Suns

Les Suns ont à nouveau fait le boulot à la maison : grosse victoire 123-98, collectif bien huilé et Nikola Jokic muselé sont la recette d’un bon 2-0

Jae Crowder 9 juin 2021

Jae Crowder qui se moque de toute politesse et annonce déjà le 3-0.

Source image : YouTube

Les Suns ont bien compris une chose : rien ne sert de courir, il faut manger les Nuggets à point. C’est-à-dire les cuire en première période, puis les déguster en deuxième. Le tout offre un 2-0 sur un plateau pour Phoenix, en demi-finale de la Conférence Ouest. Allez, débrief. 

Bien dans leurs pompes à la maison après leur solide victoire de l’avant-veille, les Suns activent le mode funèbre tranquillement mais sûrement. Tout en équilibre, le collectif arizonien déroule son basket. Alors que Dario Saric a vite la main chaude dans le premier quart-temps, c’est Will Barton, de retour parmi les siens depuis sa blessure du 23 avril, qu’il faut vite sécuriser avant une potentielle explosion de saveurs. Daniel Torrey Craig contre Monte Morris dans son dos, avant que Chris Paul décale tout en délicatesse Saric à 3-points. Cameron Johnson se plie tellement en quatre (quart-temps) que le +10 cactusien est alors vite arrivé. Si Aaron Gordon – dont la coupe de cheveux rappelle une paire de ciseaux crantés utilisée en cours d’art plastique – se donne au poste pour faire revenir les siens, son coéquipier Facundo Campazzo se fait malheureusement contrer par Chris Paul sur la contre-attaque qui suit, ce qui aurait pu presque – et le presque est important – inverser la tendance. Cameron Payne souhaite marquer au fer rouge le fait que les Nuggets vont devoir attendre pour coming back et nous délecte d’un joli écran défensif un peu méchant mais dans les gencives d’une Pépite. Devin Booker, à l’expérience, provoque son 2+1 presque en fadeaway pour reprendre el famoso más diez. Nikola Jokic, à double tranchant ce soir mais du fait d’une solitude digne d’un drama japonais des années 1970, réussit parfaitement son job au poste avant d’envoyer un merveilleux parpaing du parking qui se transforme en air ball, les Nuggets sont définitivement en panne de solution. Mi-temps buzzée sur des lancer-francs de Michael Bridges : Phoenix lead 1-0, Phoenix lead 52-42. Le MVP 2021 est à 15 points, 6 rebonds et 4 passes à la pause, Monsieur Jenner culmine à 13 points, 6 rebonds et 1 passe et Michael Porter Jr. fulmine à 1/9 au tir. Étonnamment, la réussite est alors quasiment identique des deux côtés mais quelques primés de plus côté Cactus leur permettent d’être bien devant du côté de la boxscore.

Qui l’eût cru, peut-être Lustucru, mais Jae Crowder, dont on avait presque oublié la présence, envoie deux 3-points excentrés dès le retour des vestiaires. De quoi bien asphyxier les Nuggets si tant est qu’hormis le Joker, ils aient de bonnes ou des intentions tout court. Ces lignes sont évidemment écrites lorsque Michael Porter Jr. marque de loin mais ça ne permet de revenir qu’à 62-46. Une action à l’image de la domination très nette d es Suns et des ingrédients qu’ils y mettent ? Rebond offensif de Deandre Ayton sur la tête de Niko Jokic, puis contre de Crowder sur…Jokic avant qu’Aaron Gordon ne commence à s’embrouiller avec… Crowder, sans doute par frustration. Le pivot serbe de Denver est leur unique arme et Phoenix l’a bien compris en passant de prise à deux à désormais prise à trois, de quoi condamner un peu plus les visiteurs, sous les yeux d’un Jamal Murray désabusé. Alors que Torrey Craig est à la claquette d’un primé déprimé de Cameron Payne, ce dernier n’a plus besoin de son aide sur ce qui suit puisqu’il permet, sur un switch de loin, d’offrir aux Suns leur plus grande avance du match à cet instant : +22, 86-64.

On clôture le troisième quart-temps avec un cinq de départ Bridges / Crowder / Ayton / Booker / Paul à 66 points, pendant que CP3 distribue six caviars uniquement dans cette même période. On comprend mieux les MVP, MVP, MVP qui descendent des tribunes, surtout lorsque celui-ci exécute des crossovers à la pelle et des petits pas dignes d’un danseur de cabaret, avant bien évidemment de lâcher sa meilleure passe dé à l’intérieur. La deuxième période est de plus en plus triste, sauf pour les fans des Suns qui peuvent observer leur équipe en plein training camp, au point même de voir les visiteurs faire entrer en jeu… JaVale McGee, Mamène qui a le mérite de mettre ses lancers, de contrer E’Twaun Moore et de marquer au poste avec un joli spin move. Vlatko Cancar plante de loin avant que Vince Jevon Carter fasse ce qu’il veut dans la air défense de Denver, comme beaucoup (trop) de monde ce soir. C’est à peu près là-dessus que s’achève ce presque blowout, ou tout du moins une victoire des Suns tout en décontraction et en décomplexion.

Une forte impression se dégage après ce match, celle d’avoir plutôt assisté à un bon Bourg-en-Bresse/Châlons-Reims en 20e journée de Jeep Elite qu’à un match de demi-finale de Conférence. Outre la taquinerie, elle met en lumière le fait qu’il y avait deux mondes et deux divisions d’écart sur le parquet de la PHX Arena. C’est inquiétant pour les Nuggets, et ça l’est beaucoup moins pour les Suns qui peuvent aborder sereinement la suite de la série à la Ball Arena de Denver.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top