Lakers

Talen Horton-Tucker, un retour tambour battant : 17 points sur des Spurs éperonnés, tous les héros ne portent pas de cape

Danse parmi les stars.

Source : YouTube

Hier soir, les Lakers ont enregistré une addition de taille contre les Spurs : Talen Horton-Tucker a fait son grand retour. Dans un début de saison parsemé d’embûches et de tortuosité, le retour de l’arrière tombe à pic, à la manière des plus célèbres vengeurs masqués. Une bonne nouvelle qui s’accompagne d’une victoire et d’une belle performance de THT, qui n’a que faire du temps de réadaptation.

À défaut de se lobotomiser pour détruire ce souvenir, les Lakers devaient très rapidement faire oublier la large défaite contre les Timberwolves en enregistrant un bon succès contre San Antonio. C’est chose faite, et l’un des grands artisans de ce succès n’est autre que Talen Horton-Tucker, fraîchement débarqué de l’infirmerie. La pépite des Lakers ne s’est en effet pas fait attendre avant de justifier sa prolongation (32 millions sur 3 ans) de par une première réussie à domicile (17 points, 4 rebonds et un solide 50 % aux tirs). Après un éloignement des parquets de quatre semaines, le jeune arrière a plus ou moins eu besoin de temps pour redémarrer avant une seconde période prolifique durant laquelle il a inscrit 70 % de ses points. Il a bien défendu sur Dejounte Murray qui, malgré son triple-double, aurait pu aisément tutoyer la trentaine de pions sans l’acharnement de Talen Horton-Tucker. Une polyvalence d’ailleurs confirmée par son plus-minus, le meilleur de son équipe avec +14. Pourquoi cette perf représente-t-elle un tournant décisif pour les Lakers ? Tout simplement parce que la seconde pire défense de la ligue a la fâcheuse habitude de souffrir de pertes de momentum dès le retour des vestiaires, ce qui leur a le plus souvent conduit à des désillusions dans des matchs bien à leur portée. Au-delà des 34 points du Unibrow, les fulgurances de THT, à ce moment précis, se sont avérées plus décisives que les apparences de sa ligne statistique le suggèrent. Un point qui n’a pas échappé à l’analyse d’Anthony Davis dans son interview d’après match : 

« Entrer et faire ce qu’il a fait pour nous aider à gagner était énorme et un signe de son travail acharné. Beaucoup de gars reviennent et sont généralement un peu rouillés, mais lui (THT, ndlr) est arrivé comme s’il avait joué avec nous durant tout ce temps. » – Anthony Davis

Entre ses drives intérieurs et ses finger roll inversés, THT semble ne plus être en délicatesse avec son pouce droit et le retour de ses 2m16 d’envergure devrait alléger une tâche défensive de plus en plus ardue pour Kent Bazemore, qui avait jusque-là pour récurrente mission de museler les meilleurs ailiers adverses. Compte tenu de son nouveau contrat, le refus systématique des Lakers de l’inclure dans un trade pour qui que ce soit à son jeune âge (20 ans) en plus de la volonté de Frank Vogel de l’inclure instantanément dans le 5 de départ en retour de blessure, paraissent être des choix érudits qui se faisaient rares dans la gestion des hommes sur Hollywood Boulevard. « Nous avons investi sur lui cet été pour une raison. Nous croyons en ce jeune homme et à ce qu’il peut faire des deux côtés du terrain », a déclaré Frank Vogel après le match. Si le plan d’avenir s’annonce sans ambiguïté pour l’ancien d’Iowa State, cette réalité a une date de péremption avec le retour de blessure de LeBron James. Et puis, Russ West et Anthony Davis touchent déjà un bon nombre de ballons ce qui pourrait limiter l’impact de Talen Horton-Tucker dans le starting five. En revanche, sa capacité à se créer des ouvertures dans la raquette par la seule force de son talent – sans jeu de mots bien sûr – pourrait faire énormément de bien à L.A. et nuancer le jeu dans la second unit avec Carmelo Anthony et Malik Monk qui eux, opèrent essentiellement à 3-points.

Les Lakers se sont une nouvelle fois amusés à se faire très peur en fin de match, mais l’impact d’AD et du jeu offensif des Lakers a permis aux texans de recoller dans un match qui était le fantôme de la double confrontation contre le Thunder, à une exception près : THT fut l’étincelle qui a dynamité les pertes du momentum, un indice sur son futur apport dans ce roster. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top