News NBA

NBA « 75 Greatest » : coup d’œil sur les 25 premiers nommés, y’a du neuf et des vieux pots, la suite arrive tout bientôt !

NBA 75 25 premiers 20 octobre 2021

Dissection du premier tiers, et des prochains.

Source : NBA PR

Qui dit nouvelle saison dit aussi prise de recul sur le chemin parcouru, et cette année est la soixante-quinzième de l’histoire de la NBA. Un anniversaire que la Grande Ligue a décidé de fêter entourée de ses meilleurs potes, rassemblant 75 vrais autour d’une seule et unique table. Sur un air de bohème donc, le premier tiers du gâteau vient d’être tranché, rappelant à nos mémoires des souvenirs par milliers. On débrief.

Qu’on le veuille ou non, le classement all-time fait partie de la culture basket. Beaucoup le voient comme un outil cartésien supplémentaire pour effacer la beauté de la spontanéité, il n’en est rien. Propre à chacun, la classification requiert non pas un raisonnement rigide mais des arguments tout à fait flexibles, qui peuvent fonctionner en se basant sur n’importe quel aspect du jeu. Le statistique donc, mais pas que, le frisson et l’esthétique étant également des critères recevables. En sortant le premier tiers de sa « NBA All Time 75 Team » ce mardi, la Ligue a balancé 25 blazes de toutes époques sans prendre le temps de justifier son choix. Parfait, c’est notre boulot ça. Du vioc à foison, cinq silhouettes neuves en les personnes de Giannis Antetokounmpo, Dirk Nowitzki, Steve Nash, James Harden et Kevin Durant, mais aussi de grosses interrogations quant à la suite du classement qui arrive ce soir. En premier lieu, quid du reste si 5 personnalités récentes prennent encore un spot ? En gros, le format sera-t-il le même pour les deux tranches suivantes ? Si tel est le cas, il est intéressant de se pencher sur les 10 nouveaux noms qui pourraient monopoliser les prochains sièges, au beau milieu de vieilles légendes. Quand on utilise le terme de « nouveaux », c’est par rapport au Top 50 annoncé le 29 octobre 1996, lorsque la Ligue est officiellement devenue quinquagénaire. Des garçons comme LeBron James, Allen Iverson, Kobe Bryant, Kevin Garnett, Tim Duncan, Stephen Curry ou encore Dwyane Wade devraient aisément sécuriser un siège, sauf gros blasphème. Mais du blasphème, il y en aura forcément puisque si la logique des 5 nouveaux par salve se vérifie, alors les oubliés seront légion. On pense notamment aux Kawhi Leonard, Tony Parker, Gary Payton, Jason Kidd, Pau Gasol, Carmelo Anthony, Reggie Miller, Vince Carter, Russell Westbrook, Chris Bosh, Paul Pierce et autre… Chris Paul ? Plutôt compliqué de se dire que quatre de ces blazes ne feront pas partie de la – à prononcer avec l’accent cainri un peu too much – « NBA All Time 75 Team ».

Penchons-nous un poco sur les cas des 5 « jeunots » a avoir intégré l’équipe hier soir. Dans la continuité de sa dernière saison – et probablement grâce à celle-ci – Giannis Antetokounmpo tape un giga bond au classement all-time et doit tranquillement se rapprocher de la… trentième place ? Dans nos cœurs, il accuse cependant encore quelques longueurs de retard sur Dirk Nowitzki, lui aussi intronisé dans ce beau panel. Ils sont rejoints par Kevin Durant, Steve Nash et James Harden, trois armes offensives qui – à elles seules – ont déboulonné bon nombre de défenses. Les titres ne sont donc pas une condition sine qua non à la sélection, le Barbu et la légende aux cheveux gras ayant tous deux une place sans jamais avoir caressé le Larry O’Brien. Si le format reste le même que pour cette première révélation de 25 joueurs, alors 10 snobés lors du Top 50 sorti en 96 devraient se voir intégrés à l’équipe. Eh oui, sortez la calculette et voyez que 50 (Top 50 originel) + 5 (nouveaux entrants) + 5 (nouveaux entrants) + 5 (nouveaux entrants) = 65, or il reste encore dix sièges vacants. Allez, Gail Goodrich, Mark Aguirre, David Thompson ou des noms dans le genre pour se taper l’incruste ?  Qui vivra verra, enfin à ce soir quoi.

Tic-tac, tic-tac, tic-tac… les 25 premières têtes viennent de sortir que l’on attend déjà les 50 autres. Quoiqu’il arrive, si le format se tient à celui proposé hier soir, alors il y aura des oubliés et du bon gros débat. Nous on s’en fout hein, évitez juste d’oublier Tony et Ronny Turiaf (toujours demander plus pour obtenir a minima 50%, psychologie inversée t’as vu).

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top