Lakers

Le Staples Center s’appellera Crypto.com Arena à partir de Noël : merci au Père Fouettard qui fout en l’air 20 ans d’histoire

Pour nous, ce sera toujours le Staples Center, point barre.

Source image : YouTube

Depuis deux décennies, le Staples Center est la maison des Lakers et des Clippers. Avec le succès des premiers et les nombreuses stars qui ont foulé le parquet de la salle californienne depuis son ouverture en 1999, elle est devenue l’une des plus reconnaissables de toute la NBA. Mais à partir du 25 décembre prochain, elle va officiellement porter un nouveau nom. Le changement, c’est pas toujours ce qu’il y a de mieux.  

La bombe a été balancée par Shams Charania de The Athletic. Oui, il va falloir dire adieu au Staples Center. Non pas que la mythique salle du centre de Los Angeles va fermer ses portes, mais on ne verra plus les mots « Staples » et « Center » à l’entrée, ni sur le toit de l’arène. Le nouveau nom de salle ? Attention les yeux. Crypto.com Arena. AEG – propriétaire de la salle – vient effectivement de signer un nouveau deal de vingt ans et 700 millions de dollars (!) avec la plateforme Crypto.com, qui récupère ainsi les droits de naming. On vous épargne les détails concernant la cryptomonnaie et tout ce qui en est rattaché, on tient juste à dire que c’est le genre de nouvelle qui met un bon coup au moral dès le matin. Car si pour certains ce n’est qu’un changement de nom, pour d’autres – comme nous fans de NBA – c’est bien plus que ça.

Le Staples Center est le nom qui sera pour toujours associé aux Lakers du XXIe siècle, un nom qui sera pour toujours associé à Kobe Bryant, Shaquille O’Neal, ou encore Pau Gasol et Robert Sacre. Quand il a officiellement ouvert ses portes en 1999 et qu’il est devenu la nouvelle maison de la mythique franchise californienne (et des Clippers mais bon bref), le Staples Center a souffert des comparaisons avec le fameux Forum d’Inglewood mais assez rapidement, la salle est devenue l’un des grands symboles de Downtown Los Angeles. Et pour cause, les Lakers de Shaq et Kobe ont réalisé un three-peat entre 2000 et 2002, dans un Staples chaud bouillant. Il y a eu ensuite les 81 points du Black Mamba ainsi que deux nouveaux titres en 2009 et 2010 avec Kobe et Pau Gasol. Puis on a eu les Clippers version Lob City et finalement le lancement de la rivalité Lakers – Clippers avec LeBron James et Anthony Davis d’un côté, et Kawhi Leonard – Paul George de l’autre. Tout ça, c’était au Staples Center, pas à la Crypto je sais pas quoi Arena. Et on ne parle même pas de certains événements très marquants qui dépassent le cadre du basket, comme le mémorial de Kobe évidemment ou celui de Michael Jackson. Bref, vous l’avez compris, même si le changement fait partie de la vie et que la salle de Los Angeles devrait continuer à offrir de très grands moments, chez nous la pilule a du mal à passer.

Entre l’AmericanAirlines Arena de Miami qui se transforme en FTX Arena, la Chesapeake d’Oklahoma City renommée en Paycom Center et donc le nom Staples Center qui va bientôt faire partie de l’histoire, cela fait beaucoup pour notre petit cœur de fan NBA. Mais nous, on continuera à parler du Staples, parce que c’est comme ça et pas autrement. Qui est d’accord ?

Source texte : The Athletic / Los Angeles Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top