One-on-One

Chris Paul et Monty Williams, bien plus qu’une relation meneur – coach : dix ans après leur première rencontre, le duo est tout près de la bague

C’est beau l’amour.

Source image : YouTube

En NBA et dans l’univers du sport en général, on aime bien les belles histoires, à tel point que certaines ont tendance à être un peu trop romancées. Mais avec Chris Paul et Monty Williams, on est devant la story d’un meneur et d’un coach qui partage une relation aussi vraie que touchante. Et les deux vont désormais participer aux Finales NBA côte à côte, pour boucler la boucle dix ans après leur première rencontre. 

L’image parle d’elle-même. Chris Paul dans les bras de Monty Williams à la fin du Game 6 entre les Clippers et les Suns, avec la qualification pour les Finales NBA en poche. Une image qu’on a pu voir également à la fin des demi-finales de Conférence Ouest sur le parquet de Denver après le coup de balai des Suns, ou encore dans le vestiaire de Phoenix après la victoire face aux Lakers au premier tour quand Paul a donné le ballon du match à Monty. Pas de doute, ces deux-là, ils se kiffent et ce n’est pas un hasard si les Cactus règnent désormais sur l’Ouest. Williams et CP3 représentent peut-être plus que n’importe qui l’ascension spectaculaire des Suns depuis la saison dernière et surtout cette année. Le coach de Phoenix est arrivé dans l’Arizona en 2019 pour tenter d’apporter son leadership et une certaine structure à une équipe en quête de respectabilité. Bien aidé par l’arrivée de plusieurs vétérans (Ricky Rubio, Aron Baynes, Dario Saric), Monty Williams a rempli sa mission et a redonné aux Suns – auteurs d’un superbe parcours dans la bulle de Mickey sous l’impulsion notamment d’un grand Devin Booker – une vraie direction malgré une dixième absence consécutive des Playoffs. Cette série s’est évidemment achevée en 2021, les Suns terminant à une magnifique deuxième place à l’Ouest après l’arrivée de Chris Paul en novembre dernier. CP3 est venu sublimer un collectif déjà prometteur, il a participé à la progression d’un groupe jeune et talentueux composé évidemment de Booker mais aussi de Deandre Ayton, Mikal Bridges et d’autres. Ensemble, le Point God (All-Star cette année) et Monty Williams (nommé Coach de l’Année par ses pairs en 2021) ont tout simplement réussi à guider tout ce beau monde vers les sommets alors que les Suns représentaient encore une punchline il n’y a pas si longtemps. On dit souvent que le meneur de jeu est le prolongement du coach sur le parquet mais dans le cas de CP3 et Monty, on est bien plus que sur une relation meneur – entraîneur.

En 2010, la route de Chris Paul et celle de Monty Williams se croisent pour la première fois. CP3 est l’un des meilleurs meneurs de la NBA et évolue aux New Orleans Hornets, tandis que Williams débarque en Louisiane pour devenir le plus jeune coach de la Ligue à l’époque. C’est alors la toute première expérience de Monty en tant qu’entraîneur en chef après plusieurs années en tant qu’assistant. Et comme souvent dans ces cas-là, le nouveau head coach âgé de seulement 38 ans veut imposer sa patte et son autorité. « J’étais comme un dictateur. Je ne pense pas avoir fait un bon boulot pour le laisser s’exprimer » dira Monty une décennie plus tard au moment de l’arrivée de Paul à Phoenix. Le duo emmène tout de même les Frelons en Playoffs au sein de la Conférence Ouest avec un bilan de 46 victoires pour 36 défaites, et des liens se tissent malgré les nombreuses rumeurs de transfert entourant CP3 à ce moment-là. « Une saison spéciale » selon le meneur All-Star, mais Chris se fera finalement transférer aux Lakers Clippers en décembre 2011, mettant ainsi fin à cette collaboration joueur – coach après seulement une année en commun. Par contre, leur relation ne s’arrête pas, elle va même se renforcer quand Monty Williams doit faire face à un drame familial en 2016. Alors coach assistant au Thunder, il perd brutalement sa femme, décédée dans un terrible accident de voiture à Oklahoma City. Chris Paul assiste aux funérailles et fait son possible pour apporter son soutien à son ancien entraîneur dans cette épreuve ô combien difficile.

« Chris a tellement compté dans ma carrière, il a tellement compté dans ma vie. Dans le moment le plus sombre de toute ma vie, Chris était là. Et dans l’un des highlights de ma carrière, il est là aussi  » avait déclaré Monty Williams après la qualification des Suns en Finales de Conférence Ouest, avant que CP3 n’ajoute : « Mont a traversé des choses dans sa vie qui peuvent enfoncer de nombreuses personnes. Sa solidité mentale, la personne qu’il est – il compte beaucoup pour moi et ma famille. »

Si Chris Paul a choisi Phoenix comme prochaine étape de sa carrière lors de la dernière intersaison, c’est non seulement pour se rapprocher de sa famille basée à Los Angeles mais aussi pour la présence de Monty Williams sur le banc. Durant la saison 2019-20, CP3 avait réussi à prouver qu’il n’était pas encore cramé – bien au contraire – pendant que les Suns redevenaient une équipe respectable en NBA. C’était le moment d’unir ses forces pour faire quelque chose de grand. CP3 le dit lui-même, lui et Monty ont beaucoup de similitudes qui les rapprochent : très compétitifs, très portés sur le détail, et pas du genre à se relâcher tant que la victoire n’est pas assurée. Le mariage parfait en quelque sorte, avec un Williams qui laisse aujourd’hui beaucoup plus de liberté au Point God en comparaison à leur saison passée chez les Hornets dix ans plus tôt. Un coach et son meneur, qui bossent ensemble pour maximiser le talent d’un groupe aux dents longues. Difficile d’avoir une base plus solide pour une équipe de basket, surtout quand on parle de l’un des meilleurs meneurs de l’histoire de la Grande Ligue. Et aujourd’hui, c’est toute la franchise de Phoenix qui en profite avec cette première participation aux Finales NBA depuis 1993.

« Je pense que les deux ont grandi. Aujourd’hui, vous voyez un Chris Paul vétéran avec un Coach Williams vétéran, et ça fait plaisir de faire partie de ça. Il y a une bonne énergie entre les deux. Vous voyez vraiment le plaisir et le respect qui existent entre les deux. »

– Jae Crowder, joueur des Phoenix Suns, via AZ Central 

Chris Paul et Monty Williams partagent une relation qui dépasse largement le cadre professionnel. On parle certes d’un meneur et d’un coach, mais surtout de deux êtres humains liés dans les bons comme dans les mauvais moments. Dix ans après leur première saison ensemble à NOLA, et cinq ans après le drame qui a durement touché Monty, ils vivent une incroyable histoire qui pourrait bien se terminer avec une bague au doigt pour chacun.  

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top