Celtics

Les Celtics sont dans le dur : une défense en chantier, des défaites qui s’enchaînent et un Jaylen Brown bien trop seul

jayson tatum celtics

Mr Tatum est fortement attendu à l’accueil par les Celtics.

Source image : Youtube

Ils avaient commencé la saison sur les chapeaux de roues mais voilà que les premiers doutes pointent le bout de leur nez chez les Celtics. Défaits cette nuit encore par les Sixers, Boston présente moins de certitudes qu’on pouvait croire et il va falloir repartir au boulot pour redresser la barre.

En manque de repères, tel pourrait être le maître-mot pour nos amis de Boston sur ce début de saison. Privés de Kemba Walker pendant les trois premières semaines de compétition puis, entre-temps, de Jayson Tatum pour un protocole COVID à respecter, les Celtics n’ont tout simplement jamais pu jouer avec toutes leurs forces vives. Forcé de jouer au héros et très bon dans ce rôle, Jaylen Brown est pour le moment l’arbre qui cache la forêt (verte). Incroyable cette nuit, il valide avec mention très bien sa meilleure année mais il est surtout seul quand les matchs se jouent à peu de choses. La raquette manque d’un vrai joueur capable de peser et ni Daniel Theis, ni Tristan Thompson n’a été en mesure de limiter ne serait-ce qu’un peu Joel Embiid sur les deux affrontements. Un problème qui pourrait revenir au début de l’été. Pour ne rien arranger, la second unit a perdu Payton Pritchard cette nuit à cause, semble-t-il, d’une entorse du genou. C’est un énième problème qui s’ajoute sur la pile mais pas le principal. Celui-ci s’appelle la défense.

S’appuyant depuis quelques années maintenant sur une des meilleures défenses de la Ligue, Boston ne trouve plus le moyen de stopper les vagues successives qui s’abattent. Ils n’avaient pas quitté le Top 6 du defensive rating depuis trois ans, ils sont actuellement 21e de ce classement après un mois de compétition. Quelqu’un a dit problème ? Si Jayson Tatum manque de ce côté-là du terrain en ce moment, les autres hommes de base sont pourtant toujours là : Marcus Smart le bulldog, le solide Jaylen Brown, et l’apport de Tristan Thompson aurait même dû solidifier cette position. Toujours est-il que l’identité défensive de l’équipe ne ressort pas cette saison et Brad Stevens est le premier à le souligner, lui qui souhaite voir son équipe bien plus attentionnée défensivement. Même son de cloche chez Jaylen Brown, dans des propos recueillis par Chris Forsberg de NBC Boston.

« Je pense que notre identité, en tant qu’équipe, a toujours été d’insister sur la défense et nous ne sommes pas assez bons cette année. Nous devons être meilleurs et beaucoup dépend de moi. Je dois être meilleur. Je dois mener ces gars en défense aux côtés de Smart et nous devons mieux suivre nos adversaires. On doit juste être meilleurs. »

Ces errements défensifs ne pourront pas se poursuivre une fois le retour de Tatum acté. Cette nuit encore, c’est l’incapacité à faire des stops dans les moments clés qui ont ruiné les chances de Boston d’accrocher la victoire. Les joueurs en ont conscience et le mot d’ordre reste le même : retrouver la combativité en défense et suivre l’exemple de Smart.

Jaylen Brown : « On doit retrouver notre ténacité. On l’avait. Cette équipe en est capable et on l’a vu plusieurs fois. Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un manque de ténacité. Nous avons cette mentalité. Nous avons connu des hauts et des bas cette saison, il y a eu des protocoles à gérer mais on ne peut pas utiliser ça comme excuse. On l’avait ici et là pendant ce match et on a encore perdu de peu. Mais nous devons suivre l’exemple de Smart et je dois faire un meilleur boulot de ce côté du terrain, vraiment impacter la défense comme j’en suis capable. »

Le constat est lucide mais il n’est pas encore alarmant. En effet, Jayson Tatum devrait être de retour d’ici peu de temps (le prochain match voire celui d’après max) et on aura alors une bien meilleure idée de ce qui nous attend ensuite. Le point positif sur les deux derniers matchs, c’est que Kemba Walker semble déjà bien plus lui-même que sur les derniers Playoffs, signe que ses problèmes de blessures semblent, peut-être, réglés. A la fin du mois, il y a le clasico contre les Lakers et avant cela trois matchs largement à la hauteur des hommes de Brad Stevens : Cleveland, Chicago et San Antonio. De bons tests face à des équipes qui ont déjà donné des sueurs froides à quelques gros. Il faudra ensuite se coltiner le duo LeBron-AD et ils ne pardonneront pas une défense moyenne, les Celtics sont prévenus.

Boston est dans le dur et on commence à voir quelques inquiétudes dans les mots des joueurs et du staff. En manque de solutions défensives, trop dépendants des cartons de Jaylen Brown et orphelins de Jayson Tatum, les Celtics ont vite besoin de redresser la barre pour ne pas dégringoler au classement. Deux défaites de plus pourraient les sortir du Top 8. 

Source texte : NBC Boston

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top