News NBA

Transfert NBA : Bol Bol et PJ Dozier direction Boston, Juancho Hernangomez à San Antonio, Bryn Forbes rejoint les Nuggets !

Transfert

Un petit transfert pour préchauffer la trade deadline !

Source image : montage nba league pass

Un petit transfert à quelques semaines de la trade deadline en NBA, ça vous tente ? Cette nuit, sous les coups de 5h30 du matin, Adrian Wojnaorwski a maintenu quelques têtes éveillées en annonçant un échange entre trois équipes. Boston, San Antonio et Denver se sont entendus pour transférer Bol Bol, PJ Dozier, Juancho Hernangomez et Bryn Forbes. Voyons tout ça en détail.

Spoiler alert, on est pas sur la bombe du siècle.

À l’approche d’une période phare durant laquelle le Woj nous envoie de la bombinette à tour de bras, celle envoyée par le reporter d’ESPN cette nuit fait plus penser aux dégâts d’un gosse en sortie de goûter qu’à nos cours d’histoire-géo au collège autour de la première guerre mondiale. Ceci étant dit, il y a toujours quelques chose d’intéressant à tirer de ce type de transfert, ce qu’on va vous proposer ci-dessous. Avant toute chose, voici le tweet officiel envoyé par Adrian.

Le plus pertinent, c’est de revenir sur la position de chaque équipe dans ce transfert, et les avantages ou intérêts de réaliser ce trade.

Commençons par Boston. Comme nous vous l’avions rapporté récemment, de plus en plus d’observateurs et membres de la Ligue indiquaient que la priorité des Celtics était de faire de la place dans sa banque, l’effectif construit par Brad Stevens se rapprochant dangereusement de la taxe. Avec Dennis Schröder et Aaron Nesmith notamment mentionnés comme potentiels candidats à un transfert, c’est Juancho Hernangomez et ses 14 millions de dollars sur deux ans qui ont été envoyés à San Antonio, de quoi créer une grosse zone de respiration dans les bureaux de la compta à Boston. En retour ? Les Celtics récupèrent donc Bol Bol et PJ Dozier, deux joueurs blessés actuellement mais qui représentent des pistes intéressantes à l’avenir. Premièrement, Bol Bol, qu’on devait retrouver à Detroit dans un récent transfert finalement annulé. Le jeune intérieur a plus été un phénomène façon Tacko Fall qu’autre chose depuis son arrivée en NBA, difficile de savoir s’il trouvera sa place dans l’effectif d’Ime Udoka. Mais pourquoi ne pas essayer, vu ce que tu lâches en retour… on sait jamais. Même logique concernant PJ Dozier, qui avait séduit à Denver mais a malheureusement dû quitter les siens un peu plus tôt cette saison suite à une rupture des ligaments croisés. Éligible à une extension de contrat cet été, l’arrière pourrait aussi bien ne jamais porter le maillot de Boston que représenter un vrai coup de poker de la part de Stevens, car le talent et la défense sont des éléments indéniables dans le jeu de PJ. Du coup, pour résumer, les Celtics lâchent un joueur qui était hors-rotation, coûtait du fric, et ils récupèrent deux jeunes de talent en attendant de voir s’ils seront conservés dans la franchise.

Enchaînons à San Antonio. Certains fans doivent se gratter la tête ce matin en voyant le transfert en question. Crainte à retirer tout de suite, les Spurs n’ont pas uniquement échangé Forbes contre Hernangomez puisqu’un second tour de Draft de 2028 appartenant aux Nuggets leur est offert. Récemment, nous avions également mentionné le fait que le management de San Antonio était à l’écoute de plusieurs managements puisque l’intérêt envers Thaddeus Young et Bryn Forbes était réel. Sniper de qualité, joueur actif et qui vient de remporter sa bague avec les Bucks, Bryn refaisait un passage par les Spurs mais on sentait bien que ce n’était qu’une question de temps avant qu’il soit bougé ailleurs. C’est, d’ailleurs, un sujet qui a été très probablement discuté dès la signature du contrat entre le joueur et sa franchise. Les Spurs voulaient donc profiter, comme pour Young, de la valeur marchande de Forbes afin de récupérer quelque chose en échange. La garantie stable, c’est ce second tour de Draft chipé de la réserve de Denver. Concernant Hernangomez ? Compliqué d’affirmer qu’il va soudainement rentrer dans les plans de Gregg Popovich. Polyvalent et séduisant à Minnesota, Juancho n’est pas du tout rentré dans les plans des Celtics et difficile de dire s’il aura du temps de jeu à San Antonio sachant qu’un Doug McDermott (lui aussi à surveiller) remplit déjà ce type de rôle. Avec deux ans de contrat restant (7 millions cette saison, 7 la suivante), Juancho pourrait tout à fait être récupéré afin de faire partie d’un transfert plus large dans les semaines à venir. Du coup, pour résumer, les Spurs lâchent un shooteur de qualité que de nombreuses franchises voulaient, en échange d’un futur second tour de Draft et un joueur en Hernangomez dont l’utilité sera à déterminer dans les semaines à venir.

Pour conclure à Denver, les avis sont partagés mais une logique semble prendre place dans ce transfert. Comme on avait pu le voir récemment, le projet Bol Bol n’était plus du tout d’actualité et on aurait dû voir le jeune homme porter le maillot des Pistons. Finalement, ce sera Boston, et encore… Concernant Dozier, expliqué plus haut, sa blessure avait mis un vrai coup au moral des Nuggets qui pensaient compter sur sa défense et sa polyvalence pour booster les lignes arrières de Mike Malone. Cependant, parler de PJ sans parler de contrat n’a pas de sens. Éligible à une extension, le joueur savait qu’il ne rejouerait pas avant octobre prochain et dans le management du Colorado on se demandait vraiment s’il allait y avoir prolongation de contrat. Sachant que les Nuggets souhaitent profiter au maximum du prime de Nikola Jokic en attendant le retour de Jamal Murray et Michael Porter Jr, ajouter un shooteur de la trempe de Forbes avait du sens. Avec Bryn, on parle d’un sniper à près de 42% de réussite à trois-points en carrière, donc les passes no-look de Jokic pour Forbes qui fait ficelle on les voit venir d’ici. Toute la question est de savoir si l’arrière sera prolongé cet été, car ce dernier avait signé un deal d’un an à San Antonio. Une stratégie déjà utilisée par le passé à Denver, qui n’est pas une place forte à la free agency d’une manière générale. Donc séduire un joueur pendant quelques mois peut aussi le persuader de prolonger, et les Nuggets sauront toujours comment utiliser un shooteur à trois-points. On notera également que l’émergence de Davon Reed en défense ces derniers temps a rendu la place de Dozier pas aussi intouchable que cela, les futures négociations contractuelles n’ont été que la touche finale pour qu’une séparation prenne place. Du coup, pour résumer, Denver récupère un shooteur réputé, capable de sanctionner dès demain matin dans l’effectif des Nuggets, en perdant certes deux jeunes mais qui n’étaient pas dans les plans actuels et apparemment futurs de la franchise.

Après le transfert entre New York et Atlanta, ce sont les Spurs, Nuggets et Celtics qui préchauffent à quelques jours de la trade deadline 2022. Qui seront les prochains joueurs transférés ? Affaire à suivre !

Source : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. Arkan

    19 janvier 2022 à 9 h 50 min at 9 h 50 min

    Le gros du transfert pour Denver ça reste quand même de se séparer de 2 joueurs pour en reprendre un seul. Et donc d’avoir un spot libre pour éventuellement signer Demarcus Cousins. Non ?

    En gros ils « perdent » 2 blessés inutiles jusqu’en fin de saison et dont on ne savait pas s’ils allaient être prolongés contre un bon shooteur extérieur et (potentiellement) Cousins. ça se signe à 2 mains.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top