Warriors

James Wiseman restera au moins une semaine de plus à l’infirmerie : relou pour le rookie, mais Draymond Green s’occupe de tout en son absence

James Wiseman Draymond Green (12 février 2021)

Le petit a sans doute déjà hâte de revenir pour se faire à nouveau engueuler par tonton Draymond !

Source image : Youtube

Il faudra patienter pour revoir James Wiseman évoluer avec les Warriors. Le pivot rookie, touché au poignet fin janvier, va prendre encore un peu plus de retard dans la course au titre de Rookie de l’Année, puisque sa convalescence se prolonge pour au moins une semaine.

Alors qu’on piaffe d’impatience de revoir au plus vite James Wiseman faire son retour sur les parquets, on vient d’apprendre que ce ne sera malheureusement pas encore pour tout de suite. Touché lors d’une victoire face aux Pistons fin janvier, le rookie se remet depuis d’une entorse au poignet gauche. Comme l’a annoncé Steve Kerr via ESPN avant la victoire de la nuit dernière face au Magic (111 à 105), le pivot de 19 ans a passé des examens de contrôle rassurants mais reste sur la touche pour au moins une semaine supplémentaire. Il sera réévalué dans sept à dix jours. Côté Warriors, on a bien raison de prendre son temps histoire de faire récupérer au maximum le jeune homme et le faire reprendre uniquement une fois qu’il sera à 100%. Le plus problématique reste la douleur persistante dont souffre le joueur. Chez les Dubs, on espère qu’elle va disparaître au plus vite pour permettre au talentueux intérieur de retrouver ses coéquipiers.

« Il s’entraîne individuellement en ce moment. Il le fait depuis quelques jours, mais sans grand contact avec la balle dans cette main. Il s’entraîne donc en quelque sorte avec un seul bras, si vous voulez. Ce qui est bien, c’est qu’il peut monter sur un vélo, courir et maintenir sa condition physique, mais le problème est que la douleur peut se prolonger en cas de nouvelle blessure, ce qui pourrait le laisser sur la touche plus longtemps. Le médecin veut donc simplement que nous fassions attention à la douleur, mais il a dit que le poignet guérissait bien. »

– Steve Kerr

Le gros point négatif sur le plan personnel pour le jeunot tournant à 12,2 points, 6,1 rebonds et 1,3 contre reste qu’il a pris un certain retard sur ses concurrents pour le titre de Rookie de l’Année. Tyrese Haliburton et LaMelo Ball étaient déjà légèrement au-dessus de lui et ont en plus appuyé sur l’accélérateur ces derniers jours, pendant que lui était obligé de les regarder jouer. Leur petite escapade en duo devrait désormais animer la bataille pour le titre de ROY, Wiseman étant bien pénalisé par son absence.

Cependant, l’essentiel est ailleurs. Le plus important reste la santé du joueur et malgré la pénurie actuelle d’intérieurs du côté des Warriors, aucune inquiétude ne transparaît. Kerr a encore confirmé hier que la franchise ne cherchait pas du tout à se renforcer dans la peinture. On peut comprendre son point de vue lorsqu’on s’intéresse aux rencontres récentes des Californiens. Sans Wiseman, mais aussi sans Kevon Looney (cheville) et Marquese Chriss (jambe, out pour la saison), l’équipe arrive à se débrouiller, sous l’impulsion notamment d’un excellent Draymond Green. Dans un cinq bien small ball où Draymond évolue au poste 5, l’ailier fort d’1m98 régale en facilitant plus que jamais le jeu pour ses coéquipiers (8,0 passes décisives de moyenne cette saison, 12,4 sur les cinq derniers matchs !). On peut se demander quel serait le bilan des Warriors sans Green, eux qui avaient commencé la saison sans repères avant le retour du soldat préféré de ton joueur préféré début janvier. Sans son soutier, Stephen Curry ne serait peut-être que l’ombre de lui-même, une sorte de version luxueuse de Trey Burke. Bon, allez, trêve de plaisanteries, on retourne se régaler des highlights de ces Warriors très sympathiques à voir jouer tout de même !

Absent depuis la toute fin janvier, James Wiseman est sur le bon chemin. Son poignet est en train de guérir et seule la douleur persistante pourrait retarder un peu son retour sur les parquets. En attendant, Draymond Green assure comme un chef pour maintenir les Warriors dans la course aux Playoffs aux côtés d’un exceptionnel Stephen Curry.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top