, Charlotte est une autoroute car tout le monde lui roule dessus à 130, dommage car la franchise de Jordan était plus que dans la lutte pour le Top 6 il y a encore quelques semaines. Aujourd’hui, avec un bilan de 28-28, les voilà à 3,5 matchs de Raptors désormais sixièmes, des Raptors qui plus est en grande forme. Problème, jusqu’au All-Star Break, tu te tapes les Grizzlies, les Wolves et le Heat pour une histoire qui sent potentiellement le roussi. Le seul point positif dans ce marasme bleu ? LaMelo Ball est de nouveau bien en forme et a répondu présent cette nuit avec 33 points, 9 rebonds, 5 passes, et un +/-  de +6. Et si tu as un tel +/- dans une défaite de 12 points, ça veut clairement dire que tes partenaires ont été à chier, n’est-ce pas Terry Rozier.

Une victoire qui va permettre au Bulls de repartir de l’avant, avec son trio magique en tête de gondole. Si les mecs jouent comme ça tous les soirs la concurrence peut commencer à taffer les séances vidéos, et nous… on a presque envie de lâcher le fameux « vivement le printemps ». Pas vous ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top