International

Isaiah Thomas décisif dans la victoire de Team USA face à Cuba : y’a pas une équipe NBA qui a besoin d’un clutch player par hasard ?

Isaiah Thomas 29 novembre 2021

Un petit lutin qui sort de sa boîte pour faire des merveilles, c’est normal à l’approche du mois de décembre.

Source image : YouTube - USA Basketball

L’équipe Z bis de Team USA jouait son premier match de qualification pour la Coupe du Monde 2023 la nuit dernière face à Cuba. Et c’est Isaiah Thomas qui est venu jouer les pompiers de service pour arracher la victoire. Diantre mais de quoi sera fait l’avenir d’IT ? 

Les matchs de qualification à la Coupe du Monde se jouent en même temps que la NBA, donc le roster de Team USA est toujours composé de joueurs inconnus au bataillon qui font le taf pour qualifier l’Oncle Sam. Mais à chaque fois ou presque, il y en a un que tout le monde connaît bien et à chaque fois, c’est lui qui fait du sale contre le FC Bermuda. Évidemment on vous parle d’Isaiah Thomas, déjà auteur de plusieurs belles perfs sous le maillot US il y a quelques mois. Le petit lutin originaire de Tacoma a sorti ses potes d’un bien vilain piège hier soir au Mexique : 95-90 pour Team USA, les Ricains triomphent d’un match tendu où ils étaient menés au score 80-73 après le début du quatrième quart-temps, tout ça face à une équipe de Cuba emmenée par un Jasiel Rivero des grands soirs : 34 points pour le joueur de Valence. Mais Isaiah Thomas a fait le taf avec 21 pions en 24 minutes mais surtout un shoot assassin de la buvette qui a mis fin aux espoirs cubains alors qu’il ne restait que quelques secondes… vous avez dit King of the Fourth ?

Un panier qui sent bon le trèfle et l’époque bostonienne pour le meneur ayant terminé Top 5 du MVP en 2017. Rappelez-vous de son incroyable saison cette année-là, où il tournait à 28,9 pions par match. C’était le bon temps. La suite, on la connaît. Une hanche qui lâche et c’est une longue chute aux oubliettes avec des passages de Cleveland à New Orleans en passant par Los Angeles, Denver et Washington. Alors oui, on va se reposer une énième fois la question : Isaiah Thomas peut-il revenir durablement en NBA ? Le gaucher de 32 ans est toujours capable de scorer à tout moment, mais son gabarit le transforme en cible pour les attaques adverses dès qu’il se retrouve sur le terrain. Cet été, il a encore bossé sans relâche pour essayer d’attirer l’attention des franchises NBA, mais aucun contrat n’a été posé sur la table du joueur aux 528 matchs dans la Grande Ligue. En attendant une éventuelle opportunité, le bonhomme ne se décourage pas et profite de l’exposition de Team USA pour montrer ses qualités. Et si la NBA ne lui ouvre pas les portes, un passage à l’étranger n’est visiblement pas exclu comme le rapporte ESPN.

« Pour moi, personnellement, le but ultime est de revenir en NBA. Mais j’aime simplement jouer au basket. Donc, évidemment, à un moment donné si la NBA n’est pas une option je dois regarder les options à l’étranger. Mais je suis amoureux de ce sport. Peu importe où je joue, je n’ai aucune honte. J’aime la compétition et j’aime jouer contre les meilleurs joueurs du monde. »

L’ancien meneur de Boston a fait gagner Team USA cette nuit et il a montré qu’il pouvait encore être le King of the Fourth. Reste à voir si une franchise NBA fera sonner son téléphone pour lui offrir une nouvelle chance. Dans le cas contraire, IT pourrait bien prendre le large et tenter sa chance à l’étranger. Elle n’a pas besoin d’un meneur l’équipe de ton bled par hasard ? 

Source texte : ESPN, USA Basketball

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top