Sixers

Paul Reed nommé MVP et Rookie de l’année en G League : chapeau monsieur, par ici la NBA

Paul Reed MVP et Rookie de l'année

Par ici la NBA Monsieur Reed

Source : YouTube

Paul Reed, intérieur des Delaware Blue Coats (franchise affiliée à Philadelphie), a été nommé MVP et Rookie de l’année de la G League. C’est seulement la troisième fois de l’histoire que cela se produit après Tim Frazier en 2014 – 2015 et Devin Brown en 2002 – 2003.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne l’a pas volé sa double récompense. Drafté en 58ème position de la Draft 2020 par les Sixers, Paul Reed a su faire son chemin et s’imposer comme leader de cette équipe du Delaware. Ses stats sont tout ce qu’il y a de plus propre : 22,3 points de moyenne à 58,8% au shoot et 44,4% à trois points avec 11,8 rebonds. Défensivement, il a aussi su se prendre précieux avec pas moins de 1,93 interception et 1,8 contre de moyenne par match. Le bonhomme sait s’adapter et il n’a pas eu besoin de longtemps pour prendre ses marques. C’est simple, sur 15 matchs de saison régulière, Reed a réalisé 12 double-doubles. En Playoffs, il n’a pas démérité non plus avec 13 points et 11 rebonds en Finale face au Magic, dans un match malheureusement perdu. Malgré cela, les Blue Coats ont réalisé une belle campagne, bien emmenés par le duo Paul Reed et Isaiah Joe. Ils avaient rapidement fait comprendre qu’on devait compter sur eux : 7 victoires d’entrée et un message fort envoyé à la concu’. On connaît une certaine franchise NBA qui aimerait bien une telle série de victoires.

Après ce très bon passage en G League, on peut donc espérer voir Paul Reed évoluer avec les Sixers, la franchise affiliée aux Blue Coats. On rappelle qu’il a déjà porté sept fois la tenue très fortement inspirée de Châteauroux. Dans un style à la Christian Wood, grand, adroit et habile de ses paluches, il a su étoffer son jeu en développant un bon shoot à trois points. Initialement poste 4, Paul Reed peut tout à fait basculer en pivot si l’équipe adopte un schéma small-ball. On finira en notant la seconde place au classement MVP de Kevin Porter Jr., l’actuel joueur des Rockets, qui aura lui aussi réalisé une belle saison en G League.

D’autres grands noms de la G League ont effectué une belle carrière NBA par la suite. Dans la liste des MVP, on pense bien évidemment à Chris Boucher en 2019 et pour ce qui est des Rookies de l’année, Robert Covington n’a plus à faire ses preuves désormais. Quand on voit ses noms, cela ne présage que du bon pour Paul Reed. Le début d’une très belle histoire ? L’avenir le dira.

Source texte : G league / Nba draft

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top