News NBA

Thabo Sefolosha, le premier Suisse à avoir joué en NBA, a pris sa retraite : chapeau bas Monsieur Sefolosha

Thabo Sefolosha

Au revoir.

Source image : YouTube

Thabo Sefolosha, le tout premier joueur suisse à avoir évolué en NBA, a décidé de laisser ses Air Max 90 au vestiaire et de rentrer en Suisse, profiter de sa famille. On s’en doutait, c’est désormais officiel, lui qui a confirmé la nouvelle sur le podcast Fastbreak récemment. Retour sur la carrière d’un pionnier qui a passé 14 saisons sur les parquets NBA.

Thabo a notamment fait ses marques à l’Élan chalonnais de 2002 à 2005 avant de s’élancer dans le grand bain qu’est la NBA. Jusqu’ici, aucun Suisse n’avait franchi le pas outre-Atlantique, Sefolosha fut ainsi le premier. Drafté en 2006 dans une cuvée plus que respectable avec des LaMarcus Aldridge, Brandon Roy, Rajon Rondo ou encore Kyle Lowry, le 13e choix, celui des Sixers de Philadelphie, c’était Thabo. Il passera 14 saisons sur les parquets NBA entre Chicago, Oklahoma City, Atlanta, le Jazz ou encore Houston. Parmi toutes ces équipes, si l’on devait en retenir une, ce serait OKC, où il a passé plus de cinq saisons de 2009 à 2014. Et attention parce que l’on ne parle pas ici d’une équipe d’Oklahoma qui joue le milieu du classement. Non. On parle ici de l’époque Kevin Durant – Russell Westbrook – James Harden. Autant dire que notre ami Thabo a connu les Playoffs avec notamment les Finales 2012 – et dans le cinq majeur Mesdames et Messieurs. Certes, Sefolosha ne produisait pas énormément offensivement – malgré ses progrès aux tirs – mais à quoi bon ? Quand avec vos 198 centimètres, vous êtes capable de dominer en défense sur les lignes extérieures, vous trouverez toujours une équipe où jouer. Sa dernière année 2019-20 fut à Houston avec le duo Westbrook et Harden, mais aussi son compatriote helvète Clint Capela. Autant vous dire que si Harden a pris du ventre, c’est sûrement à cause de l’excès de chocolat et de raclette-party. Malheureusement pour Thabo Sefolosha, sa carrière fut interrompue par la pandémie et la suspension de la saison. Les Playoffs ayant lieu dans la bulle d’Orlando, Thabo n’a pas souhaité faire le voyage afin de rester avec sa famille pendant cette dure période.

La carrière du Suisse fut marquée par des hauts et des bas, une vie sauvée et des blessures. Comme nous le rapportait à l’époque le Salt Lake Tribune, Thabo a sauvé une femme de la noyade en 2017 lorsqu’il était joueur au Utah Jazz. En toute simplicité, il avait dit à la dame qu’il travaillait au Jazz, sans pour autant préciser son statut de joueur. Deux ans plus tôt, après une soirée en boîte de nuit à New York en 2015, il avait subi une fracture à la jambe lors d’une arrestation par la police. Sa blessure avait nécessité une opération et plusieurs mois sans jouer. Suite à cela, une autre blessure au ligament du genou droit en 2018, et le Suisse avait dû repasser par la case opération. Malgré tout, il a ensuite su revenir au niveau NBA et intégrer les Rockets, mais pour une courte durée.

Thabo Sefolosha a pris sa retraite et c’est tout un modèle pour nos amis suisses qui s’en va. Rassurez-vous, il continuera de partager ses expériences à travers ses camps de basket. On souhaite bon vent à Sefolosha, qui aura guidé un bon nombre de joueurs suisses sur le chemin du basketball, et il n’y a pas de plus bel héritage.

Source texte : Fastbreak

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top