Celtics

Flashback : retour sur l’Opening Night 2017, quand Jaylen Brown regardait LeBron James droit dans les yeux

Drafté en troisième position par les Celtics en 2016, Jaylen Brown avait réalisé des débuts plutôt discrets en tant que rookie. Mais sa saison sophomore fut une belle réussite, lui qui a aidé les Verts à aller jusqu’à un Game 7 de Finales de Conférence. Retour aujourd’hui sur sa belle perf lors de l’Opening Night 2017, qui a très bien lancé sa campagne.

C’est un match qui reste dans les mémoires, mais pas pour de bonnes raisons. 17 octobre 2017, Cleveland accueille Boston pour le tout premier match de la saison. L’excitation est là, surtout que Kyrie Irving revient dans l’Ohio sous le maillot des Celtics après avoir demandé son transfert quelques mois plus tôt, lui qui voulait sortir de l’ombre de LeBron James. On connaît l’histoire, quelques minutes de jeu et crac, Gordon Hayward se pète la jambe. Une blessure terrible, horrible même, qui donne une tout autre saveur à la rencontre. Une rencontre dans laquelle Jaylen Brown va pourtant briller, et ce malgré le choc du début de match. Bouche ouverte et se tenant la tête à deux mains après l’épisode Hayward, le sophomore parvient à se reconcentrer sur le jeu pour sortir une performance très solide. En presque 40 minutes sur le parquet de la Quicken Loans Arena, Jaylen inscrit 25 points, avec 6 rebonds et 2 interceptions, à 11/23 au tir. Il brille particulièrement dans le troisième quart-temps, qu’il commence avec un duel remporté face à LeBron sur un sauvetage de ballon, qui se transforme en panier facile pour les Celtics pendant que Brown se retrouve propulsé au troisième rang. Il se permet également de chiper le ballon sur une passe de Dwyane Wade (oui il a joué à Cleveland) en direction du King pour ensuite terminer en contre-attaque, avant de lâcher un and one sur Derrick Rose (oui il a aussi joué à Cleveland). Sous son impulsion, mais aussi celle du rookie Jayson Tatum et de Marcus Smart, les Verts réalisent un très gros troisième quart (33-18) pour recoller aux Cavaliers après une première mi-temps dominée par les locaux.

Cependant, malgré les efforts de Jaylen, meilleur marqueur des Celtics sur la rencontre, ça ne suffira pas. Car en face, LeBron James fera le boulot (29 points dont 13 dans le quatrième quart, 16 rebonds, 9 passes) pour assurer la victoire aux siens 102-99, après deux échecs à 3-points de Brown et Irving dans les ultimes secondes. Forcément, la déception est là mais comme un an auparavant (19 points à Cleveland lors de son cinquième match NBA seulement), JB a montré qu’il n’avait pas peur de se montrer dans le royaume du King. Après cette défaite initiale, puis une seconde à domicile contre Milwaukee, Jaylen et ses copains enchaîneront pas moins de 16 victoires consécutives. Une série exceptionnelle montrant le cœur de cette équipe, pourtant privée de Gordon Hayward, l’autre recrue All-Star de l’intersaison 2017 avec Kyrie. Un cœur qui emmènera les hommes de Brad Stevens jusqu’en Finales de Conférence Est, où ils croiseront à nouveau les Cavaliers de LeBron James pour perdre en sept manches, sans Hayward ni Irving.

Aujourd’hui encore, la défaite du Game 7 à domicile face aux Cavs reste probablement un souvenir douloureux pour Jaylen Brown. Dans la rencontre décisive, il s’était effectivement troué (13 points à 5/18 au tir, 3/12 de loin) et depuis, les Celtics n’ont toujours pas réussi à franchir le cap des Finales de Conférence. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top