Grizzlies

Ja Morant sera absent au moins deux semaines : le pire a certes été évité, mais l’arrêt au stand est obligatoire pour le bolide de Memphis

Ja Morant Grizzlies 27 novembre 2021

Pas de Ja pendant une bonne quinzaine.

Source image : YouTube/Crackle

Après les examens préliminaires, les Grizzlies révélaient une entorse du genou gauche pour Ja Morant, mettant ainsi fin aux inquiétudes qui penchaient en faveur d’une issue plus grave. Le meneur de Memphis devrait manquer un minimum de deux semaines de compétition et donc rater la double confrontation face aux Mavericks et le choc contre le Heat.

Pour une rencontre au départ pleine de promesses, le Grizzlies – Hawks de vendredi dernier a été dès les premières minutes une grosse source de stress pour les fans des Grizzlies. Un frisson général a traversé le FedExForum après la blessure de Ja Morant, obligé de s’allonger sur le bord du terrain. Le meneur de Memphis semblait sérieusement touché au genou et a dû être soutenu jusqu’au vestiaire. Memphis n’a évidemment pas voulu prendre de risque en le laissant sur la touche pour le reste de la rencontre et compte tenu de sa réaction sur Twitter après le match, le deuxième choix de la Draft 2019 semblait lui-même incertain par rapport à l’état de son genou : « C’est désormais entre les mains de Dieu. Tout ce que nous pouvons faire, c’est prier. » Même si l’ancien de Murray State et les inconditionnels de Memphis peuvent à l’unisson pousser un ouf de soulagement aujourd’hui, la date de retour précise reste vague. Les Grizzlies souhaitent être prudents dans le rétablissement de leur jeune star afin d’éviter d’aggraver le problème. Selon ESPN, sa rééducation pourrait prendre un minimum de deux semaines. Du côté du coach Taylor Jenkins, le soulagement est aussi de mise malgré le fait qu’il devra se passer de sa pièce maîtresse pour les matchs à venir. 

« Nous sommes tellement reconnaissants d’avoir évité une blessure importante. Nous nous attendons à un processus de rétablissement complet, et il n’y a aucune inquiétude sur le long terme. »

Le pire a été évité, mais cela reste un coup de frein pour le début de saison remarquable du principal concerné. Cette campagne 2021-22 semblait en effet être la bonne pour cocher la case All-Star après ses grosses perfs des premières semaines. Ja Morant cette année, c’est 24,1 points, 5,6 rebonds, 6,8 passes, 1,6 interception, à 47,6% aux tirs dont 35,6 derrière l’arc. Il shoote plus par rapport à la saison passée (3,6 tirs supplémentaires par match) et logiquement marque plus (5 points de plus en moyenne), mais surtout en augmentant son efficacité offensive (44,9% l’an passé, 30,3% de loin). S’il repart sur les mêmes bases à son retour et que les Grizzlies obtiennent de bons résultats collectifs, monsieur Temetrius Jamel Morant pourrait toucher sa première sélection All-Star voire All-NBA du doigt. Son nom a été timidement mentionné lors des premiers matchs parmi les candidats MVP, mais la conjoncture actuelle des choses prouve que les way too early takes ont une durée de vie limitée. En revanche, il est plus que légitime à la course au MIP au vu de l’évolution de ses chiffres et tout simplement de l’ensemble de ses qualités. Le gamin de Caroline du Sud confirme qu’il est la lumière à travers laquelle sa franchise peut grandir, et est la raison pour laquelle sa reconstruction a été grandement accélérée jusque-là.

Pour l’instant, la vie sans Ja Morant commence de manière plutôt satisfaisante pour Memphis après une large victoire contre Sacramento dimanche (128-101). Dillon Brooks, qui semble de mieux en mieux revenir de sa blessure, sera notamment d’une aide précieuse à Jaren Jackson Jr. pour tenter de faire oublier l’absence de Ja (bonne chance), sans oublier le nouveau meneur titu Tyus Jones. En tout cas, il faudra la contribution de tout le monde face à un calendrier pas facile début décembre.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top