Spurs

« Pourquoi est-ce que je ne coacherais pas l’an prochain ? » : Gregg Popovich se voit toujours sur le banc, nos cœurs de fans sont sauvés

Gregg Popovich 8 février 2020

Cet homme pourrait illustrer le mot « pragmatisme » dans le dictionnaire.

Source image : YouTube

Après l’élimination des Spurs de la course au Playoffs, nos cœurs de fans de basket en ont pris un sacré coup, et le ressenti est particulièrement étrange ce vendredi. Le seul qui ne semble pas dérangé par tout ça ? Et bien c’est l’architecte de cette série incroyable de 22 qualifications consécutives, Gregg Popovich, qui se voit rester sur le banc de San Antonio l’année prochaine. En même temps, après hier soir, nous ne sommes absolument pas prêts à le voir partir. 

Si les chances de qualification en Playoffs viennent de s’éteindre pour la première fois depuis… 1997, le Pop a fait preuve en conférence de presse d’une sérénité et d’un pragmatisme assez surprenants de prime abord, mais qu’on lui connaît finalement si bien. En effet, alors que les médias basket s’affairent à poser des questions sur ce qu’il pouvait tirer de cette fantastique aventure, le quintuple champion NBA répond tout simplement qu’il est désormais tourné vers l’avenir. Bah oui, il y a un chantier à San Antonio, mais avec des jeunes aussi prometteurs, à l’image de Keldon Johnson notamment, nous ne sommes absolument pas inquiets. Rigueur, alchimie, fidélité : voilà les valeurs qui ont fait le succès de S.A. et qui le feront à l’avenir si le druide de la cité texane reste le maître du navire, et probablement même après. Ainsi, c’est d’une phrase très courte mais si représentative du personnage, recueillie par Marc Stein du New York Times, que Pop a mis fin à toute interrogation sur sa présence aux commandes des Spurs la saison prochaine.

« Pourquoi est-ce que je ne coacherais pas l’an prochain ? »

Une manière pour lui de couper court à toute rumeur, puisqu’un « non » aurait été le début d’un boum médiatique pour la franchise. Dans une autre partie de ses propos d’après-match, cette fois diffusés par ESPN, le technicien est brièvement revenu sur cette série de 22 qualifications consécutives en Playoffs et d’excellents bilans en saison régulière. Et encore une fois, pouvait-on attendre une autre déclaration venant du Pop que celle qui va suivre ? Remplie d’humilité, de respect et encore une fois d’un pragmatisme si caractéristique chez ce bon tonton Gregg. Il passe même la dédicace à tous ceux qui l’ont accompagné durant ce périple en leur attribuant le mérite… Un héros, on vous dit.

« Ça représente certainement beaucoup pour énormément de gens, mais je ne vis pas dans le passé. Cela n’est absolument pas important. Ce qui l’est, c’est ce moment où vous faites ce que vous devez faire et ensuite vous passez à autre chose, car trop regarder le passé n’est pas une très bonne chose. L’ensemble de notre succès a été rendu possible grâce aux joueurs exceptionnels qui ont joué pour nous. »

Gregg Popovich a fait du Gregg Popovich : simple, efficace. On pensait peut-être que cette fin de série allait l’attrister mais ce n’est pas le cas, car le Pop a profité de chaque instant de ces 22 années de domination. C’est donc le cœur léger que le technicien repart à San Antonio, prêt à se remettre au travail.

Source texte : Twitter Marc Stein / ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top