Nuggets

Cauchemar à Denver : Michael Porter Jr ne pourrait plus rejouer de la saison, les problèmes de dos de MPJ s’aggravent…

Michael Porter Jr

Michael Porter Jr de retour sur les parquets, c’est pas pour demain…

Source image : nba league pass

La nouvelle est tombée cette nuit via Mike Singer du Denver Post, et elle représentait le pire scénario possible pour les fans des Nuggets. Absent des terrains depuis plusieurs jours suite à de nouveaux soucis repérés dans le dos, Michael Porter Jr pourrait en fait louper le reste de la saison NBA 2021-22… Un véritable cauchemar pour Denver, qui pourrait se transformer en drame si les soucis au dos de MPJ se confirment.

C’était l’éléphant dans la pièce, the elephant in the room si vous voulez, pour tous les observateurs de NBA qui voyaient Michael Porter Jr gambader sur les parquets depuis plus de deux ans. C’était le sujet de fond, celui qui inquiétait pas mal de monde mais était généralement balayé par la grâce du joueur au scoring et son aisance balle en main. Lors de la Draft 2018, fameuse cuvée des Luka Doncic, Trae Young, Shai Gilgeous-Alexander et compagnie, Michael Porter Jr avait chuté en 15ème place. Une surprise ? Pas tellement, le soir de l’événement. Car si la carrière du phénomène avait jusqu’ici présenté un potentiel all-time, avec un parcours lycéen écrasant toute la compétition, le passage de MPJ par la fac de Missouri avait soulevé de vraies grosses interrogations. Seulement 3 matchs joués, et des soucis au dos faisant grincer les dents de nombreux General Managers de la NBA, il y avait officiellement un gros ATTTENTION BLESSURES PROBABLES tamponné en rouge vif tout en haut du dossier du joueur, ce qui expliquait sa chute à la Draft.

Puis, après une saison blanche lors de son année rookie, suite à des problèmes au dos justement, le phénomène débarquait enfin sur les parquets NBA.

Et là, bimbampingpaf, que des claques dans la gueule de la concurrence.

Tout le potentiel de Michael Porter Jr se révélait chez les pros, avec une gestuelle de tir unique, une facilité extraordinaire au scoring et un talent indescriptible. Le nouveau KD, l’ailier du futur, le patron de la Draft 2018, toutes les descriptions étaient autorisées dans cette courte saison 2019-20. Mieux encore, dans la bulle d’Orlando qui voyait Denver aller jusqu’en finale de conférence, le plafond des Nuggets explosait sous les yeux de la planète basket. Holy shit, les types ont Nikola Jokic, Jamal Murray qui joue comme Michael Jordan à Orlando, et en plus ils ont Michael Porter Jr qu’ils vont développer en interne ? C’est trop. Stop, c’est sûr que Denver est sur la voie du sacre. Tout ce qu’il leur faut, c’est du temps et un peu de chance pour ne pas avoir de problèmes de santé… La saison suivant la bulle, MPJ confirmait les magnifiques performances de sa vraie saison rookie avec 19 points et 7 rebonds de moyenne tout en claquant 44% de ses tirs à trois-points, de quoi effrayer la concurrence. C’est donc bien ça, il y a un Big Three en construction dans le Colorado et on ne va rien pouvoir faire contre. Un Big Three développé au sein de la franchise qui plus est, Jokic, Murray et MPJ étant draftés par le management local. Il y avait donc tout pour réussir, même le Joker devenait MVP de la saison régulière 2020-21, comme pour valider encore plus le projet Nuggets.

La suite, on la connaît, et elle prend des routes de plus en plus badantes. Au-delà de la blessure de Jamal Murray, qui reviendra peut-être en fin de saison et a tout ce qu’il faut mentalement pour nous offrir un comeback de feu, il y a donc ce dossier Michael Porter Jr qui terrorise de nombreux habitants de Denver ou simples adorateurs de basketball. Il faut aussi dire que le début de saison de MPJ faisait froncer les sourcils. Moins de 10 points à 36% au tir dont 20% à trois-points ? What ? Alors que Jamal Murray n’est pas là donc les munitions sont illimitées chez Michael ? Mais qu’est-ce qui se passe ? Dans un match face à Houston, début novembre, une séquence à la fois drôle en apparence et si triste en conclusion va faire la une : MPJ est seul en contre-attaque et n’arrive pas à décoller, loupant un dunk tout seul devant les rires et insultes des observateurs. Le point d’exclamation sur un début de saison foireux, le point de départ aussi d’un chemin qui pourrait s’avérer déprimant. Car ce match, ce sera le dernier auquel l’ailier participera sur ce mois de novembre, et peut-être même sur cette saison NBA 2021-22. Quittant le parquet tête baissée, MPJ a mal au dos et le staff médical de Denver s’inquiète en faisant plusieurs analyses. En effet, c’est bien un gros pépin au dos, et cela remet à la surface les inquiétudes passées. On croise les doigts pour que ce ne soit qu’une alerte, et rien de gravissime sur la durée.

Puis cette info, cette nuit, de Mike Singer du Denver Post.

Michael Porter Jr aurait un soucis nerveux dans le dos, et une nouvelle opération – la troisième à 23 ans – serait envisagée. Encore une opération, ce qui n’est clairement pas bon signe. Pour donner tous les détails, le management de Denver n’a pas donné plus de détails sur la blessure en question. Des analyses supplémentaires sont en cours, et les décisionnaires des Nuggets ont donné une grosse semaine au clan de MPJ pour montrer de vrais éléments rassurants avant de prendre de plus lourdes décisions. De plus lourdes décisions, comme ? Une opération au dos, justement, ou différents types de traitement. Le genre de doss qui peut vite devenir infernal et se transformer en galère publique, mettant la carrière d’un joueur en suspend. Ce qui est sûr et certain, car cela a été révélé récemment, c’est que Porter Jr avait bien un problème au dos sur ce début de saison. Ce qui explique en grande partie ses contre-performances, et donc cette action tristement virale contre Houston. Ce qui est sûr également, c’est que la bombe a été bel et bien envoyée, la saison de MPJ pourrait être terminée si dans quelques jours aucune perspective positive se pointe et l’opération devient inévitable. Il faut savoir que, quotidiennement, Michael recevait un traitement afin de gérer ses soucis au dos. Ce n’est donc pas quelque chose qui débarque de nulle part.

Mais alors que faire jusque là ? Et bien pour celles et ceux qui lisent cet article, déjà prier et croiser les doigts. Car ce type de carrière et de problèmes de dos, on a déjà connu ça, et ça s’est souvent mal passé par la suite (Tracy McGrady à Houston, Dwight Howard aux Lakers pour ne citer qu’eux). Ensuite, il faut voir dans quelques jours les décisions qui sont prises. S’il y a opération au dos ? Attention à la suite de la carrière… attention aux relations entre le joueur et sa franchise, attention au What if qui débarque dans nos assiettes avec tant d’autres jeunes légendes du jeu. Pour celles et ceux qui se posent la question contractuelle, sachant que MPJ a signé une extension de 175 millions sur 5 ans il y a quelques semaines… on en saura davantage dans la semaine à venir. Le contrat en question ne démarre que la saison prochaine, et il y a des clauses liées aux blessures qui pourraient sauver la banque de Denver. Mais on ne va pas se mentir et tenter de contourner le sujet : c’est la merde chez les Nuggets. Le rêve éveillé de la bulle a laissé place à un véritable cauchemar en l’espace de quelques mois, symbolisés par la blessure de Jamal Murray puis le retour des soucis au dos de Michael Porter Jr.

C’est la badance ce lundi, dans les vallées du Colorado. Michael Porter Jr va-t-il tristement rentrer dans la catégorie des What if, ces joueurs qui avaient un talent fou mais un corps en cristal ? Michael Porter Jr va-t-il réaliser le comeback de l’histoire après 2 à 3 opérations au dos…? On ne peut que souhaiter bon courage au jeune phénomène, et à ses fans. La route risque d’être longue et sacrément noire, en attendant de nouvelles infos d’ici début décembre…

Source : Denver Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top