Nets

Kyrie Irving a enfin fait son retour : money time brouillon et alchimie pas forcément évidente pour la première du Big 3 des Nets

Première ratée pour le Big 3 des Nets. Comme pour celui du Heat en 2010, comme pour celui des Warriors en 2016.

Source image : NBA League Pass

Après deux semaines d’absences, Kyrie Irving était enfin de retour avec Brooklyn, l’occasion de voir à l’œuvre pour la première fois le trio Durant-Harden-Irving. Frileux défensivement, le Big Three a surtout galéré dans le money time et s’est vu voler la vedette par Collin Sexton, qui leur a planté… 42 points sur la gueule dont 20 (!) de suite au meilleur des moments. Allez on prend la lose et on se met au boulot !

Quel est le point commun entre les Heatles de LeBron-Wade-Bosh, les Warriors de KD-Curry-Thompson et les Nets de Durant-Harden-Irving ? Ils ont tous remporté une bague. Ils ont tous perdu leur premier match ensemble. Et oui, car les Nets se sont inclinés cette nuit et ce pour la première fois depuis quatre match s, 147-135 face aux Cavaliers, dans une rencontre qui a pris fin au terme de deux prolongations. Comme lundi dernier face aux Bucks, les Nets nous ont de nouveau proposé une rencontre spectaculaire mais cette fois-ci avec la défaite au bout. Et pourtant la rencontre avait commencé de la meilleure des manières puisque les hommes de Steve Nash avaient rentré leurs… dix premiers tirs de la rencontre. Surtout, Kyrie Irving est revenu comme il est parti : kiffant. Crossovers, hesitation moves, tirs en suspension, Kyrie a de nouveau dévoilé toute son incroyable panoplie et les Nets nous faisaient alors l’impression qu’ils se dirigeaient vers une victoire des plus tranquilles. Sauf que voilà, quand les tirs s’arrêtent de tomber, la défense de KD et ses camarades est tout simplement incapable de réaliser le moindre stop et les Cavs s’en sont alors donnés à cœur joie. L’équipe de J. B. Bickerstaff est revenue petit à petit, avant de passer devant et de compter jusqu’à 14 points d’avance. À l’entame du quatrième quart temps, les Nets se sont ensuite un peu réveillés et ont réussi à revenir dans le match, bien aidés par certaines décisions arbitrales… contestables. Mais alors… que ce money time fut compliqué. Kevin Durant n’a pas pris un tir dans les deux dernières minutes du quatrième quart temps, James Harden a raté le tir de la victoire et à 20 secondes de la fin et avec la balle dans les mains, Kyrie Irving a été coupable d’une faute offensive, qui sera par la suite overturned, mais trop tard, l’entre-deux ne donnait rien et les deux équipes allaient devoir se départager lors des prolongations.

De nouveau, les Nets ont du mal à s’organiser en attaque et l’alchimie entre les stars est peu évidente. Un lay-up de KD par là, des lancer- francs de Harden par ci,  les Nets restent dans le match et ont même l’occasion de l’emporter s’ils réalisent un dernier stop. Pas de chance, Collin Sexton s’est transformé en Curry 2016 et le meneur parvient à égaliser et forcer un deuxième overtime. Ce seront cinq minutes de trop pour les Nets puisque totalement cramé, Brooklyn ne marque pas pendant plus de 140 secondes et subit en défense l’insolence de Sexton qui emmène tranquillement ses Cavs vers la victoire. Lorsque KD a mis les premiers points de l’OT sur la ligne des lancers-francs ? Le score était déjà de 129-134 et Sexton enterrera ensuite définitivement les Nets avec deux bombasses consécutives pour porter l’avance des Cavs à 11 points.

La première du trio est donc assez mitigée. James Harden, malgré un triple-double (21 points, 10 rebonds, 12 assists), n’a pas paru aussi à l’aise que lors de ses deux premières rencontres avec le maillot de Brooklyn et le retour de Kyrie n’y est sûrement pas pour rien. Kevin Durant, auteur de 38 points en 50 minutes a pour sa part été de nouveau très bon mais il s’est retrouvé en spectateur lors de la fin de match, plutôt curieux quand on sait que l’instinct de tueur coule dans ses veines. Enfin, Kyrie est revenu en forme, ce qui est une très  bonne chose, mais le meneur ne s’attendait surement pas à jouer 48 minutes pour son retour et cela s’est vu notamment en défense. Sexton n’a eu aucun mal à dominer un Uncle Drew qui faisait plus figure de plot que de défenseur lors des prolongations. James Harden et Kyrie Irving vont devoir sans aucun doute développer une alchimie et ils ont toute la saison pour y parvenir. Par exemple, beaucoup de turnovers évitables cette nuit de la part du Barbu et de Kyrie sont venus ralentir considérablement l’attaque et ont permis le retour de Cleveland en première mi-temps. Ce sont ces petites choses que le trio devra travailler ensemble pour devenir le plus injouable possible.  Le trio a été poussé à bout dès sa première sortie et on est certain que chacun apprendra de ses erreurs pour la prochaine fin de match serrée. À noter que Timothe Luwawu-Cabarrot n’a joué que 11 minutes, dans un match qui en a tout de même duré 58, pour… 0 point à 0 sur 6 au tir. Le Français risque de voir son temps de jeu diminué par le retour de Kyrie et ce n’est pas avec des performances comme celle-ci que Steve Nash se privera de l’une de ses stars pour faire jouer l’interprète de No scrubs

Le nouveau trio magique des Nets commence donc par une défaite. Rien d’inquiétant en soit mais il sera intéressant de suivre la réintégration de Kyrie dans le groupe ainsi que le rôle de James Harden quand lui et Uncle Drew sont alignés en même temps sur le parquet. Une chose est sûre, ce match n’a pas pu nous permettre de savoir qui est le véritable leader de cette équipe, alors qu’en fait, oh, on le sait tous hein. La fin de match assez brouillon où chaque star a voulu jouer à hero ball n’a pas aidé à apporter un début de réponse non plus, to be continued.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top