Lakers

LeBron James prend 15 000 dollars d’amende pour avoir soupesé son paquet en public : les règles sont les règles, même pour les Rois

Une suspension, une amende, et même un avertissement de la NBA.

Source image : NBA League Pass

Décidément, LeBron James enchaîne les visites dans le bureau du principal en ce moment. Déjà suspendu par la NBA suite à l’altercation avec Isaiah Stewart il y a quelques jours, le King vient d’être mis à l’amende par la Ligue pour sa célébration face aux Pacers.

Fallait s’y attendre. Et contrairement à sa suspension qu’il estimait un poil injuste, LeBron s’y attendait probablement aussi. Comme Fred VanVleet il y a deux semaines, le King vient d’écoper de 15 000 dollars d’amende selon ESPN pour avoir rendu hommage à Sam Cassell, à jamais le premier à sortir les Big Balls après un gros panier dans le money time. Un « geste obscène » aux yeux de la NBA qui ne voulait pas laisser passer ça, King ou pas. Petit rappel, et on s’excuse auprès des trois fans français des Pacers qui nous lisent, LeBron a lâché cette célébration après son gros tir du parking dans les derniers instants du quatrième quart-temps, permettant aux Lakers de passer de +3 à +6. Cela n’a pas empêché les Pacers d’arracher la prolongation (merci Chris Duarte), mais ils ont finalement rendu les armes après deux nouveaux missiles du Roi, en mode « Silencer ».

Une suspension, une amende, mais ça ne s’arrête pas là pour LeBron, visiblement en pleine crise d’ado en ce moment. En effet, toujours selon ESPN, le King a également reçu un avertissement dans son carnet de correspondance. La raison ? Son langage utilisé en conférence de presse suite à la rencontre face aux Pacers, quand il est revenu sur la sanction de la Ligue à son égard par rapport à l’épisode Isaiah Stewart. En version originale : « It’s some bulls*it » ou encore « they did what the f*ck they got to do« . En version Google Trad, « c’est des conneries » et « ils ont fait la m*rde qu’ils devaient faire ». Ouais bon ça sonne un peu moins bien mais vous voyez l’esprit. Le grand chauve – pas LeBron, Adam Silver – n’a évidemment pas trop apprécié que James parle de cette manière concernant la décision de la Ligue, et le King se fait donc taper sur les doigts. Y’a moyen que LeBron s’en tape royalement de cet avertissement mais les règles sont les règles, même quand on porte la couronne.

Attention LeBron, tu files un mauvais coton. Est-ce que ce sont les résultats en carton des Lakers qui te font dévier du droit chemin comme ça ? 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top