Jeux Olympiques

Team USA a rectifié le tir en cartonnant l’Iran 120-66 : encore heureux, tout autre résultat aurait été une catastrophe

Devin Booker 28 juillet 2021

Une victoire facile face à l’Iran, évidemment, mais surtout un vrai défi qui attend Team USA dimanche face à la République Tchèque.

Source image : France TV - TrashTalk

Le suspense n’était pas vraiment à son comble tôt ce matin pour cette confrontation entre Team USA et l’Iran, entre une équipe déjà bien content d’être là, avec tout le respect du monde hein, et une autre qui devait se rassurer après s’être pris un ouragan français pour la deuxième fois en deux ans. Le match aura duré exactement trois minutes, puis la logique s’est emparée du scénario. Pas sûr que ça rassure nos amis américains, mais au moins c’est fait.

Petits changements pour Gregg Popovich, puisque les finalistes NBA Jrue Holiday et Devin Booker remplaçaient dans le cinq US Zach LaVine et Draymond Green. Le moment fun de la nuit ? Les premières minutes, lors desquelles le géant Hamed Haddadi domine Bam Adebayo et fait croire (à absolument personne) que les Iraniens peuvent lutter avec l’armada cainri. Malheureusement pour Hamed et ses sauces, Jrue Holiday prouve d’entrée de jeu qu’il est et sera l’un des leaders de cet Team USA version 2021, et Damian Lillard prend la défense de l’Iran pour celle des Nuggets, contrairement à dimanche.

18 points à la mi-temps pour Lillou, au score ça donne déjà 60-30, une belle promenade pour un mercredi tranquille. La faible opposition permet en tout cas à Gregg Popovich de faire tourner au maximum son roster. Que dire très franchement à part que devant ce match c’était surtout le souvenir d’une belle… médaille d’or en aviron qui trustait la partie bonheur de notre cerveau ? Pas grand chose, si ce n’est que les Iraniens ont quasiment dit adieu aux quarts de finale, pas sûr que c’eût été un réel objectif, alors que Team USA a fait l’essentiel à savoir se remettre la tête à l’endroit avant un match face à la République Tchèque qui n’aura rien d’un cadeau.

Score final 120-66 KD et ses gars peuvent rentrer à l’hôtel tranquille et commencer à scouter Tomas Satoranski, Patrick Auda, Jan Vesely et Blake Schilb, car c’est réellement samedi à 14h que l’on verra si nous zinc US ont retenu les leçons de leur échec français.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top