Spurs

Les Spurs ramassent une belle raclée face aux Raptors : 143-100, ça y est, les Texans ont compris qu’ils devaient perdre

Gregg Popovich 3 novembre 2022

“Tire mon doigt. Hop, moins 43, et j’ai pété.”

Source image : NBA League Pass

C’était l’une des anomalies de ce début de saison. Annoncés parmi les franchises lancées dans une vaste opération tanking, les Spurs faisaient pourtant partie des belle surprises de la première quinzaine. Cinq victoires, deux défaites… et un nouvel objectif ? Bien sûr que non, t’es un fou toi.

Les stats maison de ce match tellement équilibré c’est juste ici

Tanking : procédé visant à perdre le plus de matchs possible afin d’avoir plus de chances d’hériter d’un haut choix de Draft en fin de saison. Exemple : “mince alors, on a encore perdu, si ça continue on va se retrouver avec Victor Wembanyama”.

Victoires face aux Pacers, aux Sixers, aux Bulls, deux fois face aux Wolves… Oh, il fallait que ça cesse. Les ingrédients pour retrouver la défaite ? Un jeune crack qui craque, on parle de Josh Primo, deux autres qui se concentrent un peu plus sur le basket on l’espère mais qu’on laisse sur le flanc histoire de ne pas être trop bon (Keldon Johnson et Devin Vassell), et face à une équipe bien en place comme les Raptors ça devrait passer. Résultat des courses ? 43 pions dans la musette et enfin des sourires à San Antonio enfin on se comprend, et un calendrier démentiel au mois de novembre qui devrait remettre les Spurs à leur place, à savoir dans le fond de la mare. Visez plutôt :

spurs calendrier 3 novembre 2022

Alors, combien de victoires en novembre ? Trois ? Quatre ? Faites vos jeux mais le tank texan est peut-être lancé, en tout cas on leur souhaite, alors qu’à Toronto ça déroule tranquillement au point d’offrir dix minutes de plaisir à Malachi Flynn et huit à la fraude espagnole de Netflix.

72-39 à cheval sur les deux et troisièmes quarts, Scottie Barnes qui fait du cheval sur les dix premières minutes et Pascal Siakam qui nous gratifie d’un triple-double au galop (22/10/11 en 28 minutes), Trent Jr., Anunoby, Boucher et Banton bien en vue également, logique car cette nuit même Drake et Roch Voisine auraient pu y aller de leurs shoots du parking.

Rien à signaler donc, sinon que les Raptors jouent un vrai beau basket depuis le début de saison, parmi les plus organisés de toute la Ligue, alors que côté Spurs la fête est peut-être déjà finie, et tant mieux car selon certains elle n’avait que trop duré. A voir demain soir face aux Clippers, mais si San Antonio prend une nouvelle valise, il faudra très vite équiper le tank de belles grosses chenilles.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top