Wizards

Russell Westbrook assuré d’une quatrième saison en triple-double : un petit TD de plus pour cet homme mais un grand pas dans l’histoire du basket

Russell Westbrook astronaute

Allô Houston ? Ici Russell, il n’y a qu’avec vous que je n’ai pas fait de saison en triple-double.

Source image : montage TrashTalk

L’astronaute Russell Westbrook a encore flotté cette nuit. Avec un énième triple-double XXL (bon là, c’était plutôt du XXXXL) face aux Pacers, le gars est définitivement parti s’installer sur la lune puisque celui-ci l’assure de sa quatrième saison terminée avec trois lignes de stats à plus de dix unités.

Je vous parle d’un temps que les moins de 59 ans ne peuvent pas connaître. Saison 1961-62, Oscar Robertson achève l’exercice avec un triple-double de moyenne, à savoir 30,8 points, 12,5 rebonds, et 11,4 passes, tout ça sous le maillot des Royals de Cincinnati, ancêtres des Kings de Sacramento. 55 ans plus tard, Russell Westbrook parvient à égaler ce record stratosphérique avec un 31,6/10,4/10,7, martyrisant les tableaux de statistiques du XXIe siècle. C’était sous le maillot de la franchise du Tonnerre, loin d’être un hasard puisque c’en était un sacré coup. Mais tu peux égaler ce record une fois mais pas deux. Ah si, Russell peut. Tu peux égaler ce record deux fois mais pas trois. Ah si, Russell peut. Tu peux égaler ce record trois fois mais pas quatre. Ah si, Russell vient de le faire cette nuit avec son 32e triple-double de la saison : 14 points, 21 rebonds (career high) et 24 assists (career high égalé), de quoi l’assurer de la quatrième saison de sa carrière conclue en triple-double de moyenne. C’était cette fois-ci sous le maillot des Sorciers, not a Eden hasard again tant il ensorcèle les défenses à longueur de journée.

Bon, tout en sachant qu’on se retrouvera ici avec un énième article sauce « Breaking news : BeastBrook a braqué le record du plus grand nombre de TD de l’histoire », en voici déjà quelques-uns qu’il a dévalisé cette nuit. Brodie est devenu le premier joueur de l’histoire à avoir plusieurs matchs avec au minimum 20 rebonds et 20 passes, il en a deux désormais et Wilt Chamberlain n’en avait « qu’un » seul. Avec 24 assists sur un match, Russell – Thomas Pesquet – Westbrook a égalé le record de franchise des Wizards détenu depuis 1980 par Kevin Porter. Avec ce nombre (trop très élevé) d’offrandes à ses coéquipiers, Brodie est devenu le premier joueur avec cinq triple-doubles à au moins 20 passes, éjectant de la Station spatiale NBA Magic Johnson et Rajon Rondo qui en comptaient « seulement » quatre. « Why not ? » comme dirait notre cher et tendre astronaute de la balle orange. Et ce n’est pas comme s’il était tout seul dans son coin à froisser les feuilles de stats puisque les Wizards sont sur un 13-3 lors de leurs seize derniers matchs. Aïe. Ouille. Ca fait mal, c’est trop. Après avoir marché sur la lune, où va-t-il s’arrêter ? Objectif Mars ? Objectif Saturne ? Neptune ? Découvrir une autre planète ? Une autre galaxie ? A vos pronostics.

Difficile de faire plus constant que Russell Westbrook en termes de triple-double, ce qui constitue déjà un Graal pour beaucoup de joueurs de basket. Avec 178 au compteur, c’est pour vous dire l’étendue des dégâts. Qu’à cela ne tienne, la Rolls-Royce des marsupiaux n’a pas fini de nous impressionner.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top