Los Angeles Clippers

Kawhi Leonard et les Clippers, c’est fait pour durer : « Je suis un Clipper, et ce n’est pas près de changer »

kawhi leonard

Clipper 4 Life !

Source image : NBA League Pass

Casquette à l’envers et t-shirt noir sur le dos, Kawhi Leonard a répondu présent au Media Day des Clippers malgré son statut de blessé, et a lâché quelques déclarations qui devraient ravir les fans de la franchise de Los Angeles. Le Fun Guy aime être dans la Cité des Anges, et ce n’est pas près de changer.

Quatre ans pour 176 millions de dollars, avec une player option sur la dernière année. En prolongeant son contrat avec les Clippers sur le long terme, Kawhi Leonard a clairement annoncé ses intentions : Los Angeles, c’est chez lui, et les Clippers sont sa franchise. Avec son statut d’agent libre, et l’incertitude qui entourait sa blessure au genou lors des derniers Playoffs, certaines rumeurs concernant un départ potentiel de Leonard étaient arrivées à la surface, même si le scénario le plus probable restait une prolongation de contrat avec la franchise de la Cité des Anges. En même temps, quand vous évoluez à la maison, près de votre famille, dans une équipe capable de jouer la bagouze, tout ça sous le soleil de Los Angeles, y’a pas vraiment de raison de partir. Un scénario qui s’est donc confirmé au mois d’août. Et hier, lors du Media Day des Clippers, Kawhi s’est exprimé sur son choix de cet été, notamment par rapport à sa décision de prendre tout de suite un contrat long plutôt qu’un court, qui aurait pu lui permettre de décrocher un deal encore plus gros un peu plus tard.

« La meilleure option pour moi, c’était de prendre un deal 1+1 [prolongation d’un an, avec une player option sur la seconde saison, ndlr.], avant d’opt-out pour signer un contrat de cinq ans. Mais cela aurait créé beaucoup de storylines de votre part [les journalistes, ndlr.] concernant un potentiel départ. Je voulais sécuriser l’argent, et rejouer cette saison après ma blessure. Avec un 1+1, je n’aurais probablement pas envisagé un retour cette saison, par prudence. Mais je suis là. Je suis là pour être un Clipper. Je ne vais pas partir, à moins que quelque chose de drastique arrive. Je suis là pour longtemps. »

Avant que Kawhi Leonard ne prolonge sur le long terme, on se demandait effectivement si sa blessure au genou subie lors des Playoffs 2021 allait avoir un impact sur sa décision à la Free Agency. On parle quand même d’une rupture partielle d’un ligament du genou, c’est pas rien. Visiblement, c’était le cas. Comme l’indique Kawhi, l’option 1+1 aurait pu lui permettre de décrocher un deal XXL de 235 millions de dollars sur cinq ans grâce à la récupération des full Bird Rights (il faut avoir joué trois saisons au sein de la même équipe, Leonard en est à deux), mais il a choisi de jouer la sécurité tout de suite pour avoir l’esprit tranquille. Interrogé également sur l’état de son genou et un potentiel retour cette saison, Kawhi a fait du Kawhi et n’a pas dévoilé grand-chose.

« Je prends ça un jour après l’autre. Je travaille avec le staff chaque jour. Quand la date de retour arrivera, nous serons prêts, et ce sera annoncé publiquement. »

Mystère mystère donc. Le coach Tyronn Lue et le président des opérations basket Lawrence Frank n’ont pas voulu s’avancer non plus sur le sujet lors du Media Day. Ils ont chacun mis en avant l’importance de laisser du temps à Kawhi dans sa rééducation. Ce qui compte, c’est d’attendre le bon moment pour revenir. Bref, du grand classique. Mais malgré son absence des terrains, Leonard serait aujourd’hui très impliqué au sein de sa franchise, lui qui était extrêmement hypé (non) lors de la cérémonie de pose de la première pierre concernant la future salle des Clippers. On a également vu Kawhi sortir de sa grotte récemment pour inaugurer un terrain de basket à Moreno Valley (dans la banlieue de Los Angeles, où il a passé sa jeunesse), en partenariat avec son sponsor New Balance. Il a même lâché un grand sourire. Pas de doute, L.A., c’est chez lui.

Arrivé dans la Cité des Anges en 2019, Kawhi Leonard vient de réaffirmer publiquement son amour pour Los Angeles et les Clippers, qu’il compte bien amener au sommet un jour. Et avec son contrat de quatre ans, l’ailier aux mains géantes a tué les rumeurs au moins jusqu’en 2024, année où il pourra théoriquement revenir sur le marché de la Free Agency.

Source texte : Media Day Clippers

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top