Rockets

John Wall blessé aux ischio-jambiers : fin de saison pour le meneur, une phrase qui revient malheureusement trop souvent

John Wall

John Wall déjà de retour à l’infirmerie…

Source image : Youtube

John Wall faisait son retour cette saison après deux ans loin des parquets. Un comeback qui n’aura malheureusement pas duré très longtemps car le meneur doit déjà faire son retour à l’infirmerie. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas…

Quand on parle de John Wall, le mot blessures n’est jamais très loin généralement. Depuis 2017, le meneur All-Star semble se trimbaler un chat noir au quotidien et ses passages à l’infirmerie se multiplient. Sur les quatre dernières saisons, celui qu’on appelait Boule à Washington n’a disputé que 113 matchs, la faute notamment à une terrible blessure au talon d’Achille qui l’a écarté pendant un an et demi. Ce bilan ne risque malheureusement pas d’augmenter sur la saison 2020-21 car Jean Mur doit déjà aller faire un coucou aux médecins. Le joueur est blessé aux ischio-jambiers et on ne devrait plus le revoir d’ici la fin de la régulière. C’est Shams Charania de The Athletic qui a balancé l’info sur Twitter dans la nuit.

La dernière campagne du meneur aura donc duré 40 matchs, le temps de compiler 20,6 points, 6,9 passes, 3,2 rebonds et des pourcentages toujours aussi douteux (40% au tir, 32% du parking). Sur le papier, ses chiffres ne sont pas très éloignés de ses derniers temps de passage en 2018-2019 et il aura au moins rassuré (un peu) sur sa capacité à enchaîner les matchs. La nitro dans les jambes semble toujours là, ses numéros d’équilibriste sont toujours en vogue quand il s’agit de finir près du cercle mais on attend désormais de savoir s’il peut revenir à 100% sur la durée. En plus des ischios, Chris Haynes de Yahoo Sports avait expliqué en mars que Wall avait encore des douleurs dans un genou qui avait été opéré il y a quelques temps et qu’il faudrait peut-être le traiter à un moment. On va suivre ça de très près mais ce qui est sûr désormais, c’est qu’il a environ six mois pour se remettre à neuf avant d’attaquer la prochaine saison. Avec encore deux ans de contrat à Houston (la deuxième est une player option), il a de quoi voir venir mais on se doute que ses employeurs aimeraient un meilleur retour sur investissement pour un joueur qui va coûter près de 87 millions de dollars sur les deux prochaines années. En son absence, Kevin Porter Jr va pouvoir enchaîner les matchs et les gros temps de jeu à la mène et le plan tanking de Houston va pouvoir se poursuivre sans accroc. Les Rockets ont déjà le pire bilan de la Ligue et ils ont encore onze matchs pour le pourrir afin de sécuriser un maximum de chance d’avoir une grosse boule à la Lottery. Bizarrement, on n’est pas trop inquiet pour eux par rapport à cet objectif.

John Wall doit faire une halte par la case infirmerie et c’est malheureusement une habitude un peu trop fréquente pour lui. Blessure aux ischio-jambiers détectée pour l’ancien acolyte de Bradley Beal et une fin de saison qui s’annonce longue pour tout fan de Houston. Courage, la Draft NBA est dans trois mois. 

Source texte : The Athletic / Yahoo Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top