Los Angeles Clippers

Paul George continue son chantier : 36 points et la win face aux Pacers, Kawhi peut faire la sieste jusqu’aux Playoffs

Paul George 14 avril 2021

Série très sérieuse pour Paul George, et les Clippers continuent de gagner sans trop transpirer.

Source image : YouTube

Tout est si facile quand on marche dans sa ville disait Bruno Beausir, et tout est si facile quand on est bien dans ses pompes comme pourrait le dire aujourd’hui… Paul George, littéralement infernal depuis une semaine avec les Clippers. Avec ou sans Kawhi Leonard à ses côtés, PG13 collectionne les mixtapes depuis quatre matchs et, non content d’avoir raflé le dernier trophée de joueur de la semaine, voilà qu’il a poursuivi son bazar cette nuit à Indianapolis, devant ses anciens voisins. 

Certains joueurs semblent parfois tellement injouables que l’on se surprend en plein match à chercher la petite flamme sous leurs pompes, mais si, vous savez, la même que sur 2K quand votre mec peut shooter de n’importe où que vous savez déjà que les filets en finiront transpercés. Ce mood, c’est celui que connait Paul George depuis dix jours, un Paul George tout simplement indéfendable et d’une propreté infinie. 36 points à 11/18 face aux Blazers mardi dernier, 33 points à 12/19 contres les Suns jeudi, 32 points à 12/25 dimanche face aux Pistons, et donc 36 points cette nuit dans l’Indiana, à 13/25, assortis de 7 rebonds, 8 passes et 2 interceptions pour saler la note, merci, au revoir.

stats PG 14 avril 2021

Fluidité poussée à son paroxysme, sensation d’un ballon qui rentre avant même qu’il quitte sa main, ne pas oublier non plus les copains. C’est simple, depuis quatre matchs Paul George joue un basket proche de la perfection, et avec lui c’est le groupe de Tyronn Lue tout entier qui step up. Marcus Morris, Nicolas Batum ou Terence Mann pour ne citer qu’eux, le premier s’étant accommodé sans peine du statut d’option offensive n°2 en l’absence de Kawhi, le second étant un couteau suisse efficace dans tous les secteurs du jeu et comme on n’en fait très peu en NBA, et le dernier s’affirmant de plus en plus comme la dernière pépite made in Los Angeles. Cette nuit ? Le succès aura été à la fois long à se dessiner mais en même temps… plutôt tranquille à aller chercher, face à des Pacers pourtant drivés par un trio Brogdon / LeVert / Sabonis inspiré mais sans aucune solution face à la furia Paul George, déjà auteur de 23 points à la mi-temps et une nouvelle fois dans un de ces soirs où tout va pour le mieux.

Au bout du compte une victoire de plus pour les Clippers, la cinquième de suite, et une défaite qui ne fait pas les affaires de Pacers toujours englués dans des bails de play-in tournament à l’Est. Réaction attendue des hommes de Nate Bjorkgrend, dès ce soir face aux Rockets, pour un match qui « pourrait » être un peu plus tranquille car, spoiler, Kelly Olynyk est un moins bon basketteur que Paul George.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top