Nuggets

Les Nuggets restent en vie grâce au show Jamal Murray : 117-107, et y’a comme une odeur de Game 7 dans l’air

Jamal Murray 26 août 2020

Il est là le patron.

Source : NBA League Pass

Dos au mur, les Nuggets se devaient de réagir cette nuit pour ce Game 5, faute de quoi c’est l’avion du retour qui les attendait sur le tarmac d’Orlando. Dos au mur les Nuggets ont donc réagi lors de ce Game 5, et l’avion du retour attendra encore un peu sur le tarmac d’Orlando.

C’est qu’il y avait péril en la demeure dans la maison Nuggets, au sortir de deux énormes branlées plus une nouvelle mixtape de Donovan Mitchell ayant fait évoluer le score de la série à un dangereux 3-1 Jazz. Défense au bon goût d’emmental, attaque Jokitcho-Murray dépendante, et surtout une équipe de Utah diablement appliquée, un trio de problème à deux doigts d’être insoluble pour une franchise pourtant pour beaucoup favorite de cette série. Il fallait donc jeter toutes ses forces dans la bataille cette nuit pour éviter le cacamou, cacamou, cacamou…flet, et si tout ne fut pas rose, disons ce matin que la mission est accomplie. Et on dit merci qui ? Jacquie, Michel, Jamal et Murray. Une fois de plus dans une zone incroyable, le meneur de Denver a tout simplement saisi la fin de match et l’a mise dans sa poche. Les 30 derniers points de son équipe sont pour sa pomme ou pas loin, et si Nikola Jokic avait commencé le boulot avec 21 points… à 8/8… dont 5/5 à 3-points… au premier quart (!?!), c’est bien le véritable patron des Nuggets sur cette série qui se sera chargé de le finir.

Une deuxième mi-temps de rêve, un money time à vous faire vider un rayon de Sopalin, et voilà que les Nuggets reviennent de nulle part, de 3-1 en fait, pour s’offrir un Game 6 de feu jeudi soir. Pas la soirée parfaite hein, on pense notamment aux nouvelles sorties limite de Michael Porter Jr. et Nikola Jokic en défense, à un Paul Millsap qui fait de plus en plus ses 48 berges ou toujours à ce manque de Gary Harris (qui pourrait cette fois-ci être de retour jeudi), et une victoire méritée mais qui tient une fois de plus aux exploits répétés de Jamal Murray. En face ? Un Rudy trop discret en attaque, un ensemble assez solide mais cette fois-ci sans éclat, parce que Donovan Mitchell ne va quand même pas en planter 50 tous les soirs, et une avance de quinze points abandonnée en route, attention car ça pourrait coûter très cher au moment de faire les comptes…

Au final une victoire 117-107, une victoire aussi rassurante qu’essentielle pour les Nuggets. On tient peut-être la série la plus cool de ce premier tour, avec des duels de partout et des coups de chaud à faire passer le COVID pour un rhume des foins. Vite vite, la suite.

stats Nuggets Jazz 26 août 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top