Cavaliers

Collin Sexton irréel face à Brooklyn : 20 points de suite dans le money time, 42 au final… et des Nets KO debout

Alors que les yeux étaient rivés sur la première sortie du nouveau trio des Nets, les Cavaliers, eux, étaient tout simplement venus pour gagner. Sans jamais abdiquer, les hommes de J.B. Bickerstaff ont montré de la détermination, de la persévérance et surtout un culot fou pour venir à bout de Brooklyn 147-135 au terme de deux prolongations. Collin Sexton a réalisé le meilleur match de sa carrière et à marqué 20 points de suite pour son équipe dans le money time, une performance qu’on n’avait plus vue dans l’Ohio depuis … LeBron James, en 2006. 

Les Cavs continuent de régaler en ce début de saison. Face à la grande première de l’équipe avec le plus de hype depuis les Warriors de KD et Curry, les Cavaliers ont donc finalement mis à genoux le trio Durant-Harden-Irving au terme de deux overtimes grandioses de leur meneur Collin Sexton. Auteur de 42 points, un record en carrière, à 16/29 au tir et 5/11 à 3-points, le meneur a surtout marqué 20 points DE SUITE entre la fin de la première prolongation et la deuxième prolongation, propulsant son équipe vers une victoire inespérée en début de match. Que ce soit en isolation sur Kyrie Irving, Kevin Durant ou même Brooklyn tout entier, Sexton a enchainé bucket sur bucket tandis qu’en face, des Nets cramés étaient alors incapables de mettre un panier. Que ce soit du parking, dans la raquette ou de la ligne des lancers, Sexton a été partout et n’a surtout jamais ralenti, obligeant les stars des Nets à se rabattre sur du hero ball improvisé et surtout sans succès. Le culot du joueur de 22 ans survient à un moment crucial de sa carrière. Troisième saison dans la ligue et Sexton vient peut-être de passer un cap, éblouissant les fans NBA de tout son talent dans l’un des matchs les  plus médiatisés de l’année, le cadre parfait pour montrer qu’il faudra compter sur lui pour les années à venir, lui qui a souvent été mis de côté en grande partie car les Cavs étaient loin d’être une équipe mise en avant depuis le départ de Bron Bron. Se mettre dans la poche Kyrie Irving, Kevin Durant et James Harden (cette phrase, mamma) n’est pas donné à tout le monde, et Sexton a une fois de plus montré qu’il avait les balls et le talent pour tenir tête aux meilleurs de la ligue et de faire trembler la planète basket. 

Dès le début de la rencontre on a senti des Cavs affamés, qui avaient à cœur de montrer qu’ils n’étaient pas là juste pour servir de cobaye au Big 3 des Nets. Et du cœur ils en ont montré, comme souvent depuis le début de saison, surtout après un départ canon de Brooklyn qui aura vu les hommes de Steve Nash rentrer leur dix premiers tirs. Les Nets se sont ensuite refroidis et les Cavs, alors menés par Sexton, déjà, Larry Nance Jr. et Damyean Dotson entre autres ont profité des largeurs défensives de Brooklyn pour prendre le large. Devant (87-78) à l’entame du quatrième quart, les Cavs ont néanmoins vu les Nets revenir et après quelques décisions arbitrales douteuses, Cleveland allait devoir arracher la victoire en prolongation. Jarrett Allen fait également partie de ceux qui ont le plus impressionné. Choisi à la place d’Andre Drummond pour finir le match, Allen, récemment transféré à Cleveland en provenance des Nets dans le cadre du trade d’Harden, a réalisé plusieurs actions clutchs face à son ancienne équipe. Auteur notamment de quatre contres, Afroman a montré pourquoi les Cavs l’ont récupéré et surtout avait à cœur de prouver que les Nets ont peut-être fait une erreur de le trader. Cette détermination, tout l’Ohio la possédait en ce mercredi soir et l’apogée de celle-ci fut donc les douze dernières minutes de Collin Sexton. Car le meneur a pris feu et a terminé les Nets à lui tout seul, et 20 points de suite plus tard les Cavs avaient la victoire en poche. Une victoire bien méritée pour une équipe qui n’en finit plus de déjouer les pronostics et qui montre qu’elle ne sera pas bonne à prendre cette saison, peu importe le nombre de All-Stars qu’il y a dans l’équipe d’en face, surtout s’il y a des All-Stars dans l’équipe d’en face. 

On en a eu des matchs fous cette saison, mais celui- ci rentre directement au Panthéon. Collin Sexton – en délivrant son équipe et en mettant à genoux trois des quinze meilleurs joueurs NBA – vient peut-être de se faire un nom définitif dans la Grande Ligue. Surtout, avec cette victoire, Cleveland reste dans le Top 8 de l’Est. Soirée parfaite dans l’Ohio. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top