News NBA

Grèves des joueurs NBA : retour chronologique sur une soirée historique

NBA
Source image : NBA League Pass

C’est un mercredi 26 août 2020 qui rentrera dans l’histoire, de la NBA et du sport en général. Face aux violences policières qui ont eu lieu sur Jacob Blake à Kenosha dans le Wisconsin ce lundi, les Bucks et le Magic ont décidé de ne pas jouer le Game 5 de leur série de Playoffs, menant à une vague de grèves qui met actuellement la NBA en stand-by. Retour sur tous ces événements, en une chronologie explicative et détaillée.

_____

17h30 – Un mercredi soir comme on en a vu d’autres. Avec ses séries de Playoffs, ses débats et ses matchs à venir. Pendant que la planète basket s’excite sur les séries des demi-finales qui commencent à se dessiner, les Pacers nous font le 180 de l’année en virant Nate McMillan. Deux semaines après l’avoir prolongé. Le ton est donné, en fait cette soirée ne sera pas tout à fait comme les autres.

17h40 – Marc J. Spears (The Undefeated) nous informe que les joueurs des Celtics et des Raptors considèrent sérieusement la possibilité de ne pas jouer le Game 1 de leur demi-finale, ce jeudi soir. Après avoir discuté des victimes policières autour de Jacob Blake, jeune Afro-Américain de 29 ans sur qui un policier a tiré sept fois en début de semaine, les joueurs ont prévu de se reparler ce mercredi soir afin de prendre une décision commune. Nick Nurse est clair, « le boycott a été évoqué par plusieurs joueurs, qui demandent plus d’attention sur ce sujet. » Si l’expression boycott va vite changer, celle de quitter la bulle va prendre en volume.

20h – Le match entre Milwaukee et Orlando doit avoir lieu à 22h. Game 5 de la série, avantage Bucks. Il faut se qualifier pour rejoindre le Heat au tour suivant. C’est Jayson Tatum, côté Celtics, qui s’exprime alors en longueur. Quelques doutes sur le fait d’aller dans la bulle cet été, et la difficulté de sa position actuelle. « Être un homme noir en Amérique aujourd’hui, c’est un sujet plus important que le basketball. » Patron, 22 ans.

21h57 – Les joueurs des Bucks ne sont toujours pas entrés sur le terrain. Les premiers sourcils froncent. Le match doit commencer dans trois minutes mais pas de Giannis et compagnie sur le parquet. Les pontes de l’info, Adrian Wojnarowski (ESPN) et Shams Charania (TheAthletic) envoient alors la bombe sur les réseaux sociaux : il a été discuté d’un boycott entre joueurs. Des représentants de la NBA se rendent dans le vestiaire de Milwaukee pour en savoir davantage. Les joueurs d’Orlando sont eux à l’échauffement.

21h59 – Les joueurs d’Orlando quittent le terrain et rentrent au vestiaire. La rumeur gronde, le match de ce soir pourrait être officiellement annulé. Et les matchs qui suivent derrière (Rockets – Thunder et Lakers – Blazers) également.

22h04 – Le buzzer de la salle sonne, comme si le match allait commencer. Mais pas un joueur sur le terrain. Les arbitres s’en vont. Silence complet sur le parquet, toute l’attention de la planète basket est focalisée sur les couloirs des vestiaires. Une dizaine de minutes tendues au cours desquelles des représentants des deux franchises et des hauts-placés de la NBA discutent de la situation. Les rangeurs de ballons envoient les premiers signes, on remballe.

22h13

22h37

22h41 – Les joueurs des Bucks essayent de joindre Josh Kaul, le procureur général du Wisconsin. Leur objectif ? Demander justice pour Jacob Blake, avec George Hill et Sterling Brown notamment au centre des opérations. Les joueurs du Magic sont sur le point de quitter la salle. Ils se rangent du côté des Bucks en n’acceptant pas de « forfait » comme résultat final.

22h47 – Les joueurs des Rockets et du Thunder se joignent aux Bucks et au Magic : refus de jouer le Game 5 de leur série de Playoffs. Deux matchs sur trois annulés ce mercredi 26 août.

22h50 – Les équipements des deux équipes sont rangés, direction le bus en attendant de voir ce que les joueurs ont prévu de faire. Cela fait maintenant plusieurs heures que les discussions s’enchaînent dans le vestiaire.

23h02 – Les joueurs des Lakers et des Blazers se joignent au quatre autres équipes qui devaient jouer cette nuit : ils ne joueront pas le Game 5 de ce soir, la grève est officielle.

23h09 – Les joueurs de la Ligue se donnent rendez-vous à 2h du matin (20h à Orlando) pour parler de la suite des opérations. Les Playoffs doivent-ils continuer ? Quid des équipes qui jouent demain ? Quelle ligne d’actions mener pour avoir un impact immédiat et effectif, alors que l’horloge tourne et la pression monte ? Tous les coachs et assistants-coachs sont invités à cette réunion.

23h09 – Le mouvement suit dans les autres sports. Les Brewers, en baseball, annoncent qu’ils ne joueront pas leur match ce soir.

00h38 – Kenny Smith, pilier de l’émission Inside the NBA, quitte le plateau de TNT en direct par solidarité envers les joueurs.

01h24 – Les joueurs des Bucks sortent de leur vestiaire, plus de trois heures après y être entrés. George Hill et Sterling Brown s’adressent devant plusieurs médias. « Nous demandons justice pour Jacob Blake. »

01h27


01h37 – La WNBA annonce que ses trois matchs du soir seront reportés. Le mouvement collectif est acté, pas de basketball joué le mercredi 26 août 2020.

02h11 – Début de la réunion entre joueurs et coachs de la NBA. L’idée est de faire le point sur les événements récents, la décision prise par les joueurs des Bucks, suivie par celle des autres franchises qui devaient jouer ce mercredi 26 août. Prendre tous les éléments en considération afin d’avoir un début de ligne directrice, pour les jours à venir et la suite des Playoffs.

02h25 – La NBA annonce qu’elle va organiser une réunion d’urgence avec les propriétaires des franchises de la Ligue, ce jeudi matin. La pression montrée par les joueurs n’est pas à prendre à la légère, il est réellement question de ne pas jouer la suite des Playoffs 2020, et les personnes possédant le pouvoir financier et politique doivent monter au créneau. Pas uniquement les joueurs.

03h27 – Les entraîneurs et leurs assistants sont priés de quitter la réunion avec les joueurs. La suite doit avoir lieu entre athlètes seulement.

04h37 – Les Lakers et Clippers ont été clairs sur leurs intentions. Sans vote officiel, ils penchent vers un boycott de la fin de la saison 2019-20. La grande majorité des autres équipes ont voté pour continuer les Playoffs 2020. LeBron James quitte le meeting en demandant des actions directes de la part des propriétaires, suivi par les joueurs des deux franchises de Los Angeles.

05h43 – Les joueurs se redonnent rendez-vous ce jeudi matin, afin de réaliser une nouvelle réunion et discuter de la suite des événements. La tension est palpable, c’est le rendez-vous entre propriétaires qui définira, en grande partie, la direction dans laquelle les joueurs iront. En cas de geste fort et engagé de leur part, les Playoffs peuvent être envisagés à nouveau. Mais si ça bloque de leur côté, la grève peut être prolongée durablement.

____

 

9 Commentaires

9 Comments

  1. Matthieu Cubeta

    27 août 2020 à 8 h 32 min at 8 h 32 min

    NBA:ligue la plus politisée et la plus politiquement correcte du monde ,qu’ils affirment être du parti démocrate,ça ira plus vite, à vomir… Ce qui n’empêche pas que les actes racistes (dans les 2 sens) doivent cesser immédiatement.

  2. Matthieu Cubeta

    27 août 2020 à 11 h 20 min at 11 h 20 min

    Trashtalk, pourquoi vous avez censuré mon commentaire ?

    • Benoît Carlier

      27 août 2020 à 12 h 28 min at 12 h 28 min

      Salut Matthieu,

      Merci pour ton commentaire qui a bien été validé à l’instant. Il fallait juste qu’un administrateur passe par ici pour approuver les commentaires en attente. 🙂

      Excellente journée à toi !

      • Matthieu Cubeta

        27 août 2020 à 12 h 41 min at 12 h 41 min

        Merci et sorry pour l’impatience, j’ai cru être censuré 😅. bonne continuation et merci pour le taf que vous faîtes

    • maismec

      27 août 2020 à 17 h 53 min at 17 h 53 min

      Il est assez nul ce commentaire…

      • Doctor G

        27 août 2020 à 18 h 51 min at 18 h 51 min

        Pq tu le commentes alors?😂😂😂

  3. Tarsipark

    27 août 2020 à 15 h 02 min at 15 h 02 min

    « Dans les deux sens »
    « All lives matters »
    Bien sûr qu’il y a du racisme anti-blanc et que toutes les vies comptent, mais ces formulent visent à minimiser l’inacceptable, voire à le nier. Elle émanent de personnes et de mouvement racistes et suprematistes. A moins d’adhérer à cette merde, arrêtons de relayer ces formules de « bon sens ».

    • Matthieu Cubeta

      27 août 2020 à 18 h 29 min at 18 h 29 min

      Je ne savais pas qu’être de bon sens pouvait me faire passer pour un supremaciste ou un raciste 😂. a qq semaines des élections,tout ce cinéma sur ces tragédies (qui ne doivent plus arrivées) qui existent depuis longtemps,ca sent la manipulation non hein???si je me rappelle bien,sous Obama,des bavures de ce genre,y en a eu un tas et pourtant pas le même émoi ! Tout le monde égaux,point barre ,tant pis si je passe pour un mauvais

  4. Dawa

    29 août 2020 à 20 h 12 min at 20 h 12 min

    Ces meurtres racistes (Geroge Floyd), ou tentatives de meurtre raciste (Jacob Blake), de la part de forces de l’ordre laissent clairement la voie libre aux suprémacistes et aux fanatiques des armes pour se défouler, comme en témoignent les actes de Kyle Rittenhouse, 17 ans, venu armé à la manif de protestation à Kenosha pour « défendre des commerces des dégradations par les sauvages » selon ses dires, qui finit par abattre 2 personnes et blesser une troisième, puis tente de se rendre, mais 4 voitures de police passent sans l’arrêter (sic). Aux USA désormais, on peut être un blanc de 17ans, un fusil en bandoulière, et shooter des gens en pleine rue, on ne t’arrête pas, on t’interviewe et la police te donne de l’eau (resic). Mais si t’es un noir qui retourne à sa voiture, non belliqueux et non armé, on peut t’abattre de 7 balles dans le dos comme un chien devant ta famille. Voilà le résultat d’une politique désastreuse montant les gens d’un même pays les uns contre les autres. Créer de l’animosité, du ressentiment, voire de la haine entre les concitoyens, les dresser les uns contre les autres, voilà ce que recherchent les fanatiques de tous pays, qu’ils soient politiques, religieux, communautaires ou même de simple trolls sur les réseaux (ou dans les commentaires des articles, comme par exemple ici Matthieu Cubeta qui ne cherche évidemment qu’à échauffer les esprits avec ses invectives, sa victimisation et sa croyance en une manipulation généralisée). Ces gens sont un poison social et on leur tend le micro.

    Pour revenir à la NBA, je pense comme Doc Rivers ou Rudy Gobert que la grève des joueurs pour le reste de la saison n’est pas une solution et qu’il est bien plus efficace de se faire entendre tous les soirs et de passer des messages lorsqu’il y a une couverture médiatique, plutôt que chacun chez soi, la saison finie prématurément…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top