Jeux Olympiques

Frustré par Team USA, Bam Adebayo pourrait jouer pour le Nigeria : passer derrière Mason Plumlee, ça ne s’oublie pas

Les mecs ont quand même choisi Mason Plumlee, Brook Lopez et Myles Turner avant lui.

Source image : YouTube/NBA

Le Nigeria ferait actuellement le forcing pour tenter de récupérer Bam Adebayo, longtemps frustré par sa non-sélection avec Team USA pour la dernière Coupe du Monde. Le pivot du Heat pourrait être l’une des clés d’une nation dominante sur le continent africain et qui cherche à passer un palier à l’international.

Myles Turner, Brook Lopez, Mason Plumlee ou Bam Adebayo ? En octobre 2020, le dilemme paraît ridicule tant le pivot du Heat a explosé cette saison : 15,9 points, 10,2 rebonds, 5,1 passes, 1,3 contre et 1,1 interception de moyenne, une place au All-Star Game, une dans la deuxième All-Defensive Team et une en Finale NBA. Difficile de faire mieux pour sa première année en tant que starter à plein temps de Miami. Pourtant, au moment de choisir ses pivots pour la Coupe du Monde 2019, c’est bien Bam Adebayo qui avait été laissé sur le carreau par Team USA. Frustration totale pour l’ami Bam, lose historique pour l’équipe américaine battue par la France – toujours bon de le rappeler – et finalement septième de la compétition. On aurait pu penser que le pivot avait tourné la page en vue des Jeux Olympiques prévus cette année, lui qui faisait partie des 44 joueurs présélectionnés par Team USA. Mais en mai dernier sur Twitter, il a confirmé que la pilule avait encore un peu de mal à passer. Non-sélection et donc frustration, frustration qui pourrait profiter à l’équipe nationale du Nigeria, selon ESPN.

Le père du joueur étant Nigérian, le président de la fédération Musa Kida est bien chaud pour attirer le pivot du Heat dans ses rangs, et on le comprend. Déjà interrogé par ESPN en février dernier au sujet d’une éventuelle sélection avec l’équipe africaine, Bam avait annoncé qu’il y réfléchirait si l’occasion venait à se présenter. Vainqueur de l’AfroBasket en 2015, finaliste en 2017, le Nigeria est l’une des places fortes du basket africain. Et malgré une déception à la dernière Coupe du Monde, le réservoir de joueurs s’améliore chaque année. Outre les habitués Ike Diogu, Ben Uzoh, Al-Farouq Aminu et Ekpe Udoh, la nation a vu l’émergence d’une nouvelle génération de joueurs formée aux States ces dernières années. Ike Iroegbu, passé par la prestigieuse institution d’Oak Hill, Chimezie Metu des Spurs, Jordan Nwora, qui devrait se faire drafter le mois prochain, Gabe Vincent, coéquipier de Bam à Miami, et Josh Okogie, l’extérieur des Wolves. Bon, c’est pas encore Team USA mais avec Bam Adebayo en poste 5, l’équipe coachée par Mike Brown commencerait à avoir de la gueule. On est en tout cas encore loin d’un accord officiel et si Bam continue sa progression, on imagine que Team USA fera le nécessaire pour faire oublier son choix lors de la dernière Coupe du Monde. D’autant plus que ça risque d’être compliqué pour les J.O. l’année prochaine, de quoi donner un peu plus de temps au pivot pour réfléchir.

Dur dur de passer derrière Mason Plumlee et Brook Lopez. Le pivot n’a toujours pas fait son choix et on imagine que Team USA tient toujours la corde. Mais si Bam venait à choisir le Nigeria, on risquerait de s’en mordre les doigts dans les bureaux de la fédé américaine.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top