Suns

Les Suns sont intraitables : Kevin Durant a tout tenté mais rien n’y fait, et on passe à… 16 victoires de suite pour Phoenix !

Devin Booker 28 novembre 2021

On nous souffle dans l’oreillette que mardi soir les Suns affrontent les Warriors. Mais, mais, quelle est donc cette bosse dans notre pantalon ?

Source image : NBA League Pass

Mais que va-t-il bien falloir pour stopper les Suns. C’est la question que s’est posée ce chercheur d’Outre-Quievrain Steve Nash toute la journée d’hier, et force est de constater ce matin que ses solutions n’en étaient pas vraiment. Ça aurait pu mais il en a manqué, il en a manqué face à une équipe qui, décidément, ne semble manquer de rien cette saison. Et de seize, ça commence à causer là.

Les stats maison de la victoire n°16 des Suns c’est juste ici

17 victoires et 3 défaites. Si la plus grande série de victoires de l’histoire de la franchise pointe à 17 (saison 2006-07), la série actuelle participe à faire du début de saison des Suns le meilleur de leur histoire, une entame qui deviendra même carrément historique si Phoenix gagne son prochain match, on va y revenir très vite. Mais pour passer à 16 il fallait déjà se dépatouiller des Nets de Steve Nash, lui qui était d’ailleurs le meneur des… Suns lors de la dernière grosse streak de la franchise d’Arizona, et pour se défaire des Nets il fallait donc à la fois continuer à être intraitable en attaque mais également s’occuper de près des dossiers Kevin Durant et James Harden, évidemment tout deux en tenue cette nuit pour le choc du week-end. Un nom pour enchainer ? Mikal. Bridges. Mikal Bridges dont on ne parle assurément pas assez, et qui aura passé sa soirée dans le short de James Harden, pas du tout dans son match car en grande difficulté avec son tir, parce que ça reste peu évident de shooter avec des bras de six mètres dans la tronche. Bref, le début de match est idyllique pour les Suns, Devin Booker est sur un nuage et plante 16 pions dans le premier quart, un premier quart lors duquel les Nets perdent des wagons de ballons et peinent à rentrer leurs tirs extérieurs, ça fait beaucoup pour une seule équipe. Fort heureusement pour le suspense Brooklyn claquera un gros 15-0 peu avant la mi-temps, une pause lors de laquelle on se rend compte que Michel Ponts cumule déjà six interceptions mais l’essentiel est ailleurs, à savoir que les Suns comptent une dizaine de points d’avance sur la Ligue toute entière les Nets.

La deuxième mi-temps ? Une course contre la montre entre… Kevin Durant et les Suns. S’il est de notoriété publique qu’aucun humain peut freiner le Snake énervé, les Suns vont alors s’occuper de le couper du reste du monde, tout en gérant l’écart du mieux possible. Rapidement les vingt points d’avance ne sont plus très loin, petit matelas confortable matelas permettant aux joueurs de Monty Williams de tenir le coup notamment lors de la sortie d’un Devin Booker gêné par les fautes. James Harden faut tout ce qu’il peut, KD fait tout ce qu’il veut, mais bonjour la rigolade pour remonter vingt pions à l’équipe la plus chaude du moment. Au final c’est une mixtape de gestion qui sera offerte par les finalistes 2021 et après un ultime rebond salvateur de Jae Crowder la messe est dite : les Suns empochent leur seizième succès de rang et pointent désormais à 17-3, à un petit match seulement de Warriors encore plus rapide au checkpoint du 28 novembre.

Seize victoires de suite, à la 17ème on parlera donc de record de franchise égalé, et notez d’ores et déjà que le prochain match des Suns aura lieu mardi soir à Phoienix et qu’il les opposera… aux Warriors. Hein ? Quoi ? Comment ? On convulse là, et d’abord, c’est quoi cette bosse dans notre pantalon ? Allez, vite vite mardi, vite, vite.

1 Comment

1 Comment

  1. Fabrice Lann

    28 novembre 2021 à 13 h 52 min at 13 h 52 min

    « KD fait tout ce qu’il veut ». Nous n’avons probablement pas vu le meme match.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top