Hornets

Les Hornets ont kiffé la Summer League de LiAngelo Ball : très bien, mais ce ne sera peut-être pas suffisant pour rejoindre le petit frère

liangelo ball lamelo ball

En même temps, on imagine mal les Hornets oser clamer publiquement que le frère de la star de la franchise est claqué au sol.

Source Image : Youtube

Tiens tiens, voilà une nouvelle qui pourrait bien réveiller LaVar Ball, pour notre plus grand plaisir (bof). En effet les Hornets ont adoré la Summer League de LiAngelo Ball et s’il n’y a pas encore de contrat en vue, quelques bons retours ne font jamais de mal.

Cela fait donc plus d’un mois que LiAngelo mange, dort, boit Charlotte Hornets, et quand on voit la réaction de la franchise, on peut dire que ça a plutôt payé car, selon NBC Sports, les Frelons seraient plutôt satisfaits de LiAngelo et de sa Summer League. Qualifié comme bosseur et prêt à travailler dans l’ombre – en même temps difficile de le voir faire plus – Gelo pourrait même participer au training camp de la franchise de Jojo. Plutôt utile en sortie de banc (10.5 points dont un joli 41,7% à 3 points et 1,5 interception par match), LiAngelo a montré qu’il faisait les efforts nécessaires, qu’il avait une belle adresse… et puis on ne va pas se mentir c’est un peut tout, et ne nous cherchez pas des noises parce que la Summer League on l’a regardé et on en est pas forcément très fier. À part un match à 16 points dont cinq shoots du parking et un petit half-court shot, on n’est pas non plus sur des débuts sensationnels mais bon, au moins il a plu au coach à l’entraînement, histoire de contrer l’image de kéké qu’il se trainait depuis quelques temps déjà (depuis sa naissance). Ceci dit, si les deux autres frangins ont prouvé qu’ils se débrouillaient pas trop mal, pour LiAngelo ça s’avère… un petit peu plus compliqué.

Alors, vraie opportunité de contrat ou simple commentaire pour le féliciter ? Difficile à dire, mais on pencherait plutôt pour la deuxième option. Déjà, les Hornets pourraient lui proposer, au mieux, un Exhibit 10 Contract, ce qui lui offrirait la possibilité de participer au training camp puis de jouer en G League ou de recevoir une offre de two-way. Le problème, c’est que les Hornets ont déjà signé leurs deux two-way, Scottie Lewis et Arnoldas Kulboka, et les Frelons comptent déjà 14 joueurs en contrat garanti dans leur roster, donc ça parait compliqué de voir Gelo prendre ce quinzième spot. Décrocher un E10 paraît donc totalement jouable, mais pour un two-way ou une place garantie dans un roster (soyons fous) il faudra sans doute aller voir ailleurs, mais pas sûr que ça passe. Et puis bon, en réfléchissant un peu, quand t’es le grand frère du nouvel idole de la Caroline du Nord, tout juste sacré Rookie de l’année et image de marque de ta franchise, ça parait difficile de voir les Hornets dire du mal de toi hein. Alors on ne veut pas dire non plus qu’il y a de l’hypocrisie dans l’air, mais disons que ça a toujours du bon de bien s’entendre avec la fratrie, histoire, en plus, de ne pas réveiller la gouaille du père.

Les Hornets sont satisfaits de la Summer League de LiAngelo Ball, mais ça risque donc d’être compliqué de le voir avec les Frelons la saison prochaine, à moins que son frère passe par là. Reste à savoir si ces quelques matchs auront suffi à quelques autres franchises pour lui proposer un two-way, et nous, franchement, on ne dit pas non, si si on vous jure.

Source texte : NBC Sports

1 Comment

1 Comment

  1. JaeminiLeCricket

    16 août 2021 à 18 h 53 min at 18 h 53 min

    Moi je vous trouve dur, vraiment dur, le gars a un corps incroyable, il bouge les big comme si c’était des junkies, il a mis scottie Barnes dans sa poche tellement violament que c’était presque criminel. Je vous aime mais vous êtes des abusers le gars défends Vraiment bien, rapide, puissant capable de scorer par lui même, surtout quand on voit les autre scrub (parce que ouai riller est un scrub, comme les 3/4 du roster) ne pas lui faire de passes… Bouknight ont en parlent ou c’est tabou ? Parce qu’il tiendra pas 3 saison en nba. Gelo jouait pour l’équipe, quand l’équipe jouait pour elle même.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top