Equipes

John Collins frustré par le style de jeu de Trae Young : y’a de l’eau dans le gaz chez les Hawks, attention ça peut vite mal tourner

hawks john collins trae young

C’est un poil tendu à Atlanta.

Source image : NBA League Pass

Auteurs d’une grosse intersaison et d’un début de saison réussi avec quatre victoires lors des cinq premiers matchs, les Hawks marquent clairement le pas en ce moment. Trois défaites consécutives, mais aussi un vestiaire qui ne semble pas vraiment sur la même longue d’onde, avec notamment un gros désaccord entre John Collins et Trae Young. Ça ne respire pas la sérénité à Atlanta.

C’est à travers un article signé Chris Kirschner et Sam Amick de The Athletic qu’on a pris connaissance des turbulences qui caractérisent actuellement la franchise des Hawks. Des turbulences liées surtout au jeu offensif pratiqué par les Faucons, avec Trae Young à la mène. Lors d’une séance vidéo en début de semaine, un certain John Collins a fait part de son mécontentement en pointant du doigt la manière avec laquelle jouent les Hawks quand son coéquipier All-Star gère l’attaque : des systèmes offensifs qui prennent trop de temps à se mettre en place, des shoots en début de possession qui ne permettent pas d’impliquer les autres joueurs, une balle qui ne bouge pas assez… bref, l’ami Collins veut voir autre chose, lui qui aimerait être plus impliqué offensivement. Depuis le début de la saison, l’intérieur de 23 ans tourne à 17,9 points (54,5% au tir, 12,6 tentatives par match) et 7,5 rebonds en 28,4 minutes, des chiffres largement en baisse par rapport à la saison dernière (21,6 points, 10,1 rebonds, 58,3% au tir avec 14,8 tentatives en moyenne), qui représente la meilleure de sa carrière d’un point de vue statistique. Pas forcément une surprise donc, surtout quand on connaît la situation individuelle du joueur. Pour rappel, John Collins est dans la dernière année de son contrat, lui qui n’a toujours pas reçu l’extension qu’il recherche. Refusant une prolongation de plus de 90 millions de dollars en décembre 2020, Collins vise tout simplement le max, et les Hawks n’ont pas voulu lui offrir un tel deal. Résultat, il sera agent libre en 2021. Alors forcément, c’est une campagne très importante pour l’ami John et il veut se montrer. Vu le scénario actuel, on peut comprendre d’où vient sa frustration.

Cependant, ce n’est pas forcément qu’une question de billets verts. Car si l’on en croit le papier de The Athletic, John Collins n’est pas le seul à penser qu’il doit être plus et surtout mieux impliqué au sein de l’attaque. D’autres joueurs des Hawks seraient du même avis, mentionnant le gros potentiel de cette équipe talentueuse mais qui se cherche. Face à tout ça, Trae Young ne semble pas très réceptif. Clairement en désaccord avec Collins d’après des sources proches de l’équipe, le jeune meneur a lâché une performance bien crade face à Charlotte lors du dernier match d’Atlanta, comme s’il voulait faire passer un message. 7 points et 7 turnovers en 35 minutes, à seulement 2/9 sur tir (0/3 de loin) et trois petits lancers francs, pour une défaite 102-94 avec la pire performance offensive de la saison pour ATL. ‘Vous voulez jouer autrement ? Voici ce qui se passe’. On interprète un poil mais il est clair que le Trae Young qu’on a vu face aux Hornets n’était pas le Trae Young habituel, lui qui s’est montré particulièrement passif. Pas vraiment un signe positif, et on se dit que ça peut potentiellement mal tourner si les Hawks n’arrivent pas à trouver un meilleur équilibre, eux qui sont aujourd’hui dans le dur avec trois défaites de suite contre des adversaires considérés comme plus faibles, à savoir Cleveland, New York et Charlotte, à chaque fois à la maison.

Ce sera notamment au coach Lloyd Pierce de faire en sorte que la machine se remette en marche même si d’après The Athletic, il n’aurait pas la plus grande des légitimités auprès de ses joueurs et notamment Young, certains se posant des questions sur ses choix et rotations pendant que d’autres voudraient le voir prendre plus de responsabilités quand l’équipe galère. Dans sa dernière année de contrat, Pierce se doit pourtant d’assurer car si les Hawks ne répondent pas aux attentes après leur gros recrutement (Rajon Rondo, Danilo Gallinari, Bogdan Bogdanovic, le rookie Onyeka Okongwu…) il risque bien de perdre sa place. C’est fini le temps où on essaye tranquillement de développer les jeunes joueurs pour progresser sur le long terme. Au sommet de la franchise, on veut voir un retour en Playoffs et vite. Avec le climat de tension qui existe actuellement, les prochaines semaines vont être très importantes et il faudra suivre les Hawks de près pour voir comment évolue cette situation. Une situation qui peut potentiellement se transformer en gros bordel dans le vestiaire, ou alors une situation nécessaire à l’équipe pour grandir sur le plan collectif, c’est possible aussi. Avec un bilan de quatre victoires et quatre défaites, il n’y a rien d’alarmant sur le plan comptable et la saison est encore très jeune. De plus, faut pas oublier que les recrues de l’intersaison sont à l’infirmerie actuellement, le retour des vétérans sur le terrain devrait aider à apporter de la stabilité au groupe, même si des automatismes resteront à construire. C’est ce qu’espèrent les fans des Hawks, privés de Playoffs depuis 2017 et plein d’espoir avant cette campagne 2020-21.

Trae Young peut-il changer son style de jeu afin de mieux impliquer tout le monde et aider les Hawks à maximiser leur talent ? Mais dans le même temps, les Faucons peuvent-ils vraiment être meilleurs avec un Trae qui joue autrement ? Et si John Collins continue de jouer les insatisfaits, est-ce qu’on pourrait assister à un transfert dans un futur proche étant donné sa situation contractuelle ? Ça fait beaucoup de questions et d’incertitudes, qui montrent qu’Atlanta a beaucoup de chemin à parcourir pour répondre à ses ambitions. 

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top