Mavericks

Luka Doncic est tout simplement injouable : victoire face au Jazz, septième match de suite à plus de 30 points !

Luka Doncic a encore traumatisé une défense NBA cette nuit. Le Slovène est inarrêtable depuis l’entame de la saison et cette fois, c’est le Jazz qui en a fait la mauvaise expérience. Le wonder boy a scoré la bagatelle de 33 pions en répétant sa partition habituelle.

LA FEUILLE DE MATCH BIEN REMPLIE PAR LUKA, C’EST JUSTE ICI !

Si la ville de Dallas devait se choisir un roi, elle opterait sûrement pour Luka Doncic. Le Slovène porte son équipe sur ses épaules depuis le début de la saison et ce fut encore le cas cette nuit face au Jazz. Attention, on parle alors d’une équipe cataloguée comme « poil à gratter de la NBA » et qui a de nouveau vendu chèrement sa peau pour échouer à trois petits points 103 à 100. Porté par Jordan Clarkson (22 points) et Collin Sexton (19 points), le Jazz est resté au contact tout au long de la partie, s’appuyant sur ses bases et ses joueurs en forme comme Jarred Vanderbilt – on vous voit sourire – et Lauri Markkanen. Malheureusement pour les Mormons, ils repartent les poches vides à cause de l’extraterrestre qui leur a servi d’hôte ce soir. Cet Alien, bien évidemment, il s’agit de Luka Doncic. Le leader des Mavs était injouable et il a pris un malin plaisir à étaler l’ensemble de sa panoplie pour terminer à 33 points, 11 assists et 5 rebonds en 35 minutes de jeu. C’est donc la septième fois de la saison que le goret dépasse la barre des 30 unités. Tiens, mais au fait, il a joué combien de matchs en 2022-23 ? Sept.

Quand on regarde les chiffres posés par Luka chaque soir, un sentiment de vertige s’empare de nous et une question nous vient alors à l’esprit, comment un être humain en surpoids peut-il pondre des matchs aussi effrayant tout en marchant sur le terrain ? Le mystère est entier et le Jazz n’a pas trouvé de remède miracle à la fièvre slovène. Résultat, les Mavs glanent une quatrième victoire et repassent en positif. Attention, Luka Doncic ne fut pas le seul artisan de la victoire texane et il a pu compter sur un Christian Wood plus que solide en sortie de banc avec 21 points et 10 rebonds en 23 minutes, sans oublier Spencer Dinwiddie ou Dwight Powell qui ont amené leurs pierres à l’édifice. Bref, le chef était bien secondé, mais il confirme surtout qu’il évolue sur une autre planète depuis l’entame de la saison, un astre qui se trouve bien loin de notre bonne vieille Terre.

Nouveau match à plus de trente pions, le septième de suite pour Luka Doncic qui continue de banaliser l’exceptionnel et cette fois, c’est le Jazz qui a subi les foudres de la tempête slovène. Pas de doute cette saison, la liste des sinistrés risque d’être longue.

Source texte : Hoop Central.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top