Magic

Jason Kidd est sur la shortlist d’Orlando : la classe biberon du Magic se cherche un mentor, J-Kidd prêt à relever le défi

Jason Kidd

Jason Kidd, le parfait mentor pour la classe biberon du Magic ?

Source image : YouTube

Jason Kidd, l’assistant-coach des Lakers, se verrait bien redevenir numéro un. Heureusement pour lui, comme chaque année, des entraineurs se sont fait dégager, laissant donc quelques postes vacants. Celui d’Orlando ressort en ce moment, celui de Dammartin-en-Goële aussi mais il ne correspond pas forcément aux attentes de Mr. Propre.

Très demandé le petit Jason Kidd pour le bal de fin d’année, et il a déjà dit non à Portland. En effet, Damian Lillard s’était cru malin en affirmant qu’il aimerait l’autre natif d’Oakland sur son banc, puisque Terry Stotts venait de se faire virer. J-Kidd s’est senti mal à l’aise et a gentiment décliné l’offre. T’en fais pas Damian, on est tous passés par là… De l’autre côté du pays, Steve Clifford s’est également fait licencier par le Magic après une saison qui, lentement mais sûrement, est partie en cacahuètes. Mais ce n’était pas totalement sa faute puisque Mickey, Pluto et Dingo (à la tête de l’organisation d’Orlando) ont décidé de repartir sur de nouvelles bases, en tradant leurs cadres Nikola Vucevic, Aaron Gordon et notre Evan Fournier national, pour des élèves actuellement en CM2, 15 cartes énergies Pokémon, un dictionnaire sino-portugais et quelques picks. La Floride a donc besoin d’un coach pour la saison prochaine, à moins qu’ils ne se rendent compte que le basket I.Q. de Mo Bamba est suffisant pour être entraîneur-joueur : on ne va pas le comparer à Bill Russell non plus hein. Disneyworld a donc demandé de supprimer des mémoires Star Wars 7 mais aussi de convoquer J-Kidd pour un entretien d’embauche cette semaine. Une requête qui a été acceptée par les Lakers.

Ce ne serait pas une première fois pour l’ancien Mr Triple-Double sur un banc : il a déjà passé cinq saisons à commander un roster, la première à Brooklyn avec un très bel effectif mais une élimination face au Heat de LeBron James en demi-finale de Conférence, les quatre autres à Milwaukee. Sur ces quatre saisons (trois et demi plutôt), il a échoué deux fois au premier tour des Playoffs et ne s’est pas qualifié une fois. Il avait toutefois noué des liens importants avec Giannis Antetokounmpo et le Grec avait insisté sur l’importance de son ancien mentor sur son développement. En 2019, il rejoignait le projet Lakers avec Frank Vogel. Un pari gagnant puisqu’il soulèvera le trophée un an plus tard dans la bulle… d’Orlando. Le projet du Magic peut intéresser Kidd sur plusieurs points : une équipe avec relativement peu d’attentes, du talent brut tout de même dans l’effectif et la perspective de coacher plusieurs pépites de la prochaine Draft NBA. Le collectif The Beautiful City est en effet très jeune et ce sont bien les enfants qui sont actuellement en train de passer leur brevet qui constitueront le roster, étant donné que le Tragic est blindé en picks de draft. Petit exemple : Orlando pourrait dégoter deux choix dans le Top 10 de la prochaine cuvée. (Le leur + celui des Bulls) Vu la carrière de l’ancien All-Star, on se doute que les petits jeunes activeront le mode éponge pour tirer profit des conseils de l’ancien maestro des Mavs. En plus du respect qu’il a dans la Ligue, Jason peut compter sur ses relations puisque Frank Vogel était l’ancien coach d’Orlando et que John Hammond était GM aux Bucks lorsque Kidd y était, c’est plus pratique pour un entretien d’embauche que nous qui n’avons que les qualités « aimable et ponctuel » sur LinkedIn. Si cette rencontre est un premier bon pas, il ne faut pas non plus oublier qu’il y a quand même du monde à la porte d’entrée avec des CV. Becky Hammon, la padawan de Gregg Popovich, a déjà recu une invitation, elle qui affirmait également vouloir devenir head-coach. Terry Stotts aurait également vu cette offre défiler lors de son dernier rendez-vous au Pôle Emploi. Kenny Atkinson, Penny Hardaway, Ime Udoka et Darvin Ham seraient aussi dans les petits papiers de la franchise floridienne. Vous l’aurez compris, on est encore qu’au début de ce défilé des casquettes et le Magic va probablement prendre son temps pour décider qui a le profil idoine pour mener sa classe biberon vers de nouveaux sommets.

Jason Kidd est suivi par le Magic et c’est une piste qui mérite d’être creusée. Un projet jeune, des purs talents à former et la possibilité de bâtir quelques chose sur plusieurs années, on a vu pire dans la vie non ? Quelque chose nous dit que Cade Cunningham ne dirait pas non à l’idée d’avoir l’ancien meneur en mentor dès sa rentrée des classes. Encore faut-il que les planètes s’alignent bien sûr. 

Source texte : Fox Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top