Bucks

Officiel : les Bucks accueillent Bobby Portis et D.J. Augustin, sacré pick and roll du futur pour aller chercher la bague

Giannis Antetokounmpo 2 juillet 2020

Il en dit quoi Giannis ? Il fait la gueule ?

Si les Bucks ont squatté le haut de l’affiche à l’ouverture de la Free Agency à cause du sign and trade avorté avec les Kings résultant sur la… non-venue de Bogdan Bogdanovic, il y a bien fallu se remettre au boulot très vite car les occasions partent comme des petits pains depuis hier soir.

Résultat des courses ? Après l’arrivée de Jrue Holiday, bienvenue cette fois-ci à Bobby Portis et D.J. Augustin, pas des All-Stars on est d’accord mais un poil d’expérience qui ne fera pas de mal après les départs de George Hill, Eric Bledsoe, Robin Lopez, Wes Matthews ou encore Ersan Ilyasova. Ca fait beaucoup hein.

Pour venir en aide à l’ancien meneur des Pelicans, D.J. Augustin débarque donc d’Orlando avec comme expérience principale l’exploit d’avoir été le meneur titulaire de la pire équipe de l’histoire en 2012, d’avoir mis dans sa poche tout le Canada un soir d’avril 2019 et d’avoir un prénom qui nous fait penser à David Guetta et à Cut Killer. Plus sérieusement ? Un back-up de qualité, pour un prix raisonnable au vu du marché, et une signature win win pour un mec qui sera tout heureux de passer un tour de Playoffs pour la première fois depuis sept ans (la seule fois de sa carrière d’ailleurs), lors d’une folle campagne… à la campagne, avec les Pacers. Bobby Portis ? Pas le même profil évidemment, déjà parce que le mec a des orbites plus grosses que celles de Jacques Santini, et aussi parce qu’on parle là d’un poste 4 assez hyperactif, qui défend le cercle comme ta grand-mère mais capable de grosses montées de température en attaque et insufflant un fighting spirit intéressant quand il n’est pas sur sa planète, seul, les yeux dans le vide. Une bonne dizaine de points d’assurés en tout cas, probablement en back-up direct de Giannis, et un duo expérimenté « à moindre frais » pour satisfaire le boss grec de la boîte. Suffisant pour lui plaire ? On n’a notre petite idée mais on vous laissera lui poser la question.

Jrue Holiday, D.J. Augustin, Bobby Portis et Pat Connaughton. Voici pour l’instant les recrues des Bucks depuis l’ouverture vendredi soir de la Free Agency. Spoiler 1, il en manque encore un peu, spoiler 2, il serait étonnant que Jon Horst et ses soldats s’arrêtent là.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top