Kings

Flashback 2020-21 – De’Aaron Fox, ce Renard qui mangeait des Pelicans : trois matchs, trois cartons, deux défaites, so Kings

Sur ses quatre plus grosses perfs offensives de la saison, trois ont été réalisées contre NOLA.

Source image : YouTube

Prolongé au max l’an dernier avec un nouveau contrat de 163 millions de dollars, De’Aaron Fox a montré tout au long de la saison qu’il était bien un All-Star en puissance. Et s’il y a bien une équipe qui peut en témoigner, ce sont les Pelicans, qui ont pris très très cher face au Renard en 2021. Flashback. 

Ci-dessous, les meilleures performances offensives de De’Aaron Fox lors de la saison 2020-21

Source : Basket-Reference

17 janvier 2021 : 43 points, 4 rebonds, 13 passes décisives, 4 interceptions

Pour revivre l’exploit à chaud, c’est par ici

On commence par cette perf’ du 17 janvier à Sacramento. À ce moment-là de la saison, les Kings sont dans le dur (pour pas changer) et restent même sur une grosse branlée face aux Clippers (défaite 138-130). Alors De’Aaron Fox décide de prendre les choses en main pour remettre Sacramento dans le droit chemin. Après un premier quart-temps discret dans lequel les Pelicans (sans Lonzo Ball) creusent un premier écart, le Renard fait tout pour porter son équipe, qui tente de revenir à hauteur de la Nouvelle-Orléans tout au long du match. Agressif et tranchant, Fox fait très mal, autant au scoring qu’à la distribution. Du coup l’écart se réduit grâce notamment à un très gros run dans les derniers instants du troisième quart-temps. Les Kings, menés 90-74 à un moment donné dans le troisième, reviennent à un petit point dans le money time sous l’impulsion du jeune phénomène de Sacramento. Le momentum est donc en faveur des Kings, et les planètes sont sur le point de s’aligner pour une victoire du Renard et sa bande. Oui mais non. Les Pelicans gèrent bien mieux la fin de match que Sacramento, qui doit s’incliner une nouvelle fois 128-123. 43 points et 13 passes pour rien, ça fait mal. Et ce n’est pas l’aspect historique de la perf’ (premier joueur des Kings version Sacramento à sortir un match en 40 points – 10 passes) qui va remonter le moral de Fox.

1er février 2021 : 38 points, 4 rebonds, 12 passes décisives

Pour revivre l’exploit à chaud, c’est par ici

Deux semaines plus tard, les deux équipes se retrouvent, cette fois-ci en Louisiane. Et cette fois-ci, c’est De’Aaron Fox qui aura le dernier mot. Alors que les Kings sont menés de six points après trois quart-temps, le Renard explose véritablement dans le dernier, marquant plus de points que… l’ensemble de l’équipe de la Nouvelle-Orléans. 17 pions (de suite) pour Fox, seulement 15 pour les Pelicans. Le meneur de Sacramento fait la totale à Zion Williamson et ses copains, incapables de trouver la solution pour le calmer. Tir extérieur, pénétration, feinte de daron, inspiration géniale… c’est tout simplement du grand art. « Mon job est beaucoup plus facile quand il fait ce genre de choses en fin de match. Cela donne beaucoup de confiance aux gars » dira le coach des Kings Luke Walton après le match. Tu m’étonnes. Quand tu as un gars capable de porter l’ensemble de l’équipe sur ses épaules en faisant un one-man show, pas besoin de se casser la tête à monter des systèmes qui marchent (ou pas). Victoire 118-109 pour les Kings, merci le Renard.

12 avril 2021 : 43 points, 6 rebonds, 6 passes décisives

« De’Aaron Fox serait le MVP s’il jouait contre nous à chaque match. » Les mots du coach des Pelicans Stan Van Gundy résument parfaitement les performances énormes du Renard contre NOLA au cours de la saison 2020-21. Le 12 avril dernier, alors que les Kings et les Pels (respectivement 12e et 11e de l’Ouest) se battent toujours pour tenter d’accrocher une place au play-in tournament, Fox lâche un nouveau carton. À l’image de leur première confrontation face à la Nouvelle-Orléans, les Kings rentrent mal dans le match, et ils prennent même l’eau en première mi-temps (68-45). C’est alors que le numéro 5 de Sactown passe la vitesse supérieure pour tenter d’aller chercher un come-back de folie : 15 points et 3 caviars dans le troisième quart pour Fox, 12 points supplémentaires dans le dernier, autant dire qu’il jette toutes ses forces dans la bataille, permettant à Sacramento de revenir à cinq petits points avec un peu plus de deux minutes à jouer. Ça commence logiquement à trembler dans le camp des Pels, habitués à laisser filer des victoires en fin de match. Cependant, NOLA va tenir le coup, Fox et les siens n’arrivant pas à conclure leur énorme remontée. Les 43 pions du Renard – qui aurait pu atteindre la barre des 50 s’il n’avait pas vendangé sur la ligne des lancers-francs (8/15) – terminent donc une nouvelle fois à la poubelle. Dur dur.

De’Aaron Fox a torché les Pelicans comme jamais la saison dernière, avec trois de ses quatre plus grandes performances offensives de la campagne 2020-21. Mais le plus fou dans tout ça, c’est de voir que malgré ses efforts, Sacramento a réussi à perdre deux de ces rencontres face à la Nouvelle-Orléans. So Kings…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top