Pacers

Rick Carlisle est le nouveau coach des Pacers : retour à la maison pour le coach bagué, depuis le temps Rico a fait du chemin

Rick Carlisle

He’s back !

Source image : YouTube

Rick Carlisle était l’une des cibles principales pour reprendre le banc des Pacers et revient donc dans la franchise qu’il a coachée entre 2003 et 2007. C’est Tim McMahon d’ESPN qui rapporte cette information, et Carlisle reprend donc une équipe en perte de vitesse qui a besoin de se relancer dans la Conférence Est. Un challenge parfaitement taillé pour lui, et la franchise d’Indianapolis n’a pas lésiné sur les moyens pûisqu’elle a mis pas moins de 29 millions de dollars sur la table pour s’attacher les services du tacticien pour les quatre prochaines années. 

C’est désormais officiel, Rick Carlisle sera sur la banc des Pacers à la prochaine rentrée. Dans ce mercato des coachs très agité, il semblait  être la cible qui apporterait le plus de garanties aux franchises sans coach. Aussi à l’aise avec un effectif taillé pour le titre qu’avec une équipe de cols bleus pour arracher les Playoffs, la compétence et la réputation du coach ne sont plus à faire en NBA. C’est donc avec audace et logique que les Pacers se sont positionnés pour faire revenir l’homme qui avait coaché l’équipe jusqu’en Finales de Conférence en 2004. Après la nomination d’Ime Udoka aux Celtics hier, un poste prestigieux s’est refermé et les possibilités pour Carlisle étaient devenues moins nombreuses aujourd’hui, même si l’on ne s’inquiétait pas trop pour lui dans sa quête de nouveau challenge. En dehors d’Indiana, la liste des équipes sans entraîneur se résumait à cinq franchises : les Wizards, les Blazers, les Pelicans, le Magic et … les Mavericks. De facto, les Mavs n’étaient évidemment pas candidats à la venue de Carlisle et les autres équipes citées n’ont pour l’instant pas trop été liées avec le vainqueur du titre 2011. Les Blazers et le Magic ont déjà commencé les entretiens des prétendants au poste, les Pelicans pensent miser sur un assistant coach maison, tandis que les Wizards chercheraient un assistant reconnu à lancer, plutôt qu’un coach expérimenté. D’eux-mêmes, les Pacers se sont donc imposés comme la destination logique pour Carlisle dans un mercato des coachs qui se refermait petit à petit.

Avec la nomination sur le banc des Pacers, Carlisle sera face à un défi excitant : celui de ramener la franchise en Playoffs. Avec un effectif bien équilibré autour de Malcolm Brogdon, Caris LeVert et Domantas Sabonis, les Pacers peuvent prétendre à jouer les trouble-fête dans la Conférence Est la saison prochaine. Dans l’un des plus petits marchés de la NBA, la franchise d’Indianapolis n’est pas la plus attractive des States et a été un point de passage plus qu’une destination à long terme ces dernières années. Mais la venue d’un coach si réputé et la potentielle stabilité du duo Brogdon – Sabonis pourrait donner quelques bons signaux dans les années à venir. Carlisle n’était pourtant pas le seul prétendant pour ce banc. Adrian Wojnarowski avait ainsi rapporté un peu plus tôt dans la semaine que Brian Shaw, Steve Clifford et Terry Stotts étaient courtisés pour la casquette de head coach, aucune priorité n’avait cependant fuité pour le poste et le nom de Carlisle n’a ressurgi que depuis hier. Une chose se dégageait des noms évoqués plus haut : les Pacers recherchaient un entraîneur expérimenté après la mauvaise expérience vécue avec le coach rookie Nate Bjorkgren et avec Carlisle, coach en exercice depuis plus de 20 ans dans la ligue, les Pacers ont su trouvé le mélange idéal entre adaptabilité, expérience et leadership, le tout mêlé à un grand encrage local.

Après 13 ans chez les Mavericks, Rick Carlisle s’est exprimé en disant être très excité pour sa nouvelle aventure et on sait désormais qu’elle sera à Indianapolis. Avec LeVert, Sabonis et Brogdon drivés par Carlisle, Indiana figure déjà parmi les candidats pratiquant le basket le plus intelligent la saison prochaine. Les Pacers peuvent se frotter les mains, ils ont tout simplement l’un des meilleurs coaches de la ligue sur leur banc. 

Source texte : ESPN (via NBC Sports)

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top