Suns

Chris Paul en mode Mr. Propre face aux Nuggets : 17 points, 15 assists et 0 perte de balle, CP3 a (encore) tout astiqué, de fond en comble

Lors du Game 2 de la demi-finale de Conférence face aux Nuggets, Chris Paul a encore été époustouflant de propreté, d’efficacité, et a été l’un des grands artisans de la large victoire des Suns, victoire qui porte la série à 2-0. Enfiler ses crocs et sa blouse blanche pour montrer qu’on peut faire du beau jeu sans laisser de déchet, un soir de plus au bureau pour Point God.

17 points, 5 rebonds, 15 passes, 6/10 au tir, 2/2 à 3-points, 3/3 aux lancer-francs, 0 perte de balle. Oui, Chris Paul est un maître du jeu, Chris Paul est le maître des lieux. Et s’il est besogneux, il est pour autant anti-pouilleux puisque la saleté lui est intolérable et le rend nerveux. Mais nerveux face aux Nuggets il ne l’est jamais, il est même totalement libéré. Passe laser, passe de décalage, passe à l’intérieur, à l’extérieur, no-look pass, CP3 aime prouver que sa vision périphérique est intacte et qu’il n’est pas nécessaire de porter des lunettes en vieillissant. Car à 36 ans, le numéro 3 des Suns a fait de la série face aux Nuggets son nettoyage de printemps. Ça tombe bien, on est en plein dedans et il évite donc à ses Suns tout éternuement d’allergie à la poussière ou au pollen avec, certes, des assists bien senties sans perdre le moindre ballon, mais également des crossovers et des petits pas déséquilibrants dont il a le secret. Troisième fois de sa carrière déjà que Chris Paul boucle un match de Playoffs avec plus de 15 points, 15 passes et aucune balle perdue. Et CP3 signe d’ailleurs un joli 3/7 puisque cette proprette perf n’a été que faite que sept fois dans l’histoire (Magic Johnson, Jason Kidd, Johnny Moore, Norm Nixon et Krisproll x 3). John Stockton, sors de ce corps.

En parlant de Stockton, CP3 le rejoint parmi les seuls joueurs d’au moins 35 ans à avoir signé 15 points, 15 passes et 5 rebonds en Playoffs et ils ne sont que deux à l’avoir fait, le deuxième étant… LeBron James, évidemment. Avec 26 assists et un seul turnover au total sur les deux matchs face aux Nuggets, Chris Paul semble avoir apprivoisé ceux qui ne savent plus où donner de la tête pour gérer le quatorzième meilleur passeur all-time en Playoffs. Lors du Game 2, si Mikal Bridges (16), Jae Crowder (11), Deandre Ayton (15) et Devin Booker (18) se répartissent presque parfaitement les points, leur meneur y est pour beaucoup puisqu’il ne fait pas de préférence ni de favoritisme lorsqu’il s’agit de distiller ses caviars. C’était d’ailleurs déjà le cas lors du Game 1 qu’il avait clôturé avec un 21-11, là où Bridges (23 points), Booker (21 points), Ayton (20 points) et Crowder (14 points) se partageaient la marque d’une victoire col-lec-tive, ce mot qui colle si bien à la peau du phénix de Phoenix. Petit conseil au Suns : prolongez vite votre précieux, ou apportez-lui une bague parce qu’il la mérite, vraiment.

Plus besoin de faire un Top 10 ou un Top 5 de la nuit, mettez les highlights de CP3 directement et ça ira bien. La constance de Chris Paul à ce niveau force en tout cas l’admiration et vu le rythme emprunté, l’ancien Clippers n’est pas prêt de s’arrêter là et il ne faudra pas s’étonner de le voir repartir de Denver avec le parquet de la Ball Arena nettoyé, balayé et astiqué par ses soins.  

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top