Sixers

Ben Simmons et ses galères aux lancers-francs : nouveau désastre dans le Game 5, ça commence vraiment à devenir gênant

4/14…

Source image : YouTube

En laissant échapper une avance de 26 points dans le Game 5 la nuit dernière face aux Hawks, les Sixers ont sorti un bon vieux choke des familles et ne sont désormais plus qu’à une défaite de… sortir des Playoffs. Si les raisons de ce craquage sont nombreuses, compliqué de ne pas pointer du doigt la maladresse de Ben Simmons aux lancers-francs, lui qui a encore accumulé les briques.

« Une image vaut mille mots » dit-on parfois. Avec Ben Simmons, on en est arrivé à un point où les fans lui donnent des cours de lancers-francs pour qu’il progresse enfin avec son tir. C’était à la fin du deuxième quart-temps hier lors du Game 5 entre les Sixers et les Hawks. Spoiler, ça n’a pas trop aidé Simmons. 4/14 depuis la ligne des lancers dans ce match, un nouveau désastre pour Ben et surtout un désastre pour une équipe de Philly désormais au bord de l’élimination puisque menée 3-2 avant un Game 6 bouillant à Atlanta vendredi. Devant une telle maladresse sur la ligne, Simmons est logiquement devenu la cible des fautes. Les Faucons ont tenté la stratégie du Hack-a-Ben, notamment dans le quatrième quart pour essayer de refaire leur retard à moins de cinq minutes de la fin. D’abord, la réponse fut belle avec un 2/2 miraculeux qui a enflammé le public du Wells Fargo Center. Mais l’euphorie n’a pas duré très longtemps car une minute plus tard, Simmons est retombé dans ses travers avec un 0/2 bien crade. L’action suivante ? Petit pick-and-roll entre Trae Young et John Collins, avec Clint Capela à la conclusion pour permettre à Atlanta de réduire l’écart à six points. Temps-mort Doc Rivers, direction le banc pour Ben Simmons. « Quand Ben met ses lancers, on doit le laisser sur le terrain. Quand il les rate, on ne peut pas. C’est comme ça » a déclaré le coach des Sixers après le match, sans doute un peu dégoûté par la tournure des événements. Pendant toute la saison, Doc a refusé de blâmer son joueur pour son incapacité à shooter depuis le périmètre, aujourd’hui il en paye le prix.

Les galères de Ben Simmons aux lancers-francs ont participé à l’énorme comeback des Hawks et le pire, c’est que cela a visiblement déteint sur Joel Embiid, également coupable de deux échecs en toute fin de match. Quand vous laissez filer autant de points sur la ligne, vous laissez la porte ouverte à un retour de l’adversaire et contre une équipe d’Atlanta capable d’exploser offensivement, ça peut se payer cash. On sait à quel point l’absence de shoot et ses galères aux lancers-francs peuvent limiter l’impact offensif de Simmons ainsi que son agressivité en attaque, mais là ça commence vraiment à devenir gênant, sans compter que le Hack-a-Ben peut mettre à mal le rythme offensif des Sixers quand cette stratégie est employée par l’adversaire. Autant sa présence défensive et ses qualités de playmaker font partie du gratin de la NBA, autant Simmons peut parfois pénaliser l’ensemble de son équipe comme cela a pu être le cas hier. Et si Doc Rivers est obligé de mettre Ben sur le banc en fin de match, c’est la défense des Sixers qui se retrouve pénalisée. Juste pour info, sur l’ensemble des Playoffs 2021, Ben Simmons tourne à un horrible 32,8% de réussite (22/67), un chiffre historiquement faible. Seulement un joueur a fait pire, à savoir Ben Wallace en 2006. Un problème avant tout « mental » selon Simmons, bien conscient qu’il va devoir régler la mire un minimum. En saison régulière, il tournait à 61,3% depuis la ligne, un taux de réussite médiocre mais pas non plus catastrophique comme c’est le cas actuellement. « Je dois revenir à ce niveau-là. Cela dépend de moi ». Bien vu Ben.

À l’image de son équipe des Sixers, Ben Simmons est sous pression. S’il veut éviter de passer un très mauvais été, il va devoir vite redresser la barre et aider Philly à survivre dans ce deuxième tour contre les Hawks. Dans le cas contraire, ce Game 5 risque de hanter ses nuits encore longtemps. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top