Celtics

Jaylen Brown préchauffe avant Noël : 34 pions face à des Cavs limités et fatigués, rendez-vous le 25 à Milwaukee pour la bûche

Jaylen Brown 31 décembre 2020

Les Cavs et les Celtics ont tous les deux perdu des éléments à cause du COVID, mais dans la rencontre de la nuit ce sont les C’s qui en ont tiré parti.

Source image : NBA League Pass

Même le précieux repos de trois jours avant d’affronter Boston cette nuit n’aura pas suffi aux Cavs, trop handicapés par leurs absences majeures liées au COVID. Robert Williams III s’est ainsi baladé tranquillement dans une raquette de Cleveland privée d’Evan Mobley et de Jarett Allen, pendant que Jaylen Brown ne s’est jamais arrêté de scorer pour une victoire sereine au final (111 – 101) des Celtics.

Énormément de déchet pour peu de solutions ce soir. Les Cavs, qui en ont fait lever plus d’un de leur siège cette saison… furent assez méconnaissables cette nuit, avec des signes de fébrilité montrés dès l’entame. L’attaque des C’s, un peu moins impactée que celle de Cleveland, a déroulé avec 63 pions en première mi-temps, suffisamment pour deviner qu’il s’agirait là de l’un de ces matchs où l’adversaire vous court derrière sans jamais vous mettre la main dessus. Avec pas moins de huit joueurs dans le protocole de santé Cleveland essayait alors tant bien que mal de colmater les brèches, mais sans réel succès, Darius Garland (28 points, 2 rebonds et 6 passes) était cette fois-ci le seul à garder les Cavaliers dans le tempo mais bien trop esseulé parmi les titulaires pour améliorer encore la magnifique série de six victoires consécutives de son équipe puisque mis à part DG aucun autre joueur du 5 majeur du soir n’a pu réaliser de performance à deux chiffres. Mais le calvaire n’était pas complet pour tous les joueurs des Cavs car si la rentrée de… Tacko Fall était jadis tout ce qu’il fallait pour faire entrer la foule du TD Garden dans une frénésie pendant son séjour avec les Boston Celtics, cela s’est confirmé cette nuit sous d’autres couleurs, laissant penser que Tacos Tuesday est encore le chouchou des fans. D’ailleurs, pour la première fois de sa carrière il a starté dans un match NBA et s’en plutôt pas mal tiré en enregistrant 4 points, 10 rebonds et 2 blocks en 19 minutes.

Cependant du côté de Boston ce fut… l’antithèse de la soirée des Cavs. Jaylen Brown ne s’est ainsi pas dit qu’il convenait d’y aller doucement face à un adversaire réduit, après une longue absence l’arrière est de retour depuis vendredi dernier et a jugé cette fois-ci que Cleveland était l’adversaire qui subirait toute la frustration accumulée pendant son absence, en scorant dans toute les positions possibles et imaginables. JB terminera son match avec 34 points à 12/22 au tir dont 5/10 du parking), 6 rebonds et 3 passes, mais il ne fut pas non plus seul à profiter de la faiblesse de Cleveland. Connus cette année pour leur défense intérieure et malgré la présence d’un baobab comme Tacko Fall dans le lineup pour pallier les forfaits de Jarrett Allen et Evan Mobley… Robert Williams III s’est en effet presque offert un triple-double (21 points, 11 rebonds et 7 passes). Pour quelqu’un qui ne devait pas être de la partie la veille Bobby ne s’est pas fait prier pour enchainer les assauts dans un secteur intérieur temporairement en crise de production défensive. Également en désavantage numérique, Boston avait signé hier un contrat courte durée avec le vétéran Joe Johnson, 40 ans et quatre ans de retraite derrière lui. Bien évidemment la foule du TD – ainsi que pas mal de monde dans son canapé probablement – a scandé “We Want Joe !” pour contribuer à lui offrir quelques petites minutes en fin de match, au cours desquelles Iso Joe aura régalé la galerie avec une belle isolation ponctuée par un shoot off balance.

Victoire aisée pour les Celtics, on prend ce qu’il y a à prendre dans le Massachusetts, alors que les Cavs voient leur belle série s’interrompre sans que ce soit dramatique non plus. La bonne nouvelle pour les hommes de J.B. Bickerstaff ? Quatre jours de repos bienvenus. Pour Boston rendez-vous dans deux soirs pour Noël, à Milwaukee !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top