Draft NBA

LaMelo Ball aurait rencontré les Wolves : pas mauvais au basket, mais apparemment pas le meilleur en entretien

LaMelo Ball

5,6 millions de followers sur Instagram, mais ça bégaye pour répondre à la question « Quelles sont vos qualités ? ».

Source image : YouTube

Le prospect star LaMelo Ball aurait rencontré cette semaine la direction de la franchise du Minnesota, qui possède le premier choix de la Draft NBA 2020. Et d’après les rumeurs, le petit dernier des frères Ball n’est pas très convaincant en entretien. 

À désormais trois semaines de la Draft, qui aura lieu en visio le 18 novembre prochain, les franchises bien loties à la Loterie – essayez de dire ça vite – s’activent pour faire passer des entretiens aux prospects qu’elles pourraient potentiellement sélectionner. Et même si le cru de cette année semble moins hypant que les années précédentes, il est difficile de passer à coté du petit phénomène de la famille Ball, LaMelo. Après un passage en Lituanie, puis en Australie, le jeune meneur de 19 ans se présente donc à la Draft 2020 en étant attendu dans les premières positions, et est logiquement observé de près par les franchises qui décideront dès le début. Ainsi, comme nous l’apprend Jonathan Givony d’ESPNLaMelo aurait rencontré mardi les Timberwolves, titulaires du first pick de la Draft 2020, et notamment le président Gersson Rosas et le coach Ryan Saunders. Cet entretien était selon les sources le premier en personne du jeune Ballon, qui devrait aussi rencontrer la semaine prochaine les propriétaires du deuxième choix, les Warriors, puis par la suite les Hornets et les Bulls, respectivement troisièmes et quatrièmes. De quoi assurer un Top 4 pour LaMelo ? Pas si vite.

En effet, même si la hype autour de LaMelo n’a fait que grandir depuis plusieurs années en même temps que sa popularité sur les réseaux sociaux, les premières rumeurs autour des entretiens ne mettent pas forcément le meneur de 2m01 en valeur. D’après les bruits de couloir rapportés par le journaliste Rick Bonnell du Charlotte Observer, dans une émission sur Sports Radio WFNZ, Ball ne serait pas très convaincant pendant les différentes interviews, et certaines équipes situées plus loin dans le Top 10 seraient même en train de se renseigner de plus en plus sur le Californien. Visiblement, une sélection dans les toutes premières places ne semble plus aussi évidente qu’il y a quelques semaines. Bon, les rumeurs de ce genre sont toujours à prendre avec des pincettes, et puis il n’est pas certain qu’un ou plusieurs mauvais entretiens puissent renverser totalement la hype du gamin, qui a montré la saison dernière chez les Illawarra Hawks qu’il avait des qualités de basketteur dont peu de franchises pourraient se passer. En tout cas, même si la seule vraie réponse ne sera donnée que le 18 novembre prochain dans la bouche du commish Adam Silver, cela montre que la sélection de cette année s’annonce particulièrement incertaine.

Même si selon les rumeurs, ses entretiens ne seraient pas une grande réussite, il est quand même difficile d’imaginer le jeune LaMelo Ball sortir du Top 5 de cette Draft 2020. Les Knicks, redescendez un peu. 

Source texte : ESPN – Sports Radio WFNZ

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top