Blazers

Les Blazers annoncent la couleur, dès le Game 1 : victoire 100-93 face aux Lakers, à demain soir avec un LeBron sous pression

Voilà déjà quelques jours qu’on vous le disait : cette série a tout pour être LE tube de l’été en NBA. Une match-up qui n’existe que sur le papier tant ces Blazers sont l’équipe de Playoffs par excellence, et des Lakers qui auront quoiqu’il arrive toutes les peines du monde à se débarrasser de ce morpion un peu trop envahissant. Premier avertissement cette nuit lors du Game 1, et on ne pense déjà qu’à la revanche.

Trop de choses. Trop de petites et grandes choses pour que cette série ne devienne pas très rapidement un classique du genre. Alors oui c’est un Game 1, après tout les Bucks aussi ont perdu leur Game 1 face au… Magic, oui c’est un Game 1 lors duquel les Lakers ont shooté à 5/32 du parking et lors duquel LeBron James a offert un money time… discret malgré un match solide, ça n’arrivera pas souvent hein, mais les faits et les chiffres sont là : Blazers 1, Lakers 0. Les faits ? Une équipe de L.A. qui s’est une fois de plus beaucoup trop appuyée sur son duo de stars, LeBron se concentrant souvent sur la distribution (premier joueur en 20/15/15 ou plus dans l’histoire des Playoffs) alors qu’Anthony Davis avait mis un quart-temps pour se chauffer mais avait fini par dominer ses défenseurs. Ses défenseurs parlons-en tiens. Wenyen Gabriel, si si, envoyé au feu pour faire des fautes défendre sur AD dès le tip-off, et Jusuf Nurkic, une fois de plus sensationnel en début de match avant de marquer un peu le pas par la suite. Gaby, Youss, et volontairement on ne parlera pas d’Hassan Whiteside, efficace dans l’espace aérien mais encore une fois honteux les trois quarts du temps. Au score ? Un premier quart entraînant, Damian Lillard qui ne traîne pas à préchauffer et des Blazers qui font la course en tête, puis un deuxième round giga-chiant rythmé par les coups de sifflets et le retour dans le game des Lakers.

La suite ? Damian Lillard embraye et envoie ses gros tirs habituels et C.J. McCollum s’invite à la fête, alors qu’en face LeBron et AD sont de plus en plus seuls, poke les insignifiants Danny Green, Kentavious Caldwell-Pope, Alex Caruso et Dwight Howard, dont on espère grandement pour les Angelinos qu’ils se réveilleront très vite sous peine de grosse désillusion à venir. Preuve du manque de supporting cast jaune et violet, c’est une nouvelle fois Kyle Kuzma qui tire le plus son épingle du jeu en attaque mais bien souvent lors de runs… des Blazers, incompréhensible joueur ce KK, toujours est-il que la deuxième mi-temps est un clinic de maladresse pour Los Angeles. Les cercles sont solides, heureusement, et pendant que Davis, KCP ou Kyle Kuzma briquent à tout va les Blazers réagissent à un retour des vestiaires un peu lent en prenant les commandes pour ne plus jamais les lâcher. Damian Lillard balance du quasi-logo, LeBron lui répond pour son seul triple de la soirée, Carmelo Anthony passe le nez à la fenêtre de ce Game 1, Gary Trent Jr. plante pour sa part son seul… triple de la soirée et ferme par la même occasion la boutique, une boutique ravagée par les bananes envoyées par les snipers angelinos.

Le score final ? 100-93 Blazers, et un avantage 1-0 dans une série où l’avantage du terrain ne comptera pas. Peut-être bien la seule goutte positive qui ressort du verre des Lakers après ce Game 1, et des Lakers qui devront très vite trouver des solutions pour stopper la dynamique de Damian Lillard et des soldats. Allez, série lancée, et y’a moyen qu’elle dure longtemps.

Blazers Lakers 19 août 2020

4 Commentaires

4 Comments

  1. Gvar

    19 août 2020 à 7 h 30 min at 7 h 30 min

    Je l’avais dit sur la vidéo de preview !
    Les gens qui voyaient les Lakers limite sweeper les Blazers ne jugent pas avec les bons outils.
    D’un côté on avait du concret : Les Blazers de cette bulle sont dans une très bonne dynamique et sont très forts, et on a tendance à oublie qu’ils ont le même effectif qui est allé en finales NBA l’an passé… mais en mieux !
    De l’autre on avait des pronostics : Les Lakers n’avaient pas d’enjeu et « devraient » retrouver leur niveau d’avant et donc balayer les Blazers.

    Faut qu’on m’explique à quel moment une « prédiction » devient plus fiable que du concret au moment présent… -_-

    • Nohan

      19 août 2020 à 14 h 47 min at 14 h 47 min

      Par contre ils sont juste allés en finale de conf l’année dernière

  2. zel

    19 août 2020 à 15 h 02 min at 15 h 02 min

    joli taf des blazzers. Les mecs attaquent la série non pas pour la perdre en limitant la casse mais bel et bien pour manger du Lakers. Bon courage à eux parce que ça va répliquer en face mais les mecs ont pas à rougir de leur prétention.

    • Kage

      19 août 2020 à 17 h 03 min at 17 h 03 min

      Le plus intéressant, c’est que cette série peut très bien se jouer en 7 matches. Après, les lakers vont devoir se coltiner les rockets, le poil à gratter de la conférence ouest. Son âge va sérieusement se faire ressentir

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top